Calcaire d'eau douce de la Charrue

Zur Übersicht

Darstellung, Status

Index
-
CMYK-Farbe
-
RGB-Farbe
R: 235 G: 210 B: 65
Rang
lithostratigraphische Einheit
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
lokaler Begriff (informell)
SKS-Notiz
-
SKS-Datum
-
Kommentar
-

Nomenklatur

Deutsch
Charrue-Süsswasserkalk
Französisch
Calcaire d'eau douce de la Charrue
Italienisch
Calcare d'acqua dolce della Charrue
Englisch
Charrue Freshwater Limestone
Herkunft des Namens

La Charrue (actuel hôtel des Gorges), Moutier (BE)

Historische Varianten
Calcaire lacustre du Tirage et de la Charrue à Moutier = Calcaire à Limnoea Ostrogallica (Rollier 1910), Charruekalk (Waibel & Burri 1961), Süsswasserkalke von La Charrue und Champ Vuillerat bei Moutier (Antenen 1973 S.71), Calcaire de la Charrue (Picot 2002), Calcaire du Tirage de Moutier (Picot 2002)
Nomenklatorischer Kommentar
-

Synonyme

Synonyme
Nicht-Synonyme
Verwechslungsgefahr

Beschreibung

Beschreibung
-
Geomorphologischer Ausdruck
-
Mächtigkeit
4-52 m (Greppin 1855), voir 2-140 m (Picot 2002)

Komponenten

Lithologien
-
Mineralien
-
Fossilien
  • Gastropoden

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Untergeordnete Einheiten
Hangendes
    -
Liegendes
Laterales Äquivalent
Obergrenze
-
Untergrenze
Formation de Reuchenette ou Sidérolithique.
Stratigraphische Diskussion
-

Alter

Alter Top
frühes Oligozän
Bermerkungen zu Top
-
Alter Basis
spätes Eozän
Bermerkungen zu Basis
-
Datierungsmethode
Eocène tardif (Greppin 1870, Rollier 1897, 1910 et 1911) ou Oligocène précoce (Limnaea longiscata du Sannoisien) (Reichenbacher et al. 1996). [Initialement considéré comme Purbeckien]

Geografie

Paläogeografie
Unité restreinte au flanc ouest de la «Basse Montagne», ainsi qu'au N et NW de Moutier (partie centrale du synclinal de Delémont): du stand de tir au Droit-du-Creux, à La Charrue et au Trondai. Egalement au NE de Belprahon et au NW de Grandval.
Typusregion
Typlokalität
  • La Charrue, N station Moutier (BE)
    Merkmale des Ortes
    • typical facies
    Koordinaten
    • (2595775 / 1236960)
    Notizen
    • Entaille de la voie ferrée à la sortie sud de la cluse entre Roches et Moutier, au pied sud du Raimeux (Picot 2002) = localité historique de Choffat 1877 et Gilliéron 1887.
Typusprofil
-
Referenzprofile
-
Point of interest
-

Paläogeografie und Tektonik

Paläogeografie
-
Herkunftstyp
-
Bildungsbedingungen
-
Sequenz
-
Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Molasse du Jura
Metamorphose
-
Metamorphosefazies
-
Bemerkung zur Metamorphose
-

Referenzen

Erstdefinition
Greppin J.-B. (1855): Notes géologiques sur les terrains modernes, quaternaires et tertiaires du Jura bernois et en particulier du Val de Delémont. , Neue Denkschr. Schweiz. Natf. Ges. 14
Neubearbeitung
Picot Laurent (2002): Le Paléogène des synclinaux du Jura et de la bordure sud-rhénane: paléontologie (Ostracodes), paléoécologie, biostratigraphie et paléogéographie. , GeoFocus 5, 240 p.

p.19: Charruekalk GILLERON (1887) donne la description suivante : « 1° Calcaire compact à cassure esquilleuse, d’un gris le plus souvent très clair, un peu panaché de jaune, en petits bancs à surface très raboteuse ; la base devient d’un noir bleuâtre, et les fossiles sont assez nombreux pour former une lumachelle. Epaisseur 1.30 m ; 2° Petite zone de calcaire noir et feuillets de calcaire gris, irrégulièrement mêlés de marne foncée. Beaucoup de fossiles. Epaisseur 0.10-0.20 m ; 3° calcaire compact à cassure esquilleuse, ou cristallin, jaune panaché de rouge, ou gris clair et blanchâtre. Ne paraît pas contenir de fossiles. Epaisseur 1,6 m. ; 4° Calcaire compact à cassure esquilleuse, jaune, quelquefois blanchâtre. Epaisseur 1.9 m ; 5° calcaire compact noir, se décolorant à l’air. Fossiles abondants. Epaisseur 0 à 0.1 m ». Après la construction de la voie de chemin de fer entre Moutier et Delémont à « La Charrue », cette coupe affleurait un peu au nord de la station de Moutier. Les calcaires d’eau douce reposent directement sur le Kimméridgien (Virgulien de Greppin), et ils étaient considérés comme Purbeckien, car dans l’ouest de la Suisse le Puberckien est une formation d’eau douce. La découverte de fossiles de Limneus longiscatus Brard. permet une meilleure appréciation de l’âge, Eocène supérieur, ce que les nouvelles trouvailles de JODOT (1955) semblent confirmer. Enfin, BAUMBERGER (1927) positionne le Charrue-Kalke dans l’Oligocène inférieur (Sannoisien). Les Charruekalke sont décrits avec les calcaires d’eau douce du Champ-Vuillerat (NE de Moutier) comme Süsswasserkalke von Moutier. REICHENBACHER et al. (1996) ne peuvent dater le Calcaire de la Charrue avec certitude mais les rares charophytes (Harrisichara groupe tuberculata) plaident pour un âge très proche de la limite Eocène-Oligocène. La localité-type des Charruekalke se trouve à «La Charrue» dans l’entaille de la voie ferrée au nord de la station de Moutier, à la sortie sud de la cluse entre Roches et Moutier, au pied sud du Raimeux (coord. 595.810 / 237.030). La dénomination Charruekalke n’est plus aujourd’hui utilisée. La répartition des Charruekalk est très locale et se situe dans la partie plongeante ouest de la « Basse Montagne » et au N et NW de Moutier. Fossiles : Limnaea (Galba) longiscata ostrogallica Font., Planorbis choffati Mail et les charophytes Harrisichara gr. tuberculata.
Wichtige Publikationen
-

Material und Varia

Anwendungen
-