• «Triangelzone» Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    unité tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Äusserste Zone der Subalpine Molasse zwischen Hauptüberschiebung und Rücküberschiebung, mit Schichten die beides nach SE und NW fallen.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Marbach-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Marbach (LU) [non Marbachgraben am Osthang des Belpbergs = OMM-II]

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      statut inconnu
      Nom à utiliser
      En bref
      Grünlicher, blaugrauer und hell rötlicher, poröser, muskovitreicher, oft massiger, fein- bis grobkörniger «granitischer» Sandstein mit geringmächtigen bunten Mergelzwischenlagen, die häufig Kalkkonkretionen führen. Bezeichnend sind Bänke aus gelbbraunem mergeligem Süsswasserkalk. Selten kompakte Nagelfluhbänke mit hohem Gehalt an kristallinen Komponenten, hoher Porosität und einem rostig gelb verwitternden Bindemittel. Hingegen sind Geröllschnüre und -nester sowie rote bis bunte Tonsteinlagen in der gesamten Abfolge verteilt.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Bis über 1000 m (Holliger 1955, Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Östlich und westlich der Talung Marbach (LU) – Wiggen (LU), bei Schwarzenegg (BE).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Etzel-Klippe Vue détaillée

      Origine du nom

      Hügel Etzel, ca. 6 km N Einsiedeln

      Rang
      klippe
      Statut
      valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Klippe der subalpine Molasse, die auf die im Süden steilgestellte, aufgerichtete Molasse aufgeschoben wurde.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Etzel-Sandstein Vue détaillée

        Origine du nom

        Steinbruch am Etzel (SZ), ca. 6 km nördlich von Einsiedeln

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Massiger, granitischer Sandstein und rötliche Mergel.
        Âge
        Chattien tardif - Aquitanien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Einsiedeln
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Hüllerich-Klippe Vue détaillée

      Origine du nom

      Wald Hüllerich, ca. 6 km N Einsiedeln

      Rang
      klippe
      Statut
      valide
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Etzel-Sandstein Vue détaillée

        Origine du nom

        Steinbruch am Etzel (SZ), ca. 6 km nördlich von Einsiedeln

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Massiger, granitischer Sandstein und rötliche Mergel.
        Âge
        Chattien tardif - Aquitanien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Einsiedeln
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • Speer–Stockberg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Gipfel der Speer (SG), 8 km S Ebnat-Kappel (höchster Molasseberg im europäischen alpinen Raum)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Besteht aus UMM-II/III (Luterental) und USM-I.
    Âge
    -
    Epaisseur
    Bis 600 m (Frei 1979)
    Extension géographique
    Östlich der Linthebene, vom Planggenstock bis an der Schwägalp. Die Eichberg-, Hölzliberg- und Hirschberg-Schuppen bilden ihre östliche Fortsetzung zwischen Weissbad und Eichberg im Rheintal.
    Région-type
    Speer-Gebiet (SG).
    Commentaire
    -
    • Wintersberg-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Hügel Wintersberg (SG), südöstlich von Ebnat-Kappel im Toggenburg

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Blaugraue und gelbbräunliche Mergel mit dünnen Mergelsandsteinbänken und Kalksandsteinen. Kalknagelfluh-Bänke (vom Typus Speer-Schüttung) treten häufiger gegen oben und zwischen Linthebene und Thurtal vor.
      Âge
      Oligocène tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      700-750 m am Nordabhang der Kronberg-Kette (Habicht 1945a, Funk et al. 2000) ; über 850 m (Frei 1979)
      Extension géographique
      Ostschweiz: vom Sittertal (südlich Appenzell) bis in die Linthebene, und dann über den Stockberg und das Wägital nach der Pfiffegg.
      Région-type
      Toggenburg / Neckertal (SG)
      Commentaire
      -
      • Fossilhorizont Trempel Vue détaillée

        Origine du nom

        Trempel (SG)

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Federispitz-Subformation Vue détaillée

      Origine du nom

      Federispitz (SG), Schänis

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Lokale Bezeichnung der Ebnat-Formation der Speer-Schuppe in der Nagelfluhfazies, d.h. für die über den Speer-Schichten gelegenen Teile der Speer-Nagelfluhserie.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Speer-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Speer (SG), 8 km südlich Ebnat-Kappel

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Stark zementierte Kalknagelfluhabfolge der Speer-Schüttung mit einem mittleren nagelfluhfreien Teil. Zwischen den Nagelfluhbänken treten bunte Mergel vor. Gegen Osten keilt die untere Nagelfluhabfolge aus (siehe Fig. 22 in Habicht 1945), so dass östlich der Sitter die Speer-Schichten der Unteren Bunten Molasse gleichen.
      Âge
      Rupélien - Chattien
      Epaisseur
      Ca. 900 m (Funk et al. 2000) ; ca. 1'000 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Leuenfall-Nagelfluh

        Origine du nom

        Wasserfall Leuenfall (AI)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Mächtigste Kalknagelfluhbank der Kräzerli-Schuppe.
        Âge
        -
        Epaisseur
        Ca. 30 m (Habicht 1945a)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Untere Bunte Molasse» (der subalpine USM) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Rotmergelfazies des unteren Teils der subalpine USM, mit untergeordnetem Kalksandstein und lokale Kalknagelfluh.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Zentral- und Ostschweiz (insb. Rigi-Rossberg und Thurtal/Stockberg-Nodrfuss).
      Région-type
      -
      Commentaire
      Eine Typlokalität ist nicht festgelegt. Als Typprofile kommen im subalpinen Gebiet der Zentral- und Ostschweiz nur solche in Frage, wo der Kontakt mit der Unteren Meeresmolasse aufgeschlossen ist, d.h. Rigi- und Rossberg-Nordfuss einerseits und das Thurtal und Stockberg-Nordfuss anderseits (Habicht 1987).
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
    • Grisigen-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Grisige (LU), Horw

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Rauchgrauer bis olivgrauer, Ostrakoden-führender, schiefriger Mergel mit muscheligem Bruch. Im obersten Teil setzen dünnplattige, glimmerreiche Kalksandsteinbänke, z.T. mit Pflanzenresten und Fischschuppen («Meletta»), ein.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien moyen
      Epaisseur
      400 - 600 m
      Extension géographique
      Ganze Subalpine Molasse von Genfersee bis Bodensee (sonst nur in Bohrungen nachgewiesen).
      Région-type
      Umgebung von Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      Gilt als inkompetenter Abscherungshorizont für die Schuppen der Subalpine Molasse.
  • Schorhüttenberg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Schorhüttenberg (SG)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Nördliche Teilschuppe der Speer-Stockberg-Schuppe, charakterisiert durch kreuzgeschichtete, «Ebnater»-ähnliche Kalksandsteine.
    Âge
    -
    Epaisseur
    Ca. 2300 m (Frei 1979)
    Extension géographique
    Zwischen der Linthebene und dem Thurtal.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Wannenberg-Subformation Vue détaillée

      Origine du nom

      Wannenberg (SG), nördlich vom Speer [LK-Blatt 1134 Walensee]

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Lokale Bezeichnung der Ebnat-Formation der Schorhüttenberg-Schuppe.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Speer-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Speer (SG), 8 km südlich Ebnat-Kappel

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Stark zementierte Kalknagelfluhabfolge der Speer-Schüttung mit einem mittleren nagelfluhfreien Teil. Zwischen den Nagelfluhbänken treten bunte Mergel vor. Gegen Osten keilt die untere Nagelfluhabfolge aus (siehe Fig. 22 in Habicht 1945), so dass östlich der Sitter die Speer-Schichten der Unteren Bunten Molasse gleichen.
      Âge
      Rupélien - Chattien
      Epaisseur
      Ca. 900 m (Funk et al. 2000) ; ca. 1'000 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Leuenfall-Nagelfluh

        Origine du nom

        Wasserfall Leuenfall (AI)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Mächtigste Kalknagelfluhbank der Kräzerli-Schuppe.
        Âge
        -
        Epaisseur
        Ca. 30 m (Habicht 1945a)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
  • Chräzerli-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Kräzerli = Chräzerli (AR), südlich von Urnäsch

