Hupper

Zurück zu Molasse du Jura

Darstellung und Status

Farbe CMYK
siehe Siderolithikum
Farbe RGB
R: 240 G: 105 B: 45
Rang
Petrographie
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
informeller Begriff

Nomenklatur

Deutsch
Hupper
Français
Hupper
Italiano
Hupper
English
Hupper
Herkunft des Namens

(siehe Schweizer Geotope Nr. 7)

Historische Varianten
Sables sidérolithiques réfractaires = Hupper (Rollier 1910), Sables argileux maigres (Pfirter 1997), Hupper (Picot 2002)

Beschreibung

Beschreibung
Residuale Quarzsande, tonige Sande, Kaolinit-haltig. "Argiles réfractaires fortement quartzeuses" (Rollier 1892a).

Komponenten

Mineralien
  • Kaolinit

Alter

Alter Top
  • spätes Eozän

Alter Basis
  • mittleres Eozän

Geografie

Typusregion
Umgebung von Lausen (BL)
Referenzprofile

Paläogeografie und Tektonik

  • Siderolithikum
Paläogeografie
Northern Tethyan Carbonate Platform (Jura > Helv.) :
Plateforme de Bourgogne, ... = Northern Tethyan Carbonate Platform (NTCP)
Herkunftstyp
  • sedimentär
Bildungsbedingungen
kontinentales Verwitterungsprodukt (häufig in tiefen Karsttaschen).
Metamorphose
unmetamorph

Referenzen

Erstdefinition
Fleury E. (1909) : Le Sidérolithique suisse: contribution à la connaissance des phénomènes d'altération superficielle des sédiments. Mém. Soc. Fribourg Sc. nat., Geol. Geogr. 6, 260 pages
Neubearbeitung
Picot Laurent (2002) : Le Paléogène des synclinaux du Jura et de la bordure sud-rhénane: paléontologie (Ostracodes), paléoécologie, biostratigraphie et paléogéographie. GeoFocus 5, 240 p.

p.13: Hupper, Huppererde, Huppersand, Sables siliceux vitrifiables : Le Hupper ou Huppersand (sables siliceux vitrifiables) ou Huppererde a été décrit par FLEURY (1909) : « les sables sont formés par des grains de silice transparente. Purs, ils sont blancs, mais très souvent, la présence de sels métalliques les colore diversement. Les teintes les plus communes sont : rouge, rose, jaune, blanc laiteux. On connaît des sables noirs, bleuâtres ou violacés, mais presque toujours, il est facile de reconnaître que la coloration est dûe à des particules très fines, accolées aux grains de silice translucide ou incolore. Assez souvent, les sables très pressés ou cimentés passent à des quartzites ou grès ; les formes cristallines sont toujours une exception». BAUMBERGER (1923b) sépare l’Huppersand de l’Huppererde des Bohnertztonen (argiles à pisolithes de fer) par leur haute teneur en silice (80-90%) et leur faible teneur en argiles (10-20%). Lorsque les teneurs en argiles sont très faibles, elles sont décrites comme Glassande ( ou Quartzsande). Le pôle argileux, l’Huppererde, est léger ou gras. C’est dans l’Hupper que l’on trouve des blocs poreux contenant des fossiles mésozoïques, appelés communement « Katzenkopfe » comme on en trouve particulièrement dans la carrière d’Hupper de Lausen dans le Jura tabulaire de Bâle (TOBLER 1897). Certains fossiles mésozoïques sont souvent directement retrouvés dans l’Hupper. L’Hupper se rencontre comme les Bohnertztone (argiles à pisolithes de fer) dans les remplissages de fissures. TOBLER (1897) écrit: « En général on peut observer que la paroi de la fissure est d’abord recouverte par de l’argile rouge du Bohnertz ; à une certaine distance de la paroi de la fissure, l’argile possède du sable de quartz. Près du centre de la fissure, la composante de couleur rouge diminue, pendant que le sable quartzeux prend de l’extension. La roche est une argile blanche avec du sable de quartz, qui convient pour la fabrication de produits résistants au feu. Au centre de la fissure, la composante argileuse diminue, la roche passe à un sable de quartz clair. Tous ces dépôts, avec le nom de Bohnertzton (argiles à pisolithes de fer), ont été décrits par tous les travailleurs et les techniciens de la carrière comme Huppererde.» Lorsque l’Hupper s’est développé en sables de quartz clairs (sables siliceux vitrifiables), il était utilisé pour la fabrication du verre. Les lieux de gisement se nomment souvent « La Verrerie ». Bien que l’on ne puisse pas parler d’une localité type pour l’Hupper, les meilleurs affleurements examinés ont
  • Huppererde

    Rang
    Petrographie
    Status
    informeller Begriff
    Kurzbeschreibung

     

    Weisser kaolinhaltiger Sand, mit > 20-10% Tonanteil und < 80-90% Sandsanteil (Baumberger 1923b). Oft gelblich bis bräunlich verfärbt.

     

    • Huppererde von Lausen

      Name Origin

      Ehem. Grube südlich von Lausen (BL)

      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      lokaler Begriff (informell)
      Age
      Eozän
  • Huppersand

    Rang
    Petrographie
    Status
    informeller Begriff
    Kurzbeschreibung

     

    Toniger Quarzsand (Hupper) mit 80-90% Sandsanteil und 10-20% Tonanteil (Baumberger 1923b).

     

  • «Katzenköpfe»

    Rang
    Petrographie
    Status
    informeller Begriff
    Kurzbeschreibung

     

    Poröse Blöcke mit mesozoischen Fossilien im Hupper.

     

    Age
    Eozän
  • Sable quartzeux du Mont Girod

    Name Origin

    Mont Girod (BE), WSW Moutier

    Rang
    lithostratigraphische Einheit
    Status
    lokaler Begriff (informell)
    Kurzbeschreibung

     

    Remplissage sidérolithique de poches karstiques dans les calcaires de la Fm. du Twannbach, formé principalement de sable quartzeux vitrifiable avec concrétions d'argile kaolinitique blanche d'aspect porcelainé (Huppererde/Huppersand).

     

    Age
    Eozän
zum Anfang der Seite