Membre du Chailley

Torna alla sintesi

Rappresentazione e status

Sigla
-
Colori CMYK
cf. Formation du Twannbach
Colori RGB
R: 160 G: 205 B: 180
Rango
Membro litostratigrafico
Uso
Unità in uso.
Status
termine formale valido
SCS nota
-
SCS data
-
Commento
-

Nomenclatura

Tedesco
Chailley-Member
Francese
Membre du Chailley
Italiano
Membro del Chailley
Inglese
Chailley Member
Origine del nome

Le Chailley (Plagne), hameau situé 2 km à l'ouest de St. Germain-de-Joux (Ain, France).

Varianti storiche
Calcaires à tubulures auct, Couches du Chailley (Enay 1965, Bernier 1984, Donzeau et al. 1997, Conrad in: Arn et al. 2005, Brentini 2018), Formation du Chailley (Enay 2000, sans définition formelle)
Osservazioni sul nome
-

Sinonimi

Sinonimo
Non-sinonimo
Confusione possibile

Descrizione

Descrizione

Les calcaires micritiques à "tubulures" (bioturbations de type Thalassinoides) sont le faciès le plus typique du Membre, mais des laminites microbiennes et des dolomies sont également fréquents. Ceci indique un mileu de dépôt lagunaire plus ou mois restreint, avec des shallowing-up périodiques qui mènent au développement d'estran. Des émersions subaériennes sont localement indiqués par des galets noirs et des fénestrés (Bernier 1984, Rameil 2005). Rudistes, nérinées, coraux, hydrozoaires, algues dasycladales et algues encroûtantes sont présent dans des calcaires massifs, suggérant des périodes de salinité normale dans les lagons (Meyer 2000, Conrad dans Arn et al. 2005). Peuvent être présents des niveaux pluri-décimétrique de calcaire argileux bleutés à lamellibranches (Exogyra virgula, Arca sp.) et brachiopodes (Conrad dans Arn et al. 2005). Par endroit, des barres oolitiques se sont formées (Enay 1965, Rameil 2005).

Espressione geomorfologica
-
Potenza
entre 85 et 127 m, avec une moyenne de 100 m (Bernier 1984)

Componenti

Litologia
  • calcare
Minerali
-
Fossili
  • tracce

Gerarchia e successione

Unità di rango superiore
Twannbach-Formation
Unità di rango inferiore
Unità sovrastante
Unità sottostante
Formation des Etiollets
Equivalente laterale
Limite superiore
-
Limite inferiore
-
Osservazioni sulla stratigrafia
Même si certains faciès sont similaires à ceux de la Formation du Twannbach, l'abondance de dolomie et de bioturbations justifie la définition d'un membre à part.

Età

Età al tetto
Tithoniano
Osservazioni sul tetto
Gigas-Z., Gigas-Sz. + Gravesiana-Sz.
Età alla base
Kimmeridgiano tardo
Osservazioni sulla base
Kimméridgien terminal (Irius-Sz.)
Metodo di datazione

Datation par ammonites du genre Gravesia (Enay 2000): la base du Membre du Chailley et placée dans la sous-zone à Irius (sommet de la zone à Autissiodorensis/Beckeri, Kimmeridgien supérieur), tandis que le gros du membre se situe dans les sous-zones à Gigas et Gravesiana (zone à Gigas, Tithonien).

Geografia

Estensione geografica
Unité développée principalement dans la partie occidentale du Jura méridional français et partiellement dans le sud-ouest du Jura suisse.
Regione-tipo
Località-tipo
Sezione-tipo
-
Sezione di riferimento
-
Punti d'interesse
-

Paleogeografia e tettonica

Paleogeografia
-
Tipo di protolito
  • sedimentaria
Condizioni di formazione
-
Sequenza
-
Unità tettonica
Giura
  • S-DE
  • Schwarzwald
Metamorfismo
non metamorfo
Facies metamorfica
-
Osservazioni sul metamorfismo
-

Referenze

Definizione
Bernier Paul (1984): Les formations carbonatées du Kimméridgien et du Portlandien dans le Jura méridional: stratigraphie, micropaléontologie, sédimentologie. , Doc. Lab. Géol. Lyon 92/1+2, 802 p.

Se basant sur Schardt (1888), Enay (1965, p. 24) décrit de bas en haut: dolomies inférieures,calcaires à nérinées et tubulures, banc oolithique, dolomies supérieures, calcaire bréchiforme.

Revisione
-
Pubblicazioni importanti
-

Materiale e vario

Utilizzazione
-