Chumi-Formation

Torna a falda della Brèche

Rappresentazione e statuto

Index
FBC
Colore CMYK
25/20/36/0
Colore RGB
R: 195 G: 190 B: 165
Rango
Formazione litostratigrafica
Uso
Unità in uso.
Status
termine formale valido

Nomenclatura

Deutsch
Chumi-Formation
Français
Formation de Chumi
Italiano
Formazione di Chumi
English
Chumi Formation
Origine del nome

Vorder(i) Chumi = Kummi (BE) - Zweisimmen

Varianti storiche

Flysch (de la Nappe de la Brèche) (Schroeder 1939), Breccien-Decken-Flysch (Wegmüller 1953), Flysch de base = Flysch inférieur (Chessex 1959), Brekzienflysch (Dall'Agnolo 1997), Formation de Chumi (Plancherel et al. 2012, Plancherel et al. 2020), Chumi-Formation (Braillard 2015), Vorderi-Chumi-Formation

Descrizione

Descrizione

Grès, schistes, schistes versicolores (rouges, verts, noirs et jaunes), quartzites.

Association de minéraux lourds: zircon + tourmaline + rutile (Flück 1973).

Potenza
Max. 10 m (Dall'Agnolo 1997).

Gerarchia e successione

Limite superiore

Mélange des Mattes ("supra-brèche")

Limite inferiore

Couches Rouges de la nappe de la Brèche

Età

Geomorfologia
  • primo Eocene
Età alla base
  • primo Eocene
Metodo di datazione

Foraminifères planctoniques et benthiques

Geografia

Estensione geografica
Unité présente uniquement dans les Préalpes Romandes: Vordere Chumi, Seefluh, Moosbach, Laubegg, Rote Härd, Col de Videman.
Località-tipo
  • Chumi (BE)
    Caratteristiche del sito
    • Untergrenze
    Coordinate
    • (2598710 / 1157575)
    Nota
    • <p>Braillard 2015 p.51</p>

Paleogeografia e tettonica

Paleogeografia
Bacino Piemontese
Termini generici
Tipo di origine
  • sedimentaria

Referenze

Revisione
Braillard Luc (2015) : Blatt 1226 Boltigen. Geol. Atlas Schweiz 1:25'000, Erläut. 143

p.51: DALL’AGNOLO (1997) présente l’historique de la découverte du flysch attribué à la nappe de la Brèche (Formation de Chumi), ainsi que ses caractéristiques notamment sur la base de la coupe clé de Seefluh (aujourd’hui Geisshöri, coord. 2600.10/1158.60). A cet endroit, le flysch en lui-même est constitué de calcaires gréseux gris, laminés et micacés, de siltites carbonatées grises et de schistes verdâtres qui totalisent 5m de puissance seulement. Localement, des niveaux bréchiques polygéniques à base érosive peuvent apparaître, comme c’est le cas par exemple dans le couloir de Chumi (coord. 2598.710/1157.575, feuille 1246 Zweisimmen, localité-type) où affleure la variante grossière de la Formation de
Chumi.
La Formation de Chumi repose généralement sur les Couches Rouges, comme c’est le cas au Geisshöri, où le passage progressif est marqué par l’apparition de siltites sombres et de grès gris. Dans quelques cas, la Formation de Chumi recouvre par l’intermédiaire d’un contact abrupt directement la Brèche supérieure (par exemple au nord de Geisshöri, coord. 2600.20/1159.05, non dessiné sur la carte), voire même la Brèche inférieure (sur le territoire de la feuille 1246 Zweisimmen).
Vers le haut, le contact avec le Mélange des Mattes est généralement net. La coupe de Geisshöri constitue une exception: à cet endroit, la Formation de Chumi passe graduellement au Mélange des Mattes par l’enrichissement progressif en lentilles diverses (calcaires micritiques, calcaires siliceux, grès) emballées dans des schistes marneux gris.
La Formation de Chumi est datée de l’Eocène précoce sur la base de foraminifères planctoniques et benthiques.

zum Anfang der Seite