Calcaire d'eau douce de Trois Rods

Retour à Molasse du Jura

Représentation et statut

Couleur CMYK
(0%,11%,72%,8%)
Couleur RGB
R: 235 G: 210 B: 65
Rang
unité lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Status
terme local (informel)

Nomenclature

Deutsch
Trois-Rods-Süsswasserkalk
Français
Calcaire d'eau douce de Trois Rods
Italiano
Calcare d'acqua dolce di Trois Rods
English
Trois Rods Freshwater Limestone
Origine du nom

Ferme de Trois Rods (NE)

Variantes historiques
calcaire d'eau douce inférieur (Desor & Gressly 1859), Calcaires de Trois Rods (Mojon et al. 2013), Calcaire d'eau douce de Trois-Rods (Mojon et al. 2018)

Âge

Âge au sommet
  • Chattien précoce

Âge à la base
  • Chattien précoce

Méthode de datation
(Mojon et al. 2013); micromammifères (PM25-26a) et charophytes de la zone à Microcera (Moon et al. 2018)

Paléogéographie et tectonique

  • USM-I
Type de protolithe
  • sédimentaire

Références

Définition
Désor E., Gressly A. (1859) : Etudes géologiques sur le Jura neuchâtelois. Mém. Soc. Sci. nat. de Neuchâtel 4/1, 159

p.22: Calcaire d'eau douce inférieur Il existe près du hameau de Trois-Rods une roche calcaire blanche qui repose sur le calcaire urgonien et qui est recouvert par la molasse d'eau douce. Cette roche est, comme la molasse elle-même, d'origine lacustre; elle renferme des coquilles d'eau douce, en petit nombre, il est vrai, mais qui sont cependant suffisantes pour résoudre le problème de son origine. (...)
haute de page