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Nördliche Teilschuppe der Speer-Stockberg-Schuppe, charakterisiert durch grobkörnige, schlecht sortierte, sehr dolomitreiche Kalksandsteine.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Zwischen Langenboden und Weissbad.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Ebnat-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Ebnat-Kappel (SG)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Die Ebnat-Formation besteht hauptsächlich aus Mergeln und Mergelsandsteinen der distalen Speer-Schüttung, sowie untergeordnet aus Kalksandsteinen ("Ebnater Sandstein") und - nur im proximalen Bereich - aus Kalknagelfluhbänken. Im mittleren und oberen Teil treten erstmals neben Kalksandsteinen auch granitische Sandsteine auf («pseudogranitische Sandsteine», Ludwig).
      Âge
      "Oligocène moyen" (Rupélien/Chattien) - Chattien
      Epaisseur
      300 m (proximal) bis über 520 m (distal) (Funk et al. 2000) ; über 1'000 m (Stinton & Frei 1979), 1'500 - 1'600 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz
      Région-type
      Toggenburg / Thurtal (SG).
      Commentaire
      Tritt als distaler (im NW) und jüngerer, proximaler (im SE) Teil des Speer-Schuttfächers vor.
      • «Ebnat-Sandstein»

        Origine du nom

        Ebnat-Kappel (SG)

        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Harter, mittel- bis grobkörniger, oft kreuzgeschichteter Kalksandstein, der oft hellrote Feldspatkörnchen und -geröllchen enthält. Der Ebnat-Sandstein führt oft kohlige Pflanzenreste.
        Âge
        Rupélien - Oligocène tardif
        Epaisseur
        Die Bänke sind etwa 2 - 8 m mächtig, ab und zu über 10 m (Löpfe et al. 2012).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Toggenburg / Thurtal (SG)
        Commentaire
        -
      • Kappel-Serie Vue détaillée

        Origine du nom
        Ebnat-Kappel (SG)
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Unterer, Kalksandstein-reicher Teil der Ebnat-Schichten im Thurgebiet.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Thurgebiet (SG)
        Commentaire
        -
      • Rütiberg-Kalksandstein Vue détaillée

        Origine du nom

        Rütiberg (SG), 1km westsüdwestlich von Kappel

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Unterste, sandsteinreiche Serie der Ebnat-Schichten.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Toggenburg / Thurtal (SG)
        Commentaire
        -
    • Speer-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Speer (SG), 8 km südlich Ebnat-Kappel

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Stark zementierte Kalknagelfluhabfolge der Speer-Schüttung mit einem mittleren nagelfluhfreien Teil. Zwischen den Nagelfluhbänken treten bunte Mergel vor. Gegen Osten keilt die untere Nagelfluhabfolge aus (siehe Fig. 22 in Habicht 1945), so dass östlich der Sitter die Speer-Schichten der Unteren Bunten Molasse gleichen.
      Âge
      Rupélien - Chattien
      Epaisseur
      Ca. 900 m (Funk et al. 2000) ; ca. 1'000 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Leuenfall-Nagelfluh

        Origine du nom

        Wasserfall Leuenfall (AI)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Mächtigste Kalknagelfluhbank der Kräzerli-Schuppe.
        Âge
        -
        Epaisseur
        Ca. 30 m (Habicht 1945a)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
  • «Zone Kronberg-Süd» Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    zone tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Quetschzone am Südrand der Kronberg-Schuppe.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Kronberg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Gipfel des Kronbergs (AI), 4 km südöstlich Urnäsch

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    Chattien - Aquitanien
    Epaisseur
    Über 2'500 m am Pfingstboden, ca. 2'000 m am Hochalp (Habicht 1945a) ; sogar über 4'000 m (Frei 1979)
    Extension géographique
    Linthebene – Rheintal.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Pfingstboden-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Pfingsboden (SG)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Bunte Nagelfluh-Abfolge (mit rotem Bindemittel und Ophiolithgeröllen) im Dach der Kronberg-Schüttung.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Über 500 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Auf das Quellgebiet des Neckers (SG) und dessen näheren Umgebung beschränkt (vom Hinterfallenchopf bis zum Grossgarten).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Hochfläschli-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Hochfläschli = Hochfläschen (AR)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Abfolge der Kronberg-Schüttung bestehend aus 10 - 12 Nagelfluh-Komplexen, welche bis über 30 m mächtig ist. Die Nagelfluh (mit rotem Bindemittel und Ophiolithgeröllen) hat wenige Mergel zwischengelagert.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Max. 300 m im Seckbach-Gebiet (Funk et al. 2000) ; 350 m bis über 450 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz zwischen dem Seckbach-Gebiet (Weissbachtal ESE des Kronbergs) und dem Luterental (SG).
      Région-type
      Urnäschtal / Steintal (AR).
      Commentaire
      -
    • Ennetbühl-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Ennetbühl (SG), im Toggenburg

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Abfolge der Kronberg-Schüttung mit ca. 20 Nagelfluh-Bänke und Komplexen (mit buntem Bindemittel und ersten Ophiolithgeröllen) mit einer Mächtigkeit von 5 m bis über 30 m. Dazwischen und im lateralen Übergang treten Mergel vor (lokal als Gelbmergel-Fazies mit Riesenkonglomerat).
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      450 - 500 m (Funk et al. 2000); 500 bis über 600 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz zwischen Sittertal (westlich Weissbad/AI) und Thurtal (bei Nesslau/SG).
      Région-type
      Toggenburg / Thurtal (SG).
      Commentaire
      -
    • Hochalp-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Hochalp (AR), zwischen Urnäsch- und Neckertal.

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Mächtige Dolomit-/Kalknagelfluh der Kronberg-Schüttung (Erstauftreten von roten Granitgeröllen des Typus Bernina) mit charakteristischem roten Bindemittel und gelblichgrauen Mergel-Zwischenlagen. Kohle und bituminöser Süsswasserkalk (Stinkkalk) treten lokal vor. Die Gerölle sind oberostalpiner Herkunft.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      300 - 350 m (Funk et al. 2000) ; 350 - 400 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz zwischen Sittertal bei Weissbad (AI) bis ins Steintal (SG). Weiter südwestlich treten gelbe Mergel mit, in schmalen Rinnen eingelagerten, Flyschgeröll-reichen Kalknagelfluhen (Riesenkonglomerat-Fazies) auf.
      Région-type
      Hochalp / Urnäschtal (AR).
      Commentaire
      -
    • Krummenau-Schichten Vue détaillée

      Origine du nom

      Krummenau (SG), im Toggenburg

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Basale Mergelabfolge der Kronberg-Schüttung mit bis zu 15 m mächtigen Kalknagelfluh-Bänken (unten mit einzelnen hellen Gneisgeröllen, oben mit relativ häufigen Gneis- und Verrucano-Geröllen), sowie mittel- bis feinkörnigen Kalksandsteinen. Lokal treten gelbe Mergel mit, in schmalen Rinnen eingelagerten, Flyschgeröll-reichen Kalknagelfluhen (Riesenkonglomerat-Fazies) auf.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Über 200 m (Funk et al. 2000). Ca. 300 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz zwischen Sittertal (nördlich Weissbad/AI) bis westlich des Schorhüttenbergs/Wängibaches (SG).
      Région-type
      Toggenburg / Thurtal (SG).
      Commentaire
      -
      • Fossilhorizont Lütisbach Vue détaillée

        Origine du nom

        Lütisbach (SG) (= Bendelbach), nördlich Krummenau

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Dunkles, kohliges Landschnecken führendes Mergelband im basalen Teil der Krummenau-Schichten.
        Âge
        Aquitanien précoce - Aquitanien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Wintersberg-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Hügel Wintersberg (SG), südöstlich von Ebnat-Kappel im Toggenburg

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Blaugraue und gelbbräunliche Mergel mit dünnen Mergelsandsteinbänken und Kalksandsteinen. Kalknagelfluh-Bänke (vom Typus Speer-Schüttung) treten häufiger gegen oben und zwischen Linthebene und Thurtal vor.
      Âge
      Oligocène tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      700-750 m am Nordabhang der Kronberg-Kette (Habicht 1945a, Funk et al. 2000) ; über 850 m (Frei 1979)
      Extension géographique
      Ostschweiz: vom Sittertal (südlich Appenzell) bis in die Linthebene, und dann über den Stockberg und das Wägital nach der Pfiffegg.
      Région-type
      Toggenburg / Neckertal (SG)
      Commentaire
      -
      • Fossilhorizont Trempel Vue détaillée

        Origine du nom

        Trempel (SG)

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Ebnat-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Ebnat-Kappel (SG)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Die Ebnat-Formation besteht hauptsächlich aus Mergeln und Mergelsandsteinen der distalen Speer-Schüttung, sowie untergeordnet aus Kalksandsteinen ("Ebnater Sandstein") und - nur im proximalen Bereich - aus Kalknagelfluhbänken. Im mittleren und oberen Teil treten erstmals neben Kalksandsteinen auch granitische Sandsteine auf («pseudogranitische Sandsteine», Ludwig).
      Âge
      "Oligocène moyen" (Rupélien/Chattien) - Chattien
      Epaisseur
      300 m (proximal) bis über 520 m (distal) (Funk et al. 2000) ; über 1'000 m (Stinton & Frei 1979), 1'500 - 1'600 m (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      Ostschweiz
      Région-type
      Toggenburg / Thurtal (SG).
      Commentaire
      Tritt als distaler (im NW) und jüngerer, proximaler (im SE) Teil des Speer-Schuttfächers vor.
      • «Ebnat-Sandstein»

