Calcaire d'eau douce de Trois Rods

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 235 G: 210 B: 65
Rang
unité lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme local (informel)
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
-

Nomenclature

Allemand
Trois-Rods-Süsswasserkalk
Français
Calcaire d'eau douce de Trois Rods
Italien
Calcare d'acqua dolce di Trois Rods
Anglais
Trois Rods Freshwater Limestone
Origine du nom

Ferme de Trois Rods (NE)

Variantes historiques
calcaire d'eau douce inférieur (Desor & Gressly 1859), Calcaires de Trois Rods (Mojon et al. 2013), Calcaire d'eau douce de Trois-Rods (Mojon et al. 2018)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
-
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
-

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unité hiérarchiquement supérieure
Unités hiérarchiquement subordonnées
Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
calcaire urgonien
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Chattien précoce
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Chattien précoce
Note sur la base
-
Méthode de datation
(Mojon et al. 2013); micromammifères (PM25-26a) et charophytes de la zone à Microcera (Moon et al. 2018)

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
-
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
  • sédimentaire
Conditions de formation
-
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Molasse du Plateau
Métamorphisme
-
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Désor E., Gressly A. (1859): Etudes géologiques sur le Jura neuchâtelois. , Mém. Soc. Sci. nat. de Neuchâtel 4/1, 159

p.22: Calcaire d'eau douce inférieur Il existe près du hameau de Trois-Rods une roche calcaire blanche qui repose sur le calcaire urgonien et qui est recouvert par la molasse d'eau douce. Cette roche est, comme la molasse elle-même, d'origine lacustre; elle renferme des coquilles d'eau douce, en petit nombre, il est vrai, mais qui sont cependant suffisantes pour résoudre le problème de son origine. (...)
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-