«Grès et Marnes Gris à Gypse» (GMGG)

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
o3y
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 200 G: 170 B: 130
Rang
Formation lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme informel
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
Les variations de faciès observées entre les forages Chapelle, Courtion, Romanens, Sorens et Linden illustrent les difficultés de corrélation entre régions distales et proximales. Cela explique en partie les divergences quant à l'épaisseur et à la position en profondeur du «Chattien supérieur» selon les auteurs.

Nomenclature

Allemand
«Serie der Gipsmergel»
Français

«Grès et Marnes Gris à Gypse» (GMGG)

Italien
«Arenaria e Marne a Gesso»
Anglais
«Gypsum Marls and Sandstones»
Origine du nom
-
Variantes historiques
Gyps (de Razoumowsky 1789 p.152), Molasse à Gypse (Maillard 1880, Paréjas 1938), Grès et marnes à Gypse de Grandson, d'Essertines, etc. (Favre & Schardt 1887), Marnes à gypse (de Girard 1901), Marnes gypsiferes, Blaugraue Mergel mit Gips- und Kalkbänken mit Chara (Heim & Hartmann 1919), Couches à Helix Ramondi et Grès et marnes à Gypse (Custer 1928 S.34), Graue Mergel mit Gips (Althaus 1947 S.12), Serie der Gipsmergel (Jordi 1951 S.7, Jordi 1955 S.44), Zone des marnes gypsiferes inférieures et supérieures (Vernet 1956 p.198), Marnes et grès gypsifères (Vernet 1972), Marnes grises à gypse (Rigassi 1957, Hugueney & Kissling 1972 p.57), Grès et marnes gris à gypse (Kissling 1974 p.57, Berger et al. 1986, Weidmann 1988, Mojon et al. 2018), Brack- und Süsswassermolasse (Schlanke et al. 1978 S.415), "Chattien" supérieur (Berger et al. 1986), Molasse grise à gypse (Jenny et al. 1995), Marnes et grès gris à gypse (Charollais et al. 1998), Gypsum marls (Berger et al. 2010), Grès et Marnes gris à gypse (Charollais et al. 2013)
Remarques nomenclatoriales
Proposition de formalisation: Fm. d'Epautheyres ?

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
Grès fins surtout marneux et marnes silteuses, toujours bien lités, de teinte générale grise; gypse courant, en rosettes ou fibreux, en lentilles et veines secondaires; quelques minces bancs de calcaire lacustre, quelques filonnets de charbon ont été signalés. Le spectre des minéraux lourds (coupe de la Sorge, moyenne de 5 échantillons) comprend: 27% apatite, 3% zircon, 4% tourmaline, 0,5% spinelle et 0,5% staurotide (en outre 18% grenat), ce spectre se rattache à la «Genfersee-Schüttung» (Mauer 1983, p.42 et données inédites). Les fossiles sont abondants: - charophytes, fruits, graines, fragments de feuilles indéterminées, - mollusques d'eau douce (Limnées, Planorbes, Unios) et rares mollusques saumâtres (Cyrènes et «Potamides»), ostracodes lacustres et saumâtres, poissons d'eau douce, crocodiles; tortues et mammifères sont rares sur la feuille Lausanne.
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
60-70 m au SE de la plaine de l'Orbe (Jordi 1955), 153 m dans le forage de Cuarny (121 m sans les calcaires d'eau douce et dolomie), au moins 173 m dans la Morges (Vernet 1956), environ 235 m dans le forage Romanens-I (Maurer & Nabholz 1980), 291 m dans le forage de Thônex (Jenny et al. 1995), max. 200-300 m (Kissling 1974).

Composants

Lithologies principales
  • grès (psammite, arénite) : grains 1/16 mm - 2 mm
  • gypse
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
  • cérithoïdés
  • cyrènidés
  • mammifères
  • ostracodes

Hiérarchie et succession

Unités sus-jacentes
Unités sous-jacentes
Molasse Rouge Grès de Mathod
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
-
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Aquitanien précoce
Note sur le sommet
Atteint la base de l'Aquitanien à Boudry (niveau MN1: Mojon et al. 1985, Engesser & Mödden 1997). Niveau de Boudry 2 = base de l'Agénien (Angelillo 1987).
Âge à la base
Chattien tardif
Note sur la base
zone à C. notata ou biozone de Küttigen = Oligocène terminal (Angelillo 1987, Donzeau et al. 1997)
Méthode de datation
Charophytes de la zone à Notata et probablement aussi de la zone à Nitida (Berger 1986). Mammifères du niveau de Küttigen (Engesser & Mayo 1987) au niveau de Boudry-1 (Arn et al. 2005), c'est-à-dire du sommet de l'Oligocène supérieur (zones MP29 à MN1).

Géographie

Extension géographique
Ensemble de la Suisse occidentale (région genevoise et France voisine, vallons du Talent et de la Morges, plaine de l'Orbe et région d'Yverdon, région neuchâteloise) jusqu'au NE de Berne (Bohrung Ruppoldsried, Schlanke et al. 1978). Les influences saumâtres au sein de l'USM sont donc limitées à la partie sud-occidentale de la Molasse du Plateau.
Région-type
Localité-type
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
  • Nant d'Avanchet (GE)
    Particularités du site
    • typical facies
    Accessibilité du site
    • river bed
    Coordonnées
    • (2496450 / 1119170)
    Note
    • Angelillo 1987

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
  • sédimentaire
Conditions de formation
Les milieux de dépôt indiqués tant par la lithologie et les structures sédimentaires que par les fossiles (mollusques, ostracodes) sont essentiellement lacustres peu profonds et parfois palustres; des influences saumâtres temporaires sont fréquentes (Jordi 1955, Rigassi 1957, Weidmann 1988).
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Molasse du Plateau
Métamorphisme
non métamorphique
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Jordi - (1951): Zur Stratigraphie und Tektonik der Molasse von Yverdon. , Bull. Ver. Schweizer. Petrol.-Geol. u. Ing. 18/55, 1-14

"Diese Schichtserie im Hangenden der Süsswasserkalk-und Dolomit-Serie unterscheidet sich von der Molasse rouge durch das Fehlen der roten Mergel und Tone. Die vorherrschend grauen, sandigen und gelbgrauen, tonigen Mergel geben ihr ein monotones Aussehen. Eingelagert sind 3-4 m dicke Sandsteinbänke. Die Serie wird durch vereinzelte dünne Süsswasserkalkbänke, dunkle, bituminöse Stinkmergel und schwarze, kohlig-sandige Horizonte unterbrochen. Ein Hauptmerkmal ist jedoch der Gips, der als Fasergipsplatten und -linsen auf Schicht- und Kluftflächen, oder als rosettenartige Ausscheidungen in Mergeln und Sandsteinen auftreten kann." (Jordi 1951 S.7)
Révision
Kissling Daniel (1974): L'Oligocène de l'extrémité occidentale du bassin molassique suisse - stratigraphie et aperçu sédimentologique. , Thèse Univ. Genève, 94 p.
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-
Niveaux de gypse dans les Grès et marnes gris à gypse (Moulin de Gressy, coord. 2539020 / 1178130 ; 22.04.2015 – A. Morard).
Niveaux de gypse dans les Grès et marnes gris à gypse (Moulin de Gressy, coord. 2539020 / 1178130 ; 22.04.2015 – A. Morard).
  • «Marnes à gypse supérieures» (de l'USM)

    Origine du nom
    -
    Rang
    unité lithostratigraphique
    Statut
    terme incorrect (abandonné)
    Nom à utiliser
    En bref
    Partie supérieure des «Grès et Marnes Gris à Gypse» (au-dessus de l'horizon repère des Couches de Tillerée), plus pauvre en gypse.
    Âge
    -
    Epaisseur
    30-40 m dans la région d'Yverdon (Gabus et al. 1974)
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Couches de Tillerée Vue détaillée

    Origine du nom

    Tillerée / Ruisseau de la Mottaz (VD), 1 km S Ependes

    Rang
    Banc lithostratigraphique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    Horizon repère sombre d'extension locale constitué de marnes argileuses, charbonneuses ou silteuses, avec pyrite finement dispersée et abondants mollusques d'eau douce. Il sépare les Grès et Marnes Gris à Gypse en deux niveaux gypso-marneux, l'inférieur étant plus riche en gypse.
    Âge
    -
    Epaisseur
    1-1,4 m dans la région d'Yverdon (Gabus et al. 1974).
    Extension géographique
    SE de la Plaine de l'Orbe
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • «Marnes à gypse inférieures» (de l'USM)

    Origine du nom
    -
    Rang
    unité lithostratigraphique
    Statut
    terme incorrect (abandonné)
    Nom à utiliser
    En bref
    Partie médiane des «Grès et Marnes Gris à Gypse» (entre la «Série des calcaires d'eau douce et dolomie» et l'horizon repère des Couches de Tillerée), relativement riche en gypse.
    Âge
    Chattien tardif - Chattien tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès de Belmont Vue détaillée

      Origine du nom

      Belmont-sur-Yverdon (VD)

      Rang
      Banc lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Grès à éléments gypseux situé dans la partie inférieure des Grès et Marnes Gris à Gypse, sous les Couches de Tillerée.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Région d'Yverdon (VD).
      Commentaire
      Le contenu pétrographique et la position stratigraphique des Grès de Belmont permettent à Jordi (1955) de les rattacher aux Grès et Marnes Gris à Gypse. Ils ne se corrèlent donc pas aux Grès de Cuarny, comme le pensaient Althaus (1947) et Heim & Hartmann (1919).
  • Grès de St-Sulpice

    Origine du nom

    St-Sulpice (VD)

    Rang
    unité lithostratigraphique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • «Série des calcaires d'eau douce et dolomie» Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
    Nom à utiliser
    En bref
    Episode lacustre intercalé entre la Molasse rouge et les Grès et Marnes Gris à Gypse dans le Gros-de-Vaud.
    Âge
    Chattien tardif - Chattien tardif
    Epaisseur
    20-35 m (Jordi 1995)
    Extension géographique
    Gros-de-Vaud
    Région-type
    Gros-de-Vaud
    Commentaire
    -
    • Couches à cyrènes du Moulin d'Eclagnens Vue détaillée

      Origine du nom

      Moulin d'Eclagnens (VD)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce de Sous-Vélaz Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -