Formation du Crêt-du-Locle

Zurück zu Molasse Schüttungen

Darstellung und Status

Index
m3c
Farbe CMYK
cf. OSM-J
Farbe RGB
R: 230 G: 215 B: 160
Rang
lithostratigraphische Einheit
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
lokaler Begriff (informell)

Nomenklatur

Deutsch
Crêt-du-Locle-Formation
Français
Formation du Crêt-du-Locle
Italiano
Formazione del Crêt-du-Locle
English
Crêt-du-Locle Formation
Herkunft des Namens

Le Crêt-du-Locle (NE)

Historische Varianten

brèche calcaire anguleuse (von Buch), gompholite = Nagelfluh calcaire sans fossiles = gompholite jurassique à cailloux calcaires = Gompholite Jurassique du Locle (Jaccard 1869, Waibel & Burri 1961, Becker 2003), Gompholite jurassique du Locle (Früh 1888), Gompholithe du Locle (Roller 1912a), Gompholithe pralinée (Rollier 1912), Gompholithe postmiocène (Rollier 1912) et Gompholithe supramiocène (Rollier 1912), Gompholithe (Bourquin 1946)

Beschreibung

Mächtigkeit
au moins 25 m (Waibel & Burri 1961)

Hierarchie und Abfolge

Obergrenze

"Oehningien" ; Marnes rouges

Untergrenze

OMM ; Calcaires du Jurassique

Alter

Alter Top
  • Miozän

Alter Basis
  • Miozän

Datierungsmethode

"Tongrien" (Desor & Gressly, Jaccard 1869), "Helvétien" supérieur (Favre 1911) par analogie de faciès.

Geografie

Geographische Verbreitung
Unité restreinte au synclinal du Locle et La Chaux-de-Fonds, peut-être également dans le synclinal des Ponts-de Martel.
Typusregion
Région du Locle (NE)
Typusprofil
  • Combe Bichon (NE)
    Merkmale des Ortes
    • typische Fazies
    Zugänglichkeit des Ortes
    • Strassenanschnitt
    Koordinaten
    • (2549350 / 1213650)
    Notizen
    • tranchée ferroviaire à l'est du Locle (Waibel & Burri 1961, Becker 2003)

Referenzen

Erstdefinition
Jaccard Auguste (1869) : Description géologique du Jura vaudois et neuchâtelois. Matér. Carte géol. Suisse 6, 340 p.

p.114: C'est un entassement généralement informe de fragments plus ou moins volumineux de blocs calcaires, émoussés, mais non arrondis, enveloppés d'un limon calcaire, tantôt pulvérulent et sableux, tantôt tenace et homogène. Ce faciès gompholithique prédomine surtout à la partie moyenne de l'assise, où l'on voit sur le talus en éboulement, se projeter, tantôt un, tantôt deux bancs de poudingue indiquant ainsi vaguement une disposition stratiphiée. Au-dessus et au-dessous de ces bancs, les galets et les blocs sont moins abondants; leur grosseur est aussi bien plus variable. Quant à leur nature, les blocs, comme les galets, se composent dans leur immense majorité de roches calcaires compactes du terrain Jurassique supérieur; quelques-uns seulement, très friables, semblent provenir des dolomies portlandiennes. On ne voit nulle trace des roches appartenant aux calcaires oxfordiens ou à la dalle nacrée. En revanche, quelques galets de calcaire rouge ou noir paraissent provenir des roches étrangères à cette partie du Jura.

Une autre particularité à cette formation consiste dans les concrétions noduliformes à couches concentriques qui lui ont valu son nom, et dans ces curieux galets dont l'intérieur est vide, enduit seulement d'un revêtement cristallisé de carbonate de chaux ou quelquefois aussi d'un peu de matière sableuse pulvérente, comme celle qui les enveloppe. Bon nombre de galets sont aussi encroûtés d'une substance plus ou moins solide, espèce de pralinage qui ne permet pas d'abord de reconnaître leur véritable nature.

Neubearbeitung
Kälin Daniel, Kempf Oliver (2009) : High-resolution stratigraphy from the continental record of the Middle Miocene Northern Alpine Foreland Basin of Switzerland. N. Jb. Geol. Paläont. Abh. 254/1-2, 177-235

The base of the section is made up of a thin relic deposit of the marine transgression of the OMM, overlain by the famous «Gompholite», consisting of red marls and/or coarse conglomerates. The conglomerate contains Mesozoic limestone boulders of a size of up to 4-5 m3 (FAVRE 1911), indicating considerable Mid-Miocene topography.

Material und Varia

Bilder
zum Anfang der Seite