OSM du Jura (OSM-J)

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 255 G: 235 B: 190
Rang
Groupe lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme informel
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
-

Nomenclature

Allemand

OSM du Jura (OSM-J)

Français

OSM du Jura (OSM-J)

Italien

OSM du Jura (OSM-J)

Anglais

OSM du Jura (OSM-J)

Origine du nom
-
Variantes historiques
Tortonien (Bourquin 1946), Calcaires & Marnes lacustres de l'OSM (Becker 2003), OSM I-II-J (Berger et al. 2010)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
-
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
-

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
OMM du Jura (OMM-J)
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
-
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Tortonien précoce
Note sur le sommet

Serravallien/Tortonien, bis MN9

Âge à la base
Burdigalien tardif
Note sur la base

MN4a

Méthode de datation
-

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
-
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
  • sédimentaire
Conditions de formation
-
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Molasse du Jura
  • bassin de Delémont
Métamorphisme
non métamorphique
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Berger Jean-Pierre, Kälin Daniel, Kempf Oliver (2010): Swiss Molasse Lithostratigrphy. , Swiss Geoscience Meeting, Abstract Volume 8 (Fribourg), p.127

p.127: OSM: The subdivision of the OSM is still under debate, but a possible way will be to regionally subdivide an early OSM I (with OSM I-H in the Hörnli region below the “Hüllistein marker bed”, OSM I-N in the Napf region until the top of the “Mergelzone”, and OSM I-J in the Jura Molasse below the lacustrine Limestones) and a late OSM II (OSM II-H, -N, and –J above the mentioned horizons). Note that “Juranagelf luh” belongs to OSM I-II-J, and that OSM I-J is time-equivalent to OMM III.
Révision
-
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-
  • Formation du Bois de Raube Vue détaillée

    Origine du nom

    Bois de Raube = Bois de Robe (JU), WNW Develier

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Succession locale de l'OSM sommitale du Jura, constituée de cailloutis et sables pris dans une matrice sablo-limoneuse.
    Âge
    Miocène moyen - Miocène tardif
    Epaisseur
    Max. 120-130 au Bois de Raube, env. 80-110 m au Montchaibeux, max. 50-60 m en Ajoie (Kälin 1997a). Au total, la formation a probablement atteint plus de 300 m.
    Extension géographique
    Bassin de Delémont (uniquement les 2 membres inférieurs) et Ajoie (totalité de la Formation).
    Région-type
    -
    Commentaire
    L'âge de la formation diffère sensiblement entre le bassin de Delémont (Miocène moyen) et l'Ajoie (Miocène tardif) (Kälin 1997).
    • Membre d'Ajoie Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Cailloutis dépourvus de galets calcaires accompagnés de sables, marnes, argiles et dépôts sidérolithiques, caractérisant le sommet de la Formation du Bois de Raube en Ajoie. La teneur en grenat et épidote et significativement réduite, tandis que celle en zircon est nettement plus élevée.
      Âge
      Tortonien - Tortonien
      Epaisseur
      Max. env. 50-60 m (Kälin 1997a)
      Extension géographique
      Membre uniquement présent en Ajoie (JU).
      Région-type
      Ajoie (JU)
      Commentaire
      -
      • «Hipparionsande von Charmoille» Vue détaillée

        Origine du nom

        Site fossilifère à Hipparion gracile (Kaup) = Hippotherium primigenium de Charmoille (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Feine braune und gelbe fluviatile Sande mit Mergellinsen und typische Vogesen-Kleingerölle.
        Âge
        Serravallien - Tortonien
        Epaisseur
        ca. 20 m
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Ajoie (JU)
        Commentaire
        -
    • Membre du Bois de Raube Vue détaillée

      Origine du nom

      Bois de Raube = Bois de Robe (JU), WNW Develier

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Cailloutis, sables et marnes de la partie supérieure de la Formation du Bois de Raube, comprenant à la fois des niveaux sans galets calcaires (cailloutis de type Ajoie) et des niveaux à galets mélangés (Mischschotter). Haute teneur en grenat et épidote, de même qu'en zircon et tourmaline.
      Âge
      Miocène moyen - Miocène moyen
      Epaisseur
      Env. 90 m (Kälin 1997a)
      Extension géographique
      Bassin de Delémont (JU).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Membre du Montchaibeux Vue détaillée

      Origine du nom

      Flanc sud du Montchaibeux = Mont Chaibeux (JU), SE Rossemaison

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Sables et marnes rouges de la partie inférieure de la Formation du Bois de Raube, caractérisés par l'absence de niveaux à cailloux vosgiens, ce qui les distingue des niveaux sus-jacents.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      Env. 110 m (Kälin 1997a)
      Extension géographique
      Bassin de Delémont (JU).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Dinotherium-Sande»

