Fischschiefer (UMM)

Back to Molasse of the Jura

Representation and status

Color CMYK
(0%,32%,54%,2%)
Color RGB
R: 250 G: 170 B: 115
Rank
lithostratigraphic Formation
Validity
Unit is in Use
Status
informal term

Nomenclature

Deutsch
Fischschiefer (UMM)
Français
Schistes à poissons (UMM)
Italiano
Schisto a pesci (UMM)
English
Fish Shale (UMM)
Origin of the Name

Enthält Fischschuppen und -gräten.

Historical Variants

Fischschiefer (Tobler 1905 Tab.2c, Picot 2002, Geyer et al. 2003), Schistes à Poissons = Schistes à Amphisyle (Meyer 1928), Schistes à Amphisiles (Pharisat 1991), Untere Abteilung des Blauen Letten = Fischschiefer = Amphisyle-Schiefer (Waibel & Burri 1961), Schistes à Poissons de Froidefontaine et de Bonfol (Rollier 1970), Amphisyle-Schiefer

Description

Description

Mariner, schwärzlichgrauer, feinschichtiger bis schiefriger, siltig-feinsandiger, sapropelitischer Tonstein und Tonmergel, welcher Fischschuppen und -gräten enthält.

Geomorphology
Schlecht aufgeschlossen, meist aus Bohrungen bekannt.
Thickness
3 - 10 m im Norden der Schweiz, 20 m im Norden des Elsass.

Components

Fossil Content
  • fish scales
  • foraminifera
  • plants : Plantae

Amphisyle, Meletta

Hierarchy and sequence

Units at roof
Upper boundary

Melettaschiefer

Lower boundary

Meeressand

Age

Age at top
  • Rupelian
Note about top

MP24

Age at base
  • Rupelian
Note about base

MP22

Geography

Geographical extent
Südlicher Oberrheingraben. Lokale Ausgrabungen in Witterswil, Hofstetten, Ettingen, beim Schloss von Pfeffingen (VONDERSCHMITT 1941), und Bohrungen von Alliswil, Neuwiler, Leymen und Witterswil.

Palaenography and tectonic

  • UMM-J
Tectonic unit (resp. main category)
Kind of protolith
  • sedimentary
Metamorphism
non metamorphic

References

Definition
Picot Laurent (2002) : Le Paléogène des synclinaux du Jura et de la bordure sud-rhénane: paléontologie (Ostracodes), paléoécologie, biostratigraphie et paléogéographie. GeoFocus 5, 240 p.

p.26: A-La partie inférieure : les Fischshiefer ou les Amphisyle-Schiefer. Elles sont finement feuilletées, bitumineuses, facilement délitables ou très compactes collées l’une à l’autre, couches en plaques de couleur gris à gris foncé. Elles sont riches en foraminifères et en restes de poissons. Ces restes de poissons ont pu être déterminées comme étant du genre Amphisyle. Dans le nord de l’Alsace, l’épaisseur est estimée à 20 m. p.26: Fischschiefer (Amphysile Schiefer) : Les Fischschiefer, d’une puissance de 10 m, sont l’équivalent des Schistes à poissons et des Amphisyle-Schiefer. Affleurant dans les fosses de construction à Witterswil, Hofstetten et Ettingen et autour du Château de Pfeffingen (VONDERSCHMITT 1941), les Fischschiefer ont été traversés dans les forages d’Allswil, Neuwiler, Leymen et Witterswil. Les argiles marneuses, finement fissibles, en couches fines, brun-gris à gris foncé, qui contiennent un peu de mica et qui sont légèrement bitumineuses, contiennent des foraminifères (Rotalidés, Bolivines, Nonionidés…) et des écailles de poissons nombreuses. Parfois on trouve des squelettes de poissons entiers. (BITTERLI-BRUNNER et al. 1988).

Important Publications
Becker, D. (2003) : Paléoécologie et paléoclimats de la Molasse du Jura (Oligo-Miocène): apport des Rhinocerotoidea (Mammalia) et des minéraux argileux. GeoFocus 9, 329 p.
Picot Laurent (2002) : Le Paléogène des synclinaux du Jura et de la bordure sud-rhénane: paléontologie (Ostracodes), paléoécologie, biostratigraphie et paléogéographie. GeoFocus 5, 240 p.
Back to top