Membre de Sous le Rocher

Zurück zu Siviez-Mischabel-Decke

Darstellung und Status

Index
t1S
Farbe CMYK
(0%,47%,72%,8%)
Farbe RGB
R: 235 G: 125 B: 65
Rang
lithostratigraphisches Member (Subformation)
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
gültiger formeller Begriff
Diskussion des Status

Nomenklatur

Deutsch
Sous-le-Rocher-Member
Français
Membre de Sous le Rocher
Italiano
Membro di Sous le Rocher
English
Sous le Rocher Member
Herkunft des Namens

Carrière de «Sous le Rocher» (74), Chablais français, 1 km W Taninges

Historische Varianten

Quartzites werféniens auct., Quartzites tabulaires = Tafelquarzit auct., Quartzites triasiques = Triasquarzit auct., quartzites (Schroeder 1939), quartzites = Trias de Taninges (Wernli & Schroeder 1973), jüngere Quarzite (Jäckli 1950), quartzites infra-triasiques Briançonnais (Guillot et al. 1994), quartzites blancs massifs = Membre de Sous le Rocher (Sartori et al. 2006)

Beschreibung

Mächtigkeit
Epaisseur très variable: environ 80 m à la localité-type, parfois plus de 200 m (Sartori et al. 2006).

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Obergrenze

Grenzhorizont des obersten Werfénien (heller, basal stark feinsandiger Ton schiefer im Dach der Quarzite).

Alter

Alter Top
  • Frühe Trias
Bermerkungen zu Top

Olénékien («Werfénien»)

Alter Basis
  • Spätes Perm
Bermerkungen zu Basis

Pourrait correspondre à la limite Permien/Trias, mais une limite diachrone ne peut pas être exclue (Guillot et al. 1994).

Datierungsmethode

Âge établi par analogie de faciès avec les quartzites classiques du Trias alpin (Wernli & Brönnimann 1973) et par encadrement entre la Fm. du Col de Chassoure et la Fm. de St-Triphon (Sartori et al. 2006).

Geografie

Geographische Verbreitung
Alpes de Suisse occidentale (Zone Houillère, nappe de Siviez-Mischabel et nappe du Mont Fort). Unité également reconnue sous forme d'écailles ou d'olistolites dans le Mélange de la Pierre Avoi (nappe de Sion-Courmayeur) et dans le Mélange Infra-Brèche (Préalpes du Chablais), ainsi que localement à la base des Préalpes Médianes Rigides (p.ex. Quartzite de Chalex).
Typusregion
«écailles» de Taninges (Haute-Savoie) dans le Mélange Infra-Brèche
Typlokalität
  • «Sous le Rocher» (Haute-Savoie)
    Merkmale des Ortes
    • Untergrenze
    • typische Fazies
    Zugänglichkeit des Ortes
    • Steinbruch, Tongrube
    Koordinaten
    • (2533300 / 1107050)
    Notizen
    • Carrière désaffectée, 1 km W Taninges (Schroeder 1939 p.14, Wernli & Brönnimann 1973, Sartori et al. 2006 p.397 fig.16)
Typusprofil
  • «Sous le Rocher» (Haute-Savoie)
    Merkmale des Ortes
    • Untergrenze
    • typische Fazies
    Zugänglichkeit des Ortes
    • Steinbruch, Tongrube
    Koordinaten
    • (2533300 / 1107050)
    Notizen
    • Wernli & Brönnimann 1973 fig.2 et fig.3, Sartori et al. 2006 p.397 fig.16
Referenzprofile
  • Bruneggjoch (VS)
    Merkmale des Ortes
    • Obergrenze
    Zugänglichkeit des Ortes
    • Grat
    Koordinaten
    • (2623080 / 1109110)
    Notizen
    • Sartori et al. 2006 p.397 fig.15

Paläogeografie und Tektonik

  • Briançonnais-Trias
Paläogeografie
Briançonnais Terrane :

microcontinent briançonnais

Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Herkunftstyp
  • sedimentär

Referenzen

Erstdefinition
Schroeder W.J. (1939) : La brèche du Chablais entre Giffre et Drance et les roches éruptives des Gets. Arch. Sci. Genève (5)/21, 46, 85, 105, 187

p.14: Trias / Les quartzites

Le Trias qui surmonte le Carbonifère débute par des quartzites. Le Carbonifère dans sa partie supérieure est conglomératique, puis gréseux de couleur claire. Il m'a semblé qu'il y avait passage insensible de ces grès aux quartzites du Trias, ce qui impliquerait la présence de Permien.

Le seul affleurement remarquable de quartzites se trouve à l'Ouest de Taninges, au pied de la paroi du Pic Marcelly, dans le monticule nommé Sur le Rocher ou Sous le Rocher, suivant la carte utilisée.

Ces quartzites blancs sont exploités et la carrière se voit de la route conduisant de Mieussy à Taninges.

Vers l'Est de la carrière, d'autres affleurements montrent des quartzites verdâtres contenant quelques galets de quartz blanc, gros comme une noisette. (...)

Neubearbeitung
Sartori Mario, Gouffon Yves, Marthaler Michel (2006) : Harmonisation et définition des unités lithostratigraphiques briançonnaises dans les nappes internes penniques du Valais. Eclogae geol. Helv. 99/3, 363-407

p.397: Membre de Sous le Rocher

Les quartzites permo-triasiques des unités briançonnaises situés en position «radicale» dans les unités penniques du sud de la Vallée du Rhône ont subi des déformations alpines importantes associées à un métamorphisme en faciès schiste vert. Dans les Préalpes par contre, des écailles et des olistolites de quartzites brianconnais de taille hectométrique à kilométrique ont presque complètement échappé à ces transformations. C'est le cas des «écailles» de Taninges, en Haute-Savoie, qui sont emballées dans le «mélange infra-Brèche» (Kindler 1988). A Taninges, les écailles briançonnaises sont principalement constituées par des grès et des schistes carbonifères, par des quartzites permo-triasiques et par des calcaires et dolomies du Trias moyen.

Un kilomètre à l'ouest de Taninges, la carrière de «Sous le Rocher» (6°34'32"E/46°06'47"N, 693 m) a fourni à Wernli & Brönnimann (1973) une coupe détaillée (fig. 16) dans la partie supérieure des quartzites brianconnais (Formation du Bruneggjoch). Les quartzites blancs y sont parfaitement préservés et la carrière de Sous le Rocher constitue la localité-type et la coupe-type du Membre de Sous le Rocher. Une lacune d'observation empêche d'y observer le contact sommital de ce

membre. C'est donc la coupe-type du sommet de la Formation du Bruneggjoch (fig. 15) qui sert de référence pour le sommet du Membre de Sous le Rocher.

zum Anfang der Seite