        Origine du nom
        Dinotherium bavaricum Myr.
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Sables fluviatiles à Dinotherium de la région de Delémont.
        Âge
        Miocène tardif - Miocène tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Delsberger Becken, Freiberge.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Rote Mergel des Mont Chaibeux» Vue détaillée

        Origine du nom

        Flanc sud du Montchaibeux = Mont Chaibeux (JU), SE Rossemaison

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Marnes sableuses bariolées contenant des galets de Calcaires delémontiens et des galets vosgiens, ainsi que des fragments d'huîtres, de pectinidés et d'hélicidés.
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Unité restreinte au Montchaibeux et aux environs de Rossemaison.
        Région-type
        Delsberger Becken
        Commentaire
        -
  • «Jüngere Juranagelfluh» Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Sous-groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Lokale fluvioterrestrische Konglomerathorizonte der subjurassischen OSM, die durch schlecht sortierte und oft sehr grosse Gerölle charakterisiert sind. Die Gerölle stammen überwiegend aus dem Malm (Villigen-Fm.) und dem Dogger (Hauptrogenstein).
    Âge
    Langhien - Tortonien précoce
    Epaisseur
    Rinnenfüllung von 0,5 bis 5 m Mächtigkeit und bis zu 100 m seitliche Ausdehnung. (Evtl. bis 400 m bei Hohenstoffeln im Hegau ; Geyer et al. 2003)
    Extension géographique
    In Hegau am stärksten entwickelt. Zu Beginn der Zeit der OSM erodierten die ersten Flüsse der Juranagelfluh-Schüttung von NW her Schluchten in das Hochgebiet NW der Graupensandrinne. Südgrenze entlang der Linie Brugg – Schaffhausen – Singen.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Randen-Hegau-Juranagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Nagelfluhhorizont der OSM, welcher hauptsächlich aus Kalkareniten, arenitischen Mergeln und gipsführenden Mergeln mit bituminösen Süsswasskalk-Einlagerungen besteht.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Hegau
      Région-type
      -
      Commentaire
      Seitlich verzahnen sich diese Ablagerungen mit Deckentuffen und Tuffiten der Hegau-Vulkane.
      • Büttenhardt-Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Büttenhardt (SH)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Nagelfluh mit lokalen Geröllen (Trias, Lias, Dogger, Malm) und einer kalksandigen bis sandig-mergeligen Matrix, die auch geröllfreie Zwischenlagen bildet.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Randen (SH)
        Commentaire
        -
    • «Mergeldominierte Fazies der Jüngeren Juranagelfluh» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Feinklastische Beckenfazies der Jüngeren Juranagelfluh: ockergelber bis gelbbrauner (manchmal auch grauer oder rötlicher) siltig-feinsandiger Mergel. Einzelne Konglomeratbänke treten lokal vor.
      Âge
      Langhien - Tortonien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Aargauer Juranagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Kanton Aargau (AG)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Nagelfluhhorizont der OSM, der durch Malm- (Villigen-Fm.) und Doggergerölle (Hauptrogenstein) charakterisiert ist. Im Gegensatz zur Basler Juranagelfluh fehlen aber Muschelkalk- und Buntsandsteingerölle.
      Âge
      Langhien - Serravallien
      Epaisseur
      Bis 80 m, zusammen mit den Heliciden-Mergel.
      Extension géographique
      Östlich des Wölfinswiler Baches. Westgrenze entlang der Linie Wölflinswil – Kienberg (AG).
      Région-type
      Bözbergplateau (AG)
      Commentaire
      Die Schüttung der Aargau-Juranagelfluh verzahnt sich in Richtung Süden (Bözberggebiet) mit der beckenaxialen Glimmersandschüttung der mittelländischen OSM.
      • Herznach-Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Herznach (AG)

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Basaler, diamiktischer Teil der Aargauer Juranagelfluh, der ausnahmsweise (und nur lokal) Buntsandstein- und Kristallingerölle enthält.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Basler Juranagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Kalknagelfluh der OSM des Juragebirges, in welcher Gerölle des Muschelkalks und des Doggers dominieren. Untergeordnet treten Sandstein, Siltstein und Mergel auch vor.
      Âge
      Burdigalien - Langhien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Das Vorkommen der Juranagelfluh im Kanton Baselland fällt ungefähr mit dem Einzugsgebiet der Ergolz zusammen (westlich des Hauenstein-Tunnels). Ostgrenze entlang der Linie Gelterkinden – Zeglingen.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Juranagelfluh des Beckens von Laufen Vue détaillée

      Origine du nom

      Südöstlicher Teil des Laufen-Beckens (BL)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Konglomerat mit variablem Geröllspektrum (Quarzite, Buntsandsteine, Muschelkalke, Kristallingesteine), wechsellagernd mit Sand und Mergel.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Als Hauptverbreitungsgebiet kommt das Laufenbecken östlich der Lüssel, sowie die Ostumrandung des Beckens in Frage; ferner zieht sich ein langgezogener Streifen als Kern der Mulde zwischen Eichberg — Homberggewölbe und dem Kienberg — Brand von Fehren bis NW Bretzwil. Westlich der Lüssel sind nur die kleinen Vorkommen südlich von Wahlen bekannt.
      Région-type
      Laufen-Becken (BL)
      Commentaire
      -
      • Nebelberg-Süsswasserkalk Vue détaillée

        Origine du nom

        Hof Nebelberg (SO)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Fossilreicher grauer Süsswasserkalk innerhalb der Juranagelfluh des Beckens von Laufen.
        Âge
        Tortonien - Tortonien
        Epaisseur
        Ca. 50 m (Becker 2003).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Solothurner Jura (SO)
        Commentaire
        -
      • Tonilöchli-Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Käselbach nördlich von Tonilöchli (SO)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Lokales Vorkommen der Juranagelfluh des Beckens von Laufen. Gilt als Typlokalität.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Gompholite du Crêt-du-Locle Vue détaillée

      Origine du nom

      Le Crêt-du-Locle (NE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Marnes rouges et/ou conglomérat riche en blocs (pouvant atteindre 4-5 mètre cube) de calcaire mésozoïque.
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      au moins 25 m (Waibel & Burri 1961)
      Extension géographique
      Unité restreinte au synclinal du Locle et La Chaux-de-Fonds, peut-être également dans le synclinal des Ponts-de Martel.
      Région-type
      Région du Locle (NE)
      Commentaire
      -
  • Molasse d’eau douce du Locle («Oehningien») Vue détaillée

    Origine du nom

    Le Locle (NE)

    Rang
    unité lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Calcaires d'eau douce crayeux, marnes, argiles grises et lignites.
    Âge
    Langhien - Serravallien
    Epaisseur
    Env. 92 m
    Extension géographique
    Synclinaux du Locle et de laChaux-de-Fonds.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • «Couches à feuilles» Vue détaillée

      Origine du nom
      Nom dérivé de la richesse de l'unité en feuilles fossiles.
      Rang
      faciès régional
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Niveau riche en feuilles de la partie supérieure de la Formation d'eau douce supérieure du Locle.
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      12 m (Jaccard 1869)
      Extension géographique
      Unité restreinte à la partie centrale à nord-occidentale du vallon du Locle, en particulier aux alentours de la gare.
      Région-type
      vallon du Locle (NE)
      Commentaire
      -
    • «Marnes à Melanopsis» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      faciès régional
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Alternance de marne foncée bitumineuse et de calcaire marneux tendre plus clair, localement riche en coquilles brisées ou entières de mollusques terrestres ou d'eau douce.
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      40 m à la Combe Girard, épaisseur moindre en direction du nord (Jaccard 1869)
      Extension géographique
      -
      Région-type
      vallon du Locle (NE)
      Commentaire
      -
    • Bentonite de la Combe Girard Vue détaillée

      Origine du nom

      Combe Girard, au SE du Locle (NE)

      Rang
      Banc lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Niveau de cendres volcaniques présent localement à la base de l'Oehningien du Jura.
      Âge
      Langhien - Langhien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Région du Locle (NE).
      Commentaire
      -
  • «Marne à ossements de la Chaux-de-Fonds» Vue détaillée

    Origine du nom

    Place Neuve à La Chaux-de-Fonds (NE)

    Rang
    unité lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Marne calcaire sombre présente de manière très discontinue au sommet de la Formation d'eau douce du Locle et contenant des niveaux charboneux, des débris de coquilles de gastéropodes et des ossements fossiles (Listriodon, Dinotherium).
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Calcaire d'eau douce de Vermes Vue détaillée

    Origine du nom

    Vermes (JU), Val Terbi

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Calcaire d'eau douce caverneux, gris clair, micritique et biodétritique, contenant typiquement de grosses oncolites. Interlits marno-calcaires ou marneux.
    Âge
    Burdigalien - Langhien
    Epaisseur
    Jusqu'à 70 m (Pfirter et al. 1997). L'épaisseur diminue vers l'ouest (Berchenaux) en même temps que les oncolites se raréfient.
    Extension géographique
    Bassin de Delémont, Freiberge
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Calcaire d'eau douce de Soulce (OSM) Vue détaillée

    Origine du nom

    Soulce (JU), Haute-Sorne

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    Calcaire d'eau douce poreux, jaunâtre, à intraclastes arrondis.
    Âge
    Miocène moyen - Miocène moyen
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Calcaire d'eau douce du Golat Vue détaillée

    Origine du nom

    Le Golat (BE), Sorvilier

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    Série de calcaires d'eau douce gris-brun clair, poreux et bitumineux, à interlits de marnes sableuses, de marnes grises et de sables gris et bruns.
    Âge
    Miocène moyen - Miocène moyen
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Synclinal de Tavannes.
    Région-type
    -
    Commentaire
    Présence locale d'un poudingue calcaire à la base (Antenen 1973).