        Origine du nom

        Ebnat-Kappel (SG)

        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Harter, mittel- bis grobkörniger, oft kreuzgeschichteter Kalksandstein, der oft hellrote Feldspatkörnchen und -geröllchen enthält. Der Ebnat-Sandstein führt oft kohlige Pflanzenreste.
        Âge
        Rupélien - Oligocène tardif
        Epaisseur
        Die Bänke sind etwa 2 - 8 m mächtig, ab und zu über 10 m (Löpfe et al. 2012).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Toggenburg / Thurtal (SG)
        Commentaire
        -
      • Kappel-Serie Vue détaillée

        Origine du nom
        Ebnat-Kappel (SG)
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Unterer, Kalksandstein-reicher Teil der Ebnat-Schichten im Thurgebiet.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Thurgebiet (SG)
        Commentaire
        -
      • Rütiberg-Kalksandstein Vue détaillée

        Origine du nom

        Rütiberg (SG), 1km westsüdwestlich von Kappel

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Unterste, sandsteinreiche Serie der Ebnat-Schichten.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Toggenburg / Thurtal (SG)
        Commentaire
        -
    • «Untere Bunte Molasse» (der subalpine USM) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Rotmergelfazies des unteren Teils der subalpine USM, mit untergeordnetem Kalksandstein und lokale Kalknagelfluh.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Zentral- und Ostschweiz (insb. Rigi-Rossberg und Thurtal/Stockberg-Nodrfuss).
      Région-type
      -
      Commentaire
      Eine Typlokalität ist nicht festgelegt. Als Typprofile kommen im subalpinen Gebiet der Zentral- und Ostschweiz nur solche in Frage, wo der Kontakt mit der Unteren Meeresmolasse aufgeschlossen ist, d.h. Rigi- und Rossberg-Nordfuss einerseits und das Thurtal und Stockberg-Nordfuss anderseits (Habicht 1987).
  • Gäbris-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Gipfel des Gäbris (AI)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Sommersberg-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel des Sommersbergs (AR) - Gais

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      statut inconnu
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von gelben Mergeln, Kalksandsteinen und Nagelfluhen mit sehr grossen Geröllen (max. 80 cm ; häufiges Vorkommen von Nummulitenkalken und Vorherrschen von gelben Flyschsandkalken). Nahezu reine Kalknagelfluh an der Basis und reichlich Kristallin-führend im Dach.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      Ca. 600 m (Renz 1937b).
      Extension géographique
      Ostschweiz: zwischen Altstätten (Rheintal) und Hohegg unmittelbar südlich von Gais (AR).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Büebig-Mergel Vue détaillée

        Origine du nom

        Büebigtobel (SG), westlich Alstätten

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Mergelzone im unteren Teil der Sommersberg-Schüttung mit vereinzelten Geröllschüttungen.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Brendenbach-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Brendenbach (SG) - Altstätten

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Mergelabfolge, die als terrestrisches Äquivalent der OMM betrachtet wird. Enthält die sogenannte «Obere Grenznagelfluh» (Bilchen/Gais bis Altstätten) im Dach.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      250 m (Hofmann 1957a) oder 350 m (Büchi 1950).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Gäbris-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel des Gäbris (AI)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Kristallin-führende Nagelfluh und Sandsteine des äusseren Kronberg-Gäbris-Schuttfächers.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Über 1'500 m im Osten bis wenige hundert Meter am Necker (Habicht 1945a).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Gstaldenbach-Serie Vue détaillée

        Origine du nom

        Fluss Gstaldenbach (AR), zwischen Heiden und Thal (non: Staldenbach zwischen Teufen und St. Gallen)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Heiden-Serie Vue détaillée

        Origine du nom

        Heiden (AR)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Klusbach-Serie Vue détaillée

        Origine du nom

        Fluss Klusbach (AR)/(AI)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Eggen-Serie Vue détaillée

        Origine du nom

        Gipfel des Eggen (AI), Gde. Oberegg

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Sulzbach-Serie» Vue détaillée

        Origine du nom

        Sulzbach (AI)/(SG)

        Rang
        sous-formation lithostratigraphique (nom local)
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Tiefster Teil der «granitische Molasse» der Ostschweiz, bestehend aus Arkose- und Kalksandsteinen mit Kristallin führende Kalknagelfluhbänke der Gäbris-Schüttung.
        Âge
        -
        Epaisseur
        200-300 m (Funk et al. 2000), 400 m (Hantke 2004).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • Sulzbach-Nagelfluh Vue détaillée

          Origine du nom

          Sulzbach (AI)/(SG)

          Rang
          Banc lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Kristallin führende Kalknagelfluh an der Basis der «Sulzbach-Serie».
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
    • «Appenzeller Sandstein» Vue détaillée

      Origine du nom
      Name stammt aus dem Kt. Appenzell (AI)/(AR). Die Hauptstadt des Appenzells liegt in der Kronberg-Schuppe.
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Harter, frisch blaugrauer, mit karriger Oberfläche gelbbraun anwitternder Kalksandstein.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      Stellt in der Gäbris-Schuppe das Äquivalent der Ebnat-Formation der Kronberg-Schuppe dar.
    • «Teufelsmauern-Zone» Vue détaillée

      Origine du nom
      Die stark geklüftete Abfolge sieht wie künstliche Trockenmauern («Teufelsmauern» im Volksmund).
      Rang
      zone tectonique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Steilgestellte, stark geklüftete Abfolge aus Mergel- und Kalksandstein an der Basis der Gäbris-Schuppe.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Forst-Zone

      Origine du nom

      Weiler Forst (SG) bei Altstätten im Rheintal

      Rang
      zone tectonique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Gäbris-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Gipfel des Gäbris (AI)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Kristallin-führende Nagelfluh und Sandsteine des äusseren Kronberg-Gäbris-Schuttfächers.
        Âge
        Aquitanien - Aquitanien
        Epaisseur
        Über 1'500 m im Osten bis wenige hundert Meter am Necker (Habicht 1945a).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • Gstaldenbach-Serie Vue détaillée

          Origine du nom

          Fluss Gstaldenbach (AR), zwischen Heiden und Thal (non: Staldenbach zwischen Teufen und St. Gallen)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • Heiden-Serie Vue détaillée

          Origine du nom

          Heiden (AR)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • Klusbach-Serie Vue détaillée

          Origine du nom

          Fluss Klusbach (AR)/(AI)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • Eggen-Serie Vue détaillée

          Origine du nom

          Gipfel des Eggen (AI), Gde. Oberegg

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Sulzbach-Serie» Vue détaillée

          Origine du nom

          Sulzbach (AI)/(SG)

          Rang
          sous-formation lithostratigraphique (nom local)
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Tiefster Teil der «granitische Molasse» der Ostschweiz, bestehend aus Arkose- und Kalksandsteinen mit Kristallin führende Kalknagelfluhbänke der Gäbris-Schüttung.
          Âge
          -
          Epaisseur
          200-300 m (Funk et al. 2000), 400 m (Hantke 2004).
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
          • Sulzbach-Nagelfluh Vue détaillée

            Origine du nom

            Sulzbach (AI)/(SG)

            Rang
            Banc lithostratigraphique
            Statut
            terme informel
            Nom à utiliser
            En bref
            Kristallin führende Kalknagelfluh an der Basis der «Sulzbach-Serie».
            Âge
            -
            Epaisseur
            -
            Extension géographique
            -
            Région-type
            -
            Commentaire
            -
  • Rigi–Rossberg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Rigi (SZ) und Rossberg (SZ)/(ZG)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Südlichste und zugleich höchste Schuppe.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Rigi-Scheidegg-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Rigi Scheidegg (SZ), Gersau

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von kristallinarmem Flyschkonglomerat und gelbem Mergel. Vor allem die obere Scheidegg-Nagelfluh zeichnet sich durch das Fehlen von Dolomit-, Kristallin-, Radiolarit- sowie Mocausa-Konglomerat-Geröllen aus und stellt folglich eine fast reine Flyschschüttung mit z.T. extrem grossen Geröllen (bis 0.9 m Durchmesser) dar.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      Bis zu ca. 750 m (Stürm 1973).
      Extension géographique
      Im Gebiet südlich und östlich der Rigi Scheidegg (SZ).
      Région-type
      Rigi-Scheidegg (SZ)
      Commentaire
      -
    • Rigi-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Rigi (SZ), Arth

