Couches du Gibloux

Zurück zu Molasse Schüttungen

Darstellung und Status

Farbe CMYK
(0%,7%,36%,14%)
Farbe RGB
R: 220 G: 205 B: 140
Rang
lithostratigraphische Einheit
Gebrauch
Element ist nicht in Gebrauch
Status
lokaler Begriff (informell)

Nomenklatur

Deutsch
Gibloux-Schichten
Français
Couches du Gibloux
English
Gibloux Beds
Herkunft des Namens

Mont Gibloux (FR)

Historische Varianten
Poudingue du Gibloux (Gilliéron 1885), Poudingues du Gibloux = Quartzites verts et rouges du Gibloux (de Girard 1901), Formation conglomératique = Couches du Gibloux = Poudingues du Gibloux (Mornod 1949, Boegli 1972, Habicht 1987) Formation conglomératique de la MMS (Dorthe 1962)
Nomenklatorische Bemerkungen
Quartzite rouge du Gibloux (Behmer 1912)

Beschreibung

Mächtigkeit
Environ 75 m dans la région-type, 250 m à La Combert, 330 m au Pratzey et 410 m à Montévraz (Boegli 1972).

Alter

Alter Top
  • Burdigalien

Alter Basis
  • Burdigalien

Geografie

Typusregion
Mont Gibloux (FR)
Typusprofil
  • Le Châtelard (FR)
    Merkmale des Ortes
    • Untergrenze
    • typische Fazies
    Zugänglichkeit des Ortes
    • Strassenanschnitt
    Koordinaten
    • (2564660 / 1169570)
    Notizen
    • Boegli 1972

Referenzen

Erstdefinition
Mornod Léon (1949) : Géologie de la région de Bulle (Basse Gruyère) - Molasse et bord alpin. Mat. Carte géol. Suisse (N.S.) 91, 119 p.

p.6: Helvétien = Couches du Gibloux comprenant des poudingues et des grès. L'Helvétien se cantonne dans la partie supérieure du massif du Gibloux. Notre étude se limite à ses contreforts méridionaux contenus dans les angles NWV de la feuille de Riaz (no 360) et NE de la feuille de Sâles (no 357). L'Helvétien s'étend en zone continue, au N du ruisseau du Mausson, entre le village du Châtelard et les sources des affluents gauches du Gérignoz. Au S du Mausson, il couronne la croupe située au NE de Treyfayes, P. 949, et les hauteurs dominant le Village-Dessus (Estévenens). La morphologie trahit souvent la présence de l'Helvétien, en particulier dans la région supérieure du Gibloux. Les assises de poudingues donnent un relief plus vigoureux, presque entièrement recouvert par la forêt. Au Châtelard, l'érosion, en relation avec des dislocations mal visibles, a créé un paysage singulier de petites croupes, les témoins (les bancs de poudingues aujourd'hui morcelés et discontinus. Nous avons subdivisé l'Helvétien en 4 horizons lithologiques: Horizon I: Poudingue et Grès de base ..... 5-6 m Horizon II: Poudingue du Châtelard ..... 10-15 m Horizon III: Grès du Mont-Olivet ..... 25-30 m Horizon IV: Poudingue de La Sapallaz ..... 25+X m La carte géologique (pl. 11) ne porte pas toutes ces subdivisions lithologiques; nous avons réuni en un unique complexe les horizons I et II.
Neubearbeitung
Habicht J. K. A. (1987) : Schweizerisches Mittelland (Molasse). Internationales Stratigraphisches Lexikon Vol.1 Fasc.7b

Couches du Gibloux (OMM ; ?Helvétien) Mornod, L. (1949): Géologie de la Region de Bulle (Basse Gruyère): Molasse et bord alpin. - Mal. Carte geol. Suisse [n.s.] 91, p.144. Originalzitat: «Miocène marin, Molasse marine supérieure: Helvétien = Couches du Gibloux comprenant des poudingues et des grès.» Mornod 1949: 6. Synonyma: >>> Formation conglomératique de la MMS Dorthe 1962: 367; Formation conglomératique («Helvétien») Boegli 1972: 12, 75. Typlokalität: Mont Gibloux (LK-Blatt 1205 Rossens und 1224 Moudon); eine genaue Typlokalität und ein Typusprofil sind noch festzulegen. Lithologie: Mornod (1949: 6) gliedert die Couches du Gibloux in folgende Abteilungen [vom Hangenden zum Liegenden]: Horizon IV: Poudingue de la Sapallaz (25+x m) (>>>) Horizon III: Grès du Mont-Olivet (25-30 m) (>>>) Horizon II: Poudingue du Châtelard (10-15 m) (>>> ) Horizon I: Poudingue et Grès de base (5-6 m) (>>> ) Weitere Einzelheiten über die Lithologie und Sedimentologie siehe Dorthe 1962: 367 und Boegli 1972: 75. Fossilinhalt: Mornod 1949: 10 zitiert Mollusken (Pholas, Pecten, Cardien), Balaniden, Haizähne und Bryozoen. Weitere Fossilfunde erwähnen Dorthe 1962: 375 und Boegli 1972: 91. Letzterer zitiert u.a. «Ostrea crassissima» = Crassostrea gryphoides v. schlot., Aspidopholas fayollesi defr., Korallen, Brachiopoden, Foraminiferen und Echiniden-Stacheln. Alter: Auf Grund der Mollusken (Mornod 1949: 11) ist eine Korrelation mit den Belpberg-Schichten möglich ( = Helvétien s.l). Literatur: Boegli 1972: 12, 71 ff, 91, 92, 94; Buess 1921: 19, 83, 86; früh 1890: 106-108; Gilliéron 1885: 400, 420; Kurberg 1919: 24, 25; Mornod 1949: 3, 5, 6, 11, 24-26.
  • Poudingue de La Sapallaz

    Name Origin

    Ferme de La Sapala (FR), à l'ouest du Gibloux

    Rang
    lithostratigraphische Bank
    Status
    lokaler Begriff (informell)
    Kurzbeschreibung

     

    Gros bancs de poudingue quartzitique grossier entrecoupés de niveaux gréseux de la partie supérieure des Couches du Gibloux (OMM-II). Présence relativement abondante de galets de Poudingue de la Mocausa.

     

    Age
    Burdigalien
  • Grès du Mont-Olivet

    Name Origin

    Carrière du Mont-Olivet (FR), à l'ouest du Gibloux

    Rang
    lithostratigraphisches Member (Subformation)
    Status
    lokaler Begriff (informell)
    Kurzbeschreibung

     

    Niveau gréseux tendre de la partie moyenne des Couches du Gibloux (OMM-II), comprenant en particulier des grès grossiers à Bryozoaires caractéristiques.

     

    Age
    Burdigalien
  • Poudingue du Châtelard

    Name Origin

    Le Châtelard-près-Romont (FR), à l'ouest du Gibloux

    Rang
    lithostratigraphische Bank
    Status
    lokaler Begriff (informell)
    Kurzbeschreibung

     

    Banc de de poudingue quartzitique de la partie inférieure des Couches du Gibloux.

     

    Age
    Burdigalien
  • Poudingue et Grès de base

    Rang
    lithostratigraphische Bank
    Status
    informeller Begriff
    Kurzbeschreibung

     

    Niveau basal des Couches du Giboux, constitué d'un banc de 30-40 cm de poudingue quartzitique, surmonté par des grès massifs, localement plaquetés ou conglomératiques.

     

zum Anfang der Seite