Grès de la Cornalle

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 190 G: 150 B: 105
Rang
Formation lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme informel
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
Wurde wahrscheinlich in der geologischen Literatur teilweise der Molasse à Charbon (M. à Lignites) (e.g. HEER 1859, RITTER 1924 und 1925) zugerechnet oder teilweise als Molasse rouge kartiert (SCHARDT et al. 1899: Karte) oder als solche erwähnt (HEER 1859, JACCARD 1869, SCHARDT 1900).

Nomenclature

Allemand
La-Cornalle-Sandstein
Français

Grès de la Cornalle

Italien
Arenaria della Cornalle
Anglais
Cornalle Sandstone
Origine du nom

La Cornalle (VD)

Variantes historiques
Grès de la Cornalle (Matter et al. 1980)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
-
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
environ 750-1000 m en position distale ou latérale, plus de 1200 m en position proximale (la base et le sommet de la formation n'affleurent pas) (Weidmann 1988)

Composants

Lithologies principales
  • grès (psammite, arénite) : grains 1/16 mm - 2 mm
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unité hiérarchiquement supérieure
Unités hiérarchiquement subordonnées
Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Molasse Rouge
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
-
Discussion stratigraphique
Les Grès de la Cornalle passent par variation de faciès à la Molasse à charbon, tant en position distale (passage non visible, escamoté par l'accident de la Lutrive) que latérale (passage observable sur la feuille Châtel-St-Denis).

Âge

Âge au sommet
Chattien tardif
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Chattien tardif
Note sur la base
-
Méthode de datation
-

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
  • La Cornalle (VD)
    Particularités du site
    • typical facies
    Coordonnées
    • (2547460 / 1149620)
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
  • sédimentaire
Conditions de formation
L'environnement de dépôt des Grès de la Cornalle est fluviatile, avec des rivières à méandres qui courent dans une plaine dont la pente se situe entre 3 et 4 m/km. Les débordements en période de crue alluvionnent les aires boisées et parfois marécageuses occupant l'espace entre les rivières (FASEL 1986).
Séquence
Une subdivision en une partie inférieure et une partie supérieure a été proposée par certains auteurs (Dupuy et al. 2014).
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Molasse subalpine
Métamorphisme
non métamorphique
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
-
Révision
Weidmann Marc (1988): Feuille 1243 Lausanne , Atlas géologique de la Suisse 1:25000, Notice explicative 85

Alternance de marnes plus ou moins silteuses, souvent bariolées et bioturbées, et de bancs gréseux rarement très épais (en moyenne 1 à 4 m). Les grès sont en général fins, mais on note aussi la présence de grès grossiers à base fortement ravinante et stratifications internes de type epsilon, qui sont parfois microconglomératiques (diamètre maximum des éléments: 2 cm; nature des éléments: identique à ceux des Poudingues du Pèlerin). Les marnes grises ou noires palustres sont assez rares en secteur proximal et nettement plus fréquentes en secteur distal. Les calcaires lacustres charbonneux, toujours en couches très minces, sont rares et n'ont été observés que dans des fouilles ou des sondages. Les coupes décrites par FASEL (1986, p. 60 ff. : La Cornalle, Crau Goulet, Riex) permettent d'observer tous les types lithologiques. Le spectre des minéraux lourds des Grès de la Cornalle est caractérisé par l'association apatite-spinelle-staurotide et se rattache ainsi nettement à la «Mont Pèlerin-Schüttung» (MAURER 1983).
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-
Grès de la Cornalle à la localité-type
Grès de la Cornalle à la localité-type