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von massigem, dickbankigem Konglomerat und dünnem, überwiegend rot geflecktem, siltigem Ton. Die Rigi-Formation umfasst zwei Konglomeratabfolgen, welche sich hauptsächlich in ihrer geröllpetrographischen Zusammensetzung unterscheiden: Radiolaritreiche Nagelfluh unten und Bunte Rigi-Nagelfluh oben.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      Max. ca. 2'000 m an der Rigi (Schlunegger 1995), 1'800 - 1'900 m (Hantke 2006).
      Extension géographique
      Am Rossberg (SZ/ZG)
      Région-type
      Rigi (LU/SZ).
      Commentaire
      -
      • Bunte Rigi-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Rigi (SZ) sowie Erstauftreten von Kristallin-Gerölle (insb. roter Granit)

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Wechsellagerung von Kristallin-führender Kalk-Dolomit-Nagelfluh mit Sandsteinen und Mergeln. Die Gerölle bestehen aus Kristallingesteinen (überwiegend aus hellrotem Rigi-Granit), Mocausa-Konglomerat, Radiolarit-Aptychenkalk-Gruppe, sowie aus Flyschgeröllen.
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        Ca. 650 m (Stürm 1973) ; 1'100 - 1'400 m (Hantke 2006).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Rigi (LU/SZ).
        Commentaire
        -
      • Radiolaritreiche Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom
        Erstauftreten von Radiolarit-Geröllen.
        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Wechsellagerung von Kalknagelfluh (rund 60 % der Abfolge) mit Sandstein und Mergel. Im Konglomerat treten Radiolarit- (5-10%), Aptychenkalk- und Flyschgerölle vor.
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        320 m (Schlunegger 1995), bis 400 - 500 m.
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Rigi (LU/SZ).
        Commentaire
        -
    • Weggis-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Weggis (LU)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von flyschgeröllreicher Kalk-Dolomit-Nagelfluh (unten dominierend) mit Sandstein und gelbgrau geflecktem, gelegentlich olivgrünem Mergel. Mehrere Pflanzenfundstellen sowie eine Säugetierfundstelle sind bisher bekannt.
      Âge
      Rupélien tardif - Chattien précoce
      Epaisseur
      Bis max. ca. 1'100 m (Greber et al. 1994, Schlunegger 1995, Hantke 2006). Die Mächtigkeit nimmt gegen E ab und wird östlich des Rossbergs vollständig von der Molasse Rouge abgelöst.
      Extension géographique
      Rasche Vermergelung gegen NE.
      Région-type
      Rigi (LU/SZ).
      Commentaire
      Seitlich verzahnt sich die Weggis-Formation mit der Molasse rouge.
      • Kännelegg-Kalknagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Kännelegg ?= Krienzeregg?, WNW Hergiswil (NW)

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Kalknagelfluh der Weggis-Formation.
        Âge
        Rupélien tardif - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Fossilhorizont Rigi-2 Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        valide
        Nom à utiliser
        En bref
        Säugetierfundstelle in der Weggis-Fm.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Untere Bunte Molasse» (der subalpine USM) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Rotmergelfazies des unteren Teils der subalpine USM, mit untergeordnetem Kalksandstein und lokale Kalknagelfluh.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Zentral- und Ostschweiz (insb. Rigi-Rossberg und Thurtal/Stockberg-Nodrfuss).
      Région-type
      -
      Commentaire
      Eine Typlokalität ist nicht festgelegt. Als Typprofile kommen im subalpinen Gebiet der Zentral- und Ostschweiz nur solche in Frage, wo der Kontakt mit der Unteren Meeresmolasse aufgeschlossen ist, d.h. Rigi- und Rossberg-Nordfuss einerseits und das Thurtal und Stockberg-Nordfuss anderseits (Habicht 1987).
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
    • Grisigen-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Grisige (LU), Horw

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Rauchgrauer bis olivgrauer, Ostrakoden-führender, schiefriger Mergel mit muscheligem Bruch. Im obersten Teil setzen dünnplattige, glimmerreiche Kalksandsteinbänke, z.T. mit Pflanzenresten und Fischschuppen («Meletta»), ein.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien moyen
      Epaisseur
      400 - 600 m
      Extension géographique
      Ganze Subalpine Molasse von Genfersee bis Bodensee (sonst nur in Bohrungen nachgewiesen).
      Région-type
      Umgebung von Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      Gilt als inkompetenter Abscherungshorizont für die Schuppen der Subalpine Molasse.
  • St.-Jost-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grindelegg-Serie Vue détaillée

      Origine du nom

      Grindelegg (ZG), Oberägeri

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von grauem Mergel, graublauem, glimmerigem Kalksandstein mit Kalknagelfluhlagen, pseudogranitischem, stellenweise aber auch mergeligem oder dolomitischem Sandstein und kleingerölliger, kristallinführender Kalknagelfluh. Die Konglomeratgerölle setzen sich hauptsächlich aus kretazischem Flysch-Sandkalk und -Kalk, Hornstein sowie rotem Granit zusammen. Im pseudogranitischen Sandstein treten gelegentlich Kalknagelfluhschnüre mit roten Granit- und Radiolaritgeröllen auf.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Am Ostufer des Zugersees bei Walchwil (ZG) zwischen Rufibach und Walchwiler Dorfbach, östlich des Grossmattstollen (ZG) bei Ochsenfeissi und nördlich Schluhenried.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Mergel-Sandstein-Serie des Nübergs» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        -
        Nom à utiliser
        En bref
        Teil der Grindelegg-Serie in der St-Jost-Schuppe.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • Höhronen-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Höhronen = Hohronen = Hohe Rone = Hohe Rhone (ZG), Bergkamm zwischen Sihl und Biber

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Formation der Granitischen Molasse Vue détaillée

      Origine du nom

      Die Bezeichnung «granitisch» bezieht sich auf den hohen Gehalt an Quarz-, (roten) Feldspat- und Glimmerkomponenten sowie den geringen Anteil an Karbonat.

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      USM-II der Subalpinen Molasse bestehend aus einer karbonatarmen Wechsellagerung von mittel- bis grobkörnigem, zurückwitterndem, «granitischem» (= feldspatreichem) Sandstein mit dunkelgrau-buntem (gelbgrau, ocker bis rotbraun) Mergel (z.T. «Mergelgallen» = Mergelknollen) und extrem buntem Konglomerat (50-75% Kristallingerölle). Die Kristallingerölle bestehen v.a. aus rotem bis grünem Granit, Quarzporphyr sowie Diorit.
      Âge
      Chattien tardif - Burdigalien initial
      Epaisseur
      Atlasblatt 142 Ricken: ca. 1700 m ; Fischenbach-Profil: ca. 780 m. Grösste Mächtigkeit im Prässerebach Profil: > 500 m, wird gegen E geringmächtiger (bis 200 m) und verzahnt sich mit dem Uerscheli-Sandstein im Bereich von Schangnau (Schlunegger 1995).
      Extension géographique
      Ganze Zentral- und Ostschweiz, von Thun bis Bodensee und schliesslich nach München (entspricht ca. der Molasse grise de Lausanne der Westschweiz).
      Région-type
      Entlebuch (LU).
      Commentaire
      Während die subalpine «Granitische Molasse» vermehrt bunte Nagelfluhbänke führt, treten in der mittelländischen Molasse spärlicher Geröllbänke, aber vermehrt Einschaltungen von Mergel auf.
      • «Oberaquitane Mergelzone» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Mergelige, kennzeichnend karbonatreichere Ablagerung im Dach der Formation der Granitischen Molasse, bestehend aus einer fossilarmen Wechsellagerung von gelbgrauen, teils violettroten, gefleckten Mergeln und Mergelsandsteinen, feinkörnigen Kalksandsteinen und knollig anwitternden Mergelkalken.
        Âge
        Aquitanien tardif - Aquitanien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Von Udligenswil (LU) über Robmatt (LU) gegen Meierskappel (LU). Östlich St. Gallen bis ins Rheintal. Bei Brendenbach (W Altstätten) und Gais schaltet sich diese Mergelzone zwischen Gäbris- und Forstzone.
        Région-type
        Ostschweiz.
        Commentaire
        -
      • Marbach-Schichten Vue détaillée

        Origine du nom

        Marbach (LU) [non Marbachgraben am Osthang des Belpbergs = OMM-II]

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        statut inconnu
        Nom à utiliser
        En bref
        Grünlicher, blaugrauer und hell rötlicher, poröser, muskovitreicher, oft massiger, fein- bis grobkörniger «granitischer» Sandstein mit geringmächtigen bunten Mergelzwischenlagen, die häufig Kalkkonkretionen führen. Bezeichnend sind Bänke aus gelbbraunem mergeligem Süsswasserkalk. Selten kompakte Nagelfluhbänke mit hohem Gehalt an kristallinen Komponenten, hoher Porosität und einem rostig gelb verwitternden Bindemittel. Hingegen sind Geröllschnüre und -nester sowie rote bis bunte Tonsteinlagen in der gesamten Abfolge verteilt.
        Âge
        Aquitanien - Aquitanien
        Epaisseur
        Bis über 1000 m (Holliger 1955, Fröhlicher 1933).
        Extension géographique
        Östlich und westlich der Talung Marbach (LU) – Wiggen (LU), bei Schwarzenegg (BE).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Hombach-Member Vue détaillée

        Origine du nom

        Hombach (BE), Schangnau

        Rang
        unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Abfolge aus leicht verwitterndem, bläulichem bis grünlichem, oft grobem und Kohle-führendem, «granitischem» Knauersandstein, weichem grauem Sandstein, buntem Mergel und polymikter Nagelfluh. Während die Nagelfluh geringmächtiger und stärker von Sandsteinlagen durchsetzt ist als die Nagelfluhen der Blueme-Honegg-Beichlen-Schuppe, unterscheidet sie sich von den Konglomeraten der mittelländischen Molasse deutlich durch ihren Geröllbestand, geringere Gerölldurchmesser und die enge Vergesellschaftung mit Sandstein.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Im Hombachtobel (BE), am Oberlauf des Rötebachs (BE)
        Région-type
        Emmental (BE)
        Commentaire
        Nach der von Schlunegger (1995, S. 55) vorgenommenen Definition werden die Hombach-Schichten der Formation der Granitischen Molasse zugerechnet.
        • Fossilhorizont Hombachtobel Vue détaillée

          Origine du nom

          Hombachtobel (LU)

          Rang
          horizon biostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Fossilfundstelle im Hombach-Member, mit eine Säugetierfauna und Gastropoden des späten Chattiens (MP28 nach Engesser 1990).
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
  • Hilfern-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Tal der Hilfere (LU), ENE Marbach

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Südlichste (internste) Zone der Subalpinen Molasse, zwischen Blueme-Honegg-Beichlen-Schuppe (im Norden / unten) und Subalpiner Flysch (im Süden / oben). Bestehend aus Gesteinen der UMM (und USM).
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Erstreckt sich, z.T. diskontinuierlich vom Thunersee (Ralligen) bis zum Vierwaldstättersee.
    Région-type
    Tal der Hilfere (LU)
    Commentaire
    -
    • Heuboden-Äschitannen-Nagelfluh Vue détaillée

      Origine du nom

      Heuboden (LU) und Äschitannen (LU)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von Flyschsandstein-Nagelfluh und gelben, z.T. leicht rötlich gefleckten Flyschmergeln der USM. Die Konglomeratbänke werden gegen oben immer bedeutender und mächtiger.
      Âge
      Rupélien - Oligocène tardif
      Epaisseur
      Max. 1'500 m am Regenflüeli (Gasser 1968, Diem 1981).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Entlebuch (LU)
      Commentaire
      -
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
    • Grisigen-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Grisige (LU), Horw

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Rauchgrauer bis olivgrauer, Ostrakoden-führender, schiefriger Mergel mit muscheligem Bruch. Im obersten Teil setzen dünnplattige, glimmerreiche Kalksandsteinbänke, z.T. mit Pflanzenresten und Fischschuppen («Meletta»), ein.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien moyen
      Epaisseur
      400 - 600 m
      Extension géographique
      Ganze Subalpine Molasse von Genfersee bis Bodensee (sonst nur in Bohrungen nachgewiesen).
      Région-type
      Umgebung von Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      Gilt als inkompetenter Abscherungshorizont für die Schuppen der Subalpine Molasse.
    • Hilfern-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Tal der Hilfere (LU), ENE Marbach

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Flyschartige Wechsellagerung von tonigem Mergel (unten sehr prädominant) mit turbiditischen Silt- bis Sandsteinbänken. Die Mächtigkeit und interne Korngrösse der Turbiditbänken nimmt nach oben zu.
      Âge
      Rupélien - Rupélien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Tal der Hilfere (LU).
      Commentaire
      Die Hilfere-Formation ist auf die Schichten der UMM-I beschränkt. Sie entspricht deshalb nur teilweise den Hilfern-Schichten s.l. (sensu Kaufmann 1886).
      • Flühli-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Flühli (LU)

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Oberste, mächtigste und im Streichen nach NE am weitesten aushaltende konglomeratische Einschaltung der Hilfern-Formation (UMM-I) mit Mergel-, Sandstein- und Kalkgerölle in sandiger Matrix.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        ca. 2 m
        Die Flühli-Nagelfluh an der Typlokalität (Koord. 2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard)
        Die Flühli-Nagelfluh an der Typlokalität (Koord. 2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard)
        Die Geländerippe der Flühli-Nagelfluh an der Typlokalität (2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard).
        Die Geländerippe der Flühli-Nagelfluh an der Typlokalität (2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard).
        Geröllpetrographie der Flühli-Nagelfluh (2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard).
        Geröllpetrographie der Flühli-Nagelfluh (2643970 / 1192840 ; 14.08.2019 – A. Morard).
        Extension géographique
        Diese Nagelfluhbank lässt sich vom Spirberg (LK-Bl.1189 Sörenberg) nach NE hin bis zum Steinibach (LK-Bl.1169 Schüpfheim) verfolgen. Keilt nach SW aus.
        Région-type
        Entlebuch (LU)
        Commentaire
        Konglomeratische Lagen in vermutlich ähnlichem stratigraphischem Niveau finden sich in den Deutenhausener Schichten des Vorarlbergs (Resch 1963: 56), sowie in den Grès du Val d'Illiez (Vuagnat 1952: 49).
      • Unter-Lochsitli-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Under Lochsitli = Unterlochsitli (LU), 4 km E Schangnau

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        -
        Nom à utiliser
        En bref
        Kristallinfreie Nagelfluh.
        Âge
        Oligocène précoce - Oligocène précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Grès de Cucloz Vue détaillée

        Origine du nom

        Ruisseau de Cucloz (VD), 2,5 km N St-Légier (cf. Pont du Cucloz de l'autoroute A12 + ferme et colline allongée)

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Grès micacés grossiers ou microbrèches polymictes, de teinte verdâtre caractéristique (débris andésitiques), du sommet de l'UMM-I.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Bande de Flysch(s) au front des Préalpes: Les Voirons [micropoudingues de l'écaille de Bellevue: Lombard 1937 et 1940], Veveyse (y compris Cucloz), Les Alpettes, Bassin de Bulle, base NW de la Berra (Corminboeuf 1959)
        Région-type
        Rive gauche de la vallée de la Veveyse entre Châtel-St-Denis et St-Légier.
        Commentaire
        -
      • Jordisboden-Mergel Vue détaillée

        Origine du nom

        Jordisboden / Jordibruch (BE), an der Ostseite des Gurnigels

        Rang
        unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Schiefrige, grünlichgraue, glimmerreiche Mergel mit zwischengelagerten feinkörnigen Sandsteinen der internsten Subalpinen Molasse (UMM-I) im Gurnigel-Gebiet.
        Âge
        Priabonien - Rupélien
        Epaisseur
        Ca. 1200 m (Gerber 1922) oder 1300 m (Blau 1966).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Gurnigel-Gebiet (BE).
        Commentaire
        Gehört zum "subalpinen Flysch" = UMM-I nach Blau (1966) und nicht zur UMM-II = Vaulruz-Mergel wie früher angenommen (Gerber 1925). Ähnlichkeit mit Mergeln im Gersterngraben (Gersterngraben-Formation, Rallig-Schichten).
        • «Marnes gris-souris» Vue détaillée

          Origine du nom
          -
          Rang
          faciès pétrographique
          Statut
          terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
          Nom à utiliser
          En bref
          Marne plastique finement litée, à passées silteuses, de la partie moyenne à supérieure de la Formation de Cucloz (base de la Molasse marine inférieure subalpine).
          Âge
          -
          Epaisseur
          130 m (Gabus 2000)
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Schistes marno-micacés» Vue détaillée

          Origine du nom
          -
          Rang
          faciès pétrographique
          Statut
          terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
          Nom à utiliser
          En bref
          Alternance finement répétée de marne silteuse finement micacée et d'interlits gréseux à la base de la Molasse marine inférieure subalpine (base de la Formation de Cucloz), resp. de la Formation du Val d'Illiez = Formation d'Elm (flysch nord-helvétique).
          Âge
          Oligocène précoce - Oligocène précoce
          Epaisseur
          150 à max. 200 m (Schroeder & Ducloz 1955), 90 m (Gabus 2000)
          Extension géographique
          Morgins, Val d'Illiez, région de Collombey-Muraz-St.-Maurice, ...
          Région-type
          -
          Commentaire
          Les alternances pélitico-gréseuses distinguent ces niveaux des «Marnes à Globigérines» (Fm. de Stad) sous-jacentes, plus homogènes.
  • Beichlen-Farneren-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom
    Grat Beichle / Farnere
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Innere Zone der Subalpine Molasse, zwischen Schangnau-Schuppe (unten) und Ralligen-Hilferen-Schuppe (oben). Bestehend aus Gesteine der UMM und USM).
    Âge
    Rupélien - Chattien
    Epaisseur
    1000-1400 m
    Extension géographique
    Vom Thunersee, über Honegg, bis im Entlebuch.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Honegg-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Honegg (BE), Eriz

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Lehmgelber, sandigbröckeliger Mergel (rötlicher Ton fehlt ganz) mit äusserst grobkörnigen Nagelfluh-Linsen mit Flyschgeröllen.
      Âge
      Chattien tardif - Aquitanien précoce
      Epaisseur
      500 - 600 m (Haus in Habicht 1987). Ca. 240 m am Typuprofil im Prässerebach (Schlunegger et al. 1993, Schlunegger 1995).
      Extension géographique
      Zwischen Thun und Schangnau.
      Région-type
      Oberemmental (BE).
      Commentaire
      -
      • Kaltbach-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Kaltbach = Chaltbach (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Grobblockige Kalknagelfluh in Form von Rinnenfüllungen innerhalb des Honegg-Mergels. Diese unterscheidet sich von der Honegg-Nagelfluh durch einen hohen Anteil an Flysch- und Nummulitenkalkgeröllen.
        Âge
        Chattien tardif - Aquitanien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Thun-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Thun (BE)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Fächerförmige Abfolge von massigen, kristallinreichen Konglomeraten und Sandsteinen mit charakteristischer rötlicher Farbe.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien tardif
      Epaisseur
      Max. über 4'000 m östlich des Thunerseeufers; ca. 2'000 m im Prässerebach (Haus in Habicht 1987). Die Mächtigkeit der Thun-Formation nimmt gegen Osten ab, da ihre Schichten lateral sukzessiv von den Honegg-Mergeln abgelöst werden (Schlunegger 1995).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Thunersee Ostufer (BE).
      Commentaire
      -
      • Gunten-Quarzitnagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Gunten (BE) am Thunersee

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme formel valide
        Nom à utiliser
        En bref
        Oberes Member der Thun-Formation bestehend aus Nagelfluhbänken mit grünlich-weissen Quarzitgeröllen und roten Granitgeröllen, sowie Sandsteinen mit Epidot als dominierendes Schwermineral.
        Âge
        Chattien - Chattien
        Epaisseur
        600 m (Haus in Habicht 1987), über 800 m im Prässerebach (Schlunegger et al. 1993). 1'000 - 1'500 m (nach Beck & Rutsch 1958).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Thunersee Ostufer (BE).
        Commentaire
        -
      • Hünibach-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Ortsteil Hünibach (BE) bei Hilterfingen, östlich von Thun

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Unteres Member der Thun-Formation bestehend aus Nagelfluhbänken mit ausserordentlich vielen roten Granitgeröllen und Sandsteinen mit Epidot als dominierendes Schwermineral. Einzelne bunte Mergelzwischenlagen treten auch auf.
        Âge
        Chattien - Chattien
        Epaisseur
        1'350 - 1'400 m (Haus in Habicht 1987); 550 m im Prässerebach (Schlunegger et al. 1993). 2'000 - 2'500 m nach Beck & Rutsch (1958).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Thunersee Ostufer (BE).
        Commentaire
        -
    • Losenegg-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Hügel Losenegg (BE), im Aussereriz [LK-Bl.1208 Beatenberg]

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Fächerförmige Wechsellagerung von massigen polymikten Konglomeratbänken mit charakteristischen roten Granitgeröllen (max. 4%) und kreuzgeschichteten, linsenförmigen, tafeligen Sandsteinen mit zwischengeschalteten, stark gefleckten Ton- und Siltsteinen.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien tardif
      Epaisseur
      Ca. 460 m am Typuprofil, 200 m bei Thun (Schlunegger 1995). Ca. 1'200 m nördlich der Zulg (Kaufmann 1886, Beck 1922).
      Extension géographique
      Zwischen Thun (BE) und Schangnau (LU). Gegen NE geht der obere Teil der Losenegg-Formation sowohl lateral als auch vertikal in die Honegg-Mergel über.
      Région-type
      Region Thun (BE).
      Commentaire
      -
      • Fossilhorizont Losenegg Vue détaillée

        Origine du nom

        Losenegg, an der Erizstrasse

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        -
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Homberg-Member Vue détaillée

      Origine du nom

      Homberg bei Thun (BE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      proposition
      Nom à utiliser
      En bref
      Abfolge schlecht zementierter, karbonatarmer, feldspatreicher Sandsteine, Siltsteine und Tonsteine an der Basis der Blueme-Schuppe.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      Ca. 500 m (Schlunegger et al. 1993).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Basis der Prässerebach-Sektion.
      Commentaire
      -
    • Uerscheli-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Bauernhof Uerscheli, südöstlich von Schangnau (BE).

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Kreuzgeschichteter Grobsandstein mit geringmächtigen Siltsteinzwischenlagen (unten) und Wechsellagerung von polymikten Konglomeratbänken mit Tonstein-Siltstein, sowie einzelne Sandsteinbänke (oben).
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      Ca. 500 m am Typusprofil (Schlunegger 1995).
      Extension géographique
      Lokale Einheit, die gegen Westen graduell auskeilt und seitlich in die Formation der Granitischen Molasse übergeht.
      Région-type
      Oberemmental (LU).
      Commentaire
      Im Gegensatz zu der hangenden Nagelfluh sind rote Granitgerölle selten.
      • «Uerscheli-Nagelfluh» Vue détaillée

        Origine du nom

        Uerscheli, südöstlich von Schangnau (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Abfolge im oberen Teil der Uerscheli-Formation (USM-I der Beichlen-Farneren-Schuppe) bestehend aus Konglomeratbänken, die mit 5 - 10 m mächtigen Tonstein-Silsteinsequenzen mit vereinzelten Sandsteinbänken wechsellagern. Hoher Anteil an Kieselkalkgeröllen und enthält häufig helle, muskovitreiche Granitgerölle.
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Oberemmental (LU).
        Commentaire
        -
      • Fossilhorizont Bumbach-1 Vue détaillée

        Origine du nom

        Buembachgrabe (BE), 3,5 km WSW Schangnau

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        valide
        Nom à utiliser
        En bref
        Fossilhorizont im Uerscheli-Sandstein (oder an der Basis der Uerscheli-Nagelfluh, je nach Autor ; Beichlen-Farneren-Schuppe) mit eine Säugetierfauna des Frühen Chattiens (MP25).
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Uerscheli-Sandstein» Vue détaillée

        Origine du nom

        Bauernhaus Uerscheli, südöstlich Schangnau (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Abfolge von bis zu 5 m mächtigen, oft amalgamierten Bänken aus kreuzgeschichtetem Grobsandstein mit zwischengelagerten, geringmächtigen Siltsteinlagen im unteren Teil der Uerscheli-Formation (USM-I der Beichlen-Farneren-Schuppe).
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Oberemmental (LU).
        Commentaire
        -
    • «Untere Bunte Molasse» (der subalpine USM) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Rotmergelfazies des unteren Teils der subalpine USM, mit untergeordnetem Kalksandstein und lokale Kalknagelfluh.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Zentral- und Ostschweiz (insb. Rigi-Rossberg und Thurtal/Stockberg-Nodrfuss).
      Région-type
      -
      Commentaire
      Eine Typlokalität ist nicht festgelegt. Als Typprofile kommen im subalpinen Gebiet der Zentral- und Ostschweiz nur solche in Frage, wo der Kontakt mit der Unteren Meeresmolasse aufgeschlossen ist, d.h. Rigi- und Rossberg-Nordfuss einerseits und das Thurtal und Stockberg-Nordfuss anderseits (Habicht 1987).
    • Beichlen-Formation (sensu Schlunegger 1995) Vue détaillée

      Origine du nom

      Gipfel der Bäuchlen = Beichle (LU) im Entlebuch

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Mächtige Schichtabfolge an der Basis der subalpinen USM, die vorwiegend aus gebanktem, kristallinarmem Kalkkonglomerat besteht. Im peripheren Teil dieses Nagelfluhkomplexes wechsellagert feiner bis grober Sandstein unregelmässig mit buntem Mergel und Tonstein. Konglomeratbänke treten dann nur sporadisch auf.
      Âge
      Rupélien tardif - Rupélien tardif
      Epaisseur
      230 m am Typusprofil (Schlunegger 1995).
      Extension géographique
      Schuttfächerzentrum im Gebiet der Farneren. Gegen SW und NE geht die Beichlen-Formation lateral in einen überwiegend siltigen Tonstein über und verzahnt sich mit der Molasse Rouge.
      Région-type
      Entlebuch (LU).
      Commentaire
      -
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
    • Grisigen-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Grisige (LU), Horw

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Rauchgrauer bis olivgrauer, Ostrakoden-führender, schiefriger Mergel mit muscheligem Bruch. Im obersten Teil setzen dünnplattige, glimmerreiche Kalksandsteinbänke, z.T. mit Pflanzenresten und Fischschuppen («Meletta»), ein.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien moyen
      Epaisseur
      400 - 600 m
      Extension géographique
      Ganze Subalpine Molasse von Genfersee bis Bodensee (sonst nur in Bohrungen nachgewiesen).
      Région-type
      Umgebung von Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      Gilt als inkompetenter Abscherungshorizont für die Schuppen der Subalpine Molasse.
  • Hornbüel-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Hugel Hornbüelchnubel (LU) - Hasle

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Tektonisches Melange bestehend aus Horw-Sandstein, sowie Mergel, Sandstein und Konglomerat der USM.
    Âge
    Rupélien - Oligocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
  • Schangnau-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom
    Schangnau
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Zweitäusserste Zone der Subalpine Molasse, zwischen Zulg-Schuppe / Triangelzone (unten) und Blueme-Honegg-Beichlen-Schuppe (oben). Nur aus Granitischer Molasse bestehend (USM).
    Âge
    -
    Epaisseur
    600-1400 m (Gasser 1966)
    Extension géographique
    Entlebuch (Gasser 1966), Honegg (Haldemann 1948), bis Schwarzenegg.
    Région-type
    Emmental (BE)
    Commentaire
    -
    • Hombach-Member Vue détaillée

      Origine du nom

      Hombach (BE), Schangnau

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Abfolge aus leicht verwitterndem, bläulichem bis grünlichem, oft grobem und Kohle-führendem, «granitischem» Knauersandstein, weichem grauem Sandstein, buntem Mergel und polymikter Nagelfluh. Während die Nagelfluh geringmächtiger und stärker von Sandsteinlagen durchsetzt ist als die Nagelfluhen der Blueme-Honegg-Beichlen-Schuppe, unterscheidet sie sich von den Konglomeraten der mittelländischen Molasse deutlich durch ihren Geröllbestand, geringere Gerölldurchmesser und die enge Vergesellschaftung mit Sandstein.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Im Hombachtobel (BE), am Oberlauf des Rötebachs (BE)
      Région-type
      Emmental (BE)
      Commentaire
      Nach der von Schlunegger (1995, S. 55) vorgenommenen Definition werden die Hombach-Schichten der Formation der Granitischen Molasse zugerechnet.
      • Fossilhorizont Hombachtobel Vue détaillée

        Origine du nom

        Hombachtobel (LU)

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Fossilfundstelle im Hombach-Member, mit eine Säugetierfauna und Gastropoden des späten Chattiens (MP28 nach Engesser 1990).
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • Wolfsegg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Jordisboden-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Jordisboden / Jordibruch (BE), an der Ostseite des Gurnigels

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Schiefrige, grünlichgraue, glimmerreiche Mergel mit zwischengelagerten feinkörnigen Sandsteinen der internsten Subalpinen Molasse (UMM-I) im Gurnigel-Gebiet.
      Âge
      Priabonien - Rupélien
      Epaisseur
      Ca. 1200 m (Gerber 1922) oder 1300 m (Blau 1966).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Gurnigel-Gebiet (BE).
      Commentaire
      Gehört zum "subalpinen Flysch" = UMM-I nach Blau (1966) und nicht zur UMM-II = Vaulruz-Mergel wie früher angenommen (Gerber 1925). Ähnlichkeit mit Mergeln im Gersterngraben (Gersterngraben-Formation, Rallig-Schichten).
      • «Marnes gris-souris» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Marne plastique finement litée, à passées silteuses, de la partie moyenne à supérieure de la Formation de Cucloz (base de la Molasse marine inférieure subalpine).
        Âge
        -
        Epaisseur
        130 m (Gabus 2000)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Schistes marno-micacés» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Alternance finement répétée de marne silteuse finement micacée et d'interlits gréseux à la base de la Molasse marine inférieure subalpine (base de la Formation de Cucloz), resp. de la Formation du Val d'Illiez = Formation d'Elm (flysch nord-helvétique).
        Âge
        Oligocène précoce - Oligocène précoce
        Epaisseur
        150 à max. 200 m (Schroeder & Ducloz 1955), 90 m (Gabus 2000)
        Extension géographique
        Morgins, Val d'Illiez, région de Collombey-Muraz-St.-Maurice, ...
        Région-type
        -
        Commentaire
        Les alternances pélitico-gréseuses distinguent ces niveaux des «Marnes à Globigérines» (Fm. de Stad) sous-jacentes, plus homogènes.
  • Fuchsegg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Fuchsegg (BE), 1,5 km SW Wattenwil

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    Oligocène tardif - Oligocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    Gurnigel-Gebiet (BE)
    Commentaire
    -
    • Lienegg-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Lienegg (BE)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Kalknagelfluh der USM.
      Âge
      Oligocène tardif - Aquitanien
      Epaisseur
      Ca. 600 m am Fuss des östlichen Gürbetalhanges (Blau 1966).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Gurnigel-Gebiet (BE)
      Commentaire
      -
    • Öligraben-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Öligraben (BE)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Rasche laterale Wechsel der Lithologien, bestehend aus polymikter Nagelfluh, Sandstein und Mergel, sowie einzelnen kleinen Kohlenestern.
      Âge
      Oligocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      Ca. 800 m an der Typlokalität, keilt östlich des Gürbetals aus (Blau 1966).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Gurnigel-Gebiet (BE)
      Commentaire
      -
  • Seftigschwand-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Seftigschwand (BE), 3 km W Wattenwil

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    terme local (informel)
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    Aquitanien - Aquitanien
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Habicht 1987: Nach W Fortsetzung ins obere Schwarzwassergebiet, von dort ins Freiburgische (Schmid 1970); nach Blau (1966: 17) «lässt sich die Seftigschwand-Schuppe mit gleichaltrigen Sedimenten wenigstens bis in die Gegend von Châtel-St. Denis verfolgen» (vgl. Abschnitt «Fossilinhalt und Alter»). Die Fortsetzung nach E ist ungeklärt (Falkenfluh-Antiklinale oder subalpine Molasse?, vgl. Blau 1966: 15).
    Région-type
    Gurnigel-Gebiet (BE)
    Commentaire
    -
    • Studweid-Formation Vue détaillée

      Origine du nom

      Studweid (BE)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Sandstein und Mergel, mit untergeordneter polymikter Nagelfluh und Süsswasserkalk.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Gurnigel-Gebiet (BE)
      Commentaire
      -
  • Gibelegg-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom

    Gipfel der Gibelegg (BE), 3 km SW Riggisberg

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Nördlichste (externste) und zugleich jüngste Schuppenzone der Subalpine Molasse im Gurnigel-Gebiet. Die Schichten fallen meistens zwischen 60 und 80° ein (steiler im Osten als im Westen).
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Von Gambach über die Gibelegg bis ins Gürbetal.
    Région-type
    Gurnigel-Gebiet (BE)
    Commentaire
    -
    • Gibelegg-Formation

      Origine du nom

      Gipfel der Gibelegg = Giebelegg (BE), 3 km südwestlich Riggisberg

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme incorrect (abandonné)
      Nom à utiliser
      En bref
      Wechsellagerung von polymikter Nagelfluh (Napf-Schüttung im unteren Teil) bzw. Kalknagelfluh (Guggisberg-Schüttung im oberen Teil), Sandsteinen und untergeordneten Mergeln.
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      Wenige Meter südlich von Gambach und bis 700 - 800 m an der Gibelegg (davon 350 m aus dem nicht-marinen, jüngeren Teil).
      Extension géographique
      Gibelegg-Schuppe der Subalpinen Molasse (südlich Rüschegg).
      Région-type
      Gibelegg (BE)
      Commentaire
      Rutsch's (1973) Gibelegg-Formation umfasst nur den jüngeren, nördlicheren Teil von Schmid's Gibelegg-Formation. Der ältere, südlichere Teil wird vom ersterwähnten Autor der Belpberg-Formation zugerechnet.
      • Fehli-Nagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Fehli (BE), an der Gibelegg

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Kalknagelfluh der Gibelegg-Formation, die als Basis der OSM betrachtet wurde. Marine Ablagerungen (Schwendelberg-Schichten) finden sich jedoch im Hangenden.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Ei-Fossilfundstelle Vue détaillée

        Origine du nom

        Ei = Ey (BE) am Guggisberg

        Rang
        horizon biostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        ... marine Fossilien.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • écaille de Villarvolard Vue détaillée

    Origine du nom

    Villarvolard (FR)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Du lac Léman au lac de Thoune.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Formation de Cucloz

      Origine du nom

      Ruisseau de Cucloz (VD), 2,5 km N St-Légier (cf. Pont du Cucloz de l'autoroute A12)

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      synonyme postérieur (terme abandonné)
      Nom à utiliser
      En bref
      Série détritique de la base de la Molasse marine inférieure (UMM) subalpine affleurant entre Montreux et Semsales, constituée de schistes argileux sombres et de grès fins micacés avec des intercalations caractéristiques mais irrégulières de grès polymictes de teinte verdâtre («grès de type Cucloz»).
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      La Formation de Cucloz borde d'un liséré continu les Préalpes externes entre Montreux, Semsales et Plasselb.
      Région-type
      Rive gauche de la vallée de la Veveyse entre Châtel-St-Denis (FR) et St-Légier (VD).
      Commentaire
      -
      • Grès de Cucloz Vue détaillée

        Origine du nom

        Ruisseau de Cucloz (VD), 2,5 km N St-Légier (cf. Pont du Cucloz de l'autoroute A12 + ferme et colline allongée)

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Grès micacés grossiers ou microbrèches polymictes, de teinte verdâtre caractéristique (débris andésitiques), du sommet de l'UMM-I.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Bande de Flysch(s) au front des Préalpes: Les Voirons [micropoudingues de l'écaille de Bellevue: Lombard 1937 et 1940], Veveyse (y compris Cucloz), Les Alpettes, Bassin de Bulle, base NW de la Berra (Corminboeuf 1959)
        Région-type
        Rive gauche de la vallée de la Veveyse entre Châtel-St-Denis et St-Légier.
        Commentaire
        -
      • «Marnes gris-souris» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Marne plastique finement litée, à passées silteuses, de la partie moyenne à supérieure de la Formation de Cucloz (base de la Molasse marine inférieure subalpine).
        Âge
        -
        Epaisseur
        130 m (Gabus 2000)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Schistes marno-micacés» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Alternance finement répétée de marne silteuse finement micacée et d'interlits gréseux à la base de la Molasse marine inférieure subalpine (base de la Formation de Cucloz), resp. de la Formation du Val d'Illiez = Formation d'Elm (flysch nord-helvétique).
        Âge
        Oligocène précoce - Oligocène précoce
        Epaisseur
        150 à max. 200 m (Schroeder & Ducloz 1955), 90 m (Gabus 2000)
        Extension géographique
        Morgins, Val d'Illiez, région de Collombey-Muraz-St.-Maurice, ...
        Région-type
        -
        Commentaire
        Les alternances pélitico-gréseuses distinguent ces niveaux des «Marnes à Globigérines» (Fm. de Stad) sous-jacentes, plus homogènes.
  • écaille de La Pattaz - La Holena Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès de Vaulruz

      Origine du nom

      Vaulruz (FR)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Partie sommitale de la Molasse marine inférieure (UMM), constituée de grès micacé, glauconieux, pyriteux, gris bleuâtre, en assises, en dalles ou plaquettes.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien
      Epaisseur
      20-30 m (Boegli 1972).
      Extension géographique
      Vaulruz, Riaz, Echarlens, Vuippens, Champotey/Corbières.
      Région-type
      Molasse subalpine de Suisse romande
      Commentaire
      -
    • Marnes de Vaulruz

      Origine du nom

      Vaulruz (FR)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien
      Epaisseur
      Quelques dizaines de mètres à 300 m environ (Boegli 1972).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Molasse subalpine de Suisse romande
      Commentaire
      -
  • écaille de Champotey-Ramsera Vue détaillée

    Origine du nom

    Champotey (FR) et La Ramsera (FR)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès de Vaulruz

      Origine du nom

      Vaulruz (FR)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Partie sommitale de la Molasse marine inférieure (UMM), constituée de grès micacé, glauconieux, pyriteux, gris bleuâtre, en assises, en dalles ou plaquettes.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien
      Epaisseur
      20-30 m (Boegli 1972).
      Extension géographique
      Vaulruz, Riaz, Echarlens, Vuippens, Champotey/Corbières.
      Région-type
      Molasse subalpine de Suisse romande
      Commentaire
      -
  • écaille de Vaulruz Vue détaillée

    Origine du nom

    Vaulruz (FR)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Molasse Rouge Vue détaillée

      Origine du nom
      Nom dérivé de la couleur rouge localement prédominante (en réalité souvent plutôt bariolée, parfois aussi grise).
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Alternance de marne et de siltite de couleur rouge violacée à gris jaunâtre («Bunte Mergel»), localement avec intercalations lenticulaires de grès calcaire finement plaqueté. Les marnes grises et grès calcaires dominent à la base.
      Âge
      Rupélien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      Environ 500 m dans la région lémanique (Arn et al. 2005), atteint environ 750-800 m dans le sondage Savigny-1 (Weidmann 1988). 40 m à Weggis contre plus de 400 m à Küssnacht (Hantke 2006).
      Extension géographique
      Large bande entre Molasse Subalpine et partie SE de la Molasse du Plateau affleurant de la région lémanique à ... La Molasse Rouge réapparaît également au pied du Jura, associée localement à des niveaux de calcaire lacustres ou de gompholite.
      Région-type
      Région lémanique, entre Morges et Vevey (VD).
      Commentaire
      -
      • «Untere Bunte Molasse» (subjurassiche USM-I) Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Fossilarmer, mässig zementierter, häufig knaueriger Sandstein mit zahlreichen Zwischenlagen von rotem oder bunt (ocker, rostrot bis grün) geflecktem, z.T. sandigem Mergel. Die Sandsteinbänke zeigen teilweise eine erosive Basis und können im mittleren Abschnitt der Abfolge gelegentlich auch Bitumen führen (Ölsandstein). Innerhalb der Sandstein-Mergel-Serie sind weiter Siltlagen, schwarzer Tonmergel, feine Kohlesplitter sowie typische pedogene Horizonte mit Karbonatkonkretionen (Caliche) anzutreffen.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        EWS-Bohrung Oftringen: ca. 340 m, Tiefbohrung Altishofen: ca. 270 m ; 150 m im Norden bis ca. 300 m im SW (Gerber & Wanner 1984, Bitterli et al. 2011).
        Extension géographique
        Subjurassische Molasse zwischen Solothurn und Aarau.
        Région-type
        Westschweiz
        Commentaire
        -
        • «Kalksandstein-Serie» (von Aarwangen) Vue détaillée

          Origine du nom

          Murgtal (BE) NE Aarwangen

          Rang
          Formation lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Trennende, glimmerreiche Abfolge zwischen der Unteren und Oberen Bunten Molasse, bestehend aus gelbgrauem Kalksandstein mit zwischengelagertem, grauem und buntem, geschichtetem, oft schieferigem Mergel. Charakteristisch für diese Abfolge sind dunkle, sandige Mergellagen.
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          Ca. 100 m (Bitterli et al. 2011).
          Extension géographique
          An der Aare bei Meiniswil (BE) und dem Elektrizitätswerk Bannwil (BE), entlang der Murg zwischen Kiltberg (BE) und Hohwart (AG), in Seitenbächen der Aare bei Murgenthal (AG) und Riken (AG).
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Murgenthaler Ölsande» Vue détaillée

          Origine du nom

          Aareufer bei Murgenthal (AG)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Ölimprägnierter Sandstein der mittleren Unteren Bunten Molasse, ca. 100 - 200 m über der Aarwanger Molasse.
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Molasse Rouge du Pied-du-Jura Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        sous-formation lithostratigraphique (nom local)
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Unité basale de l'USM du Plateau, constituée principalement de marnes bariolées sableuses entrecoupées de niveaux gréso-micacés. Présence locale de conglomérats à éléments calcaires (gompholites).
        Âge
        Rupélien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Frange du Plateau suisse située au pied du Jura (zone subjurassienne).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • Grès de Mathod Vue détaillée

          Origine du nom

          Mathod (VD)

          Rang
          Membre lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Niveau gréseux au sommet de la Molasse Rouge, à la transition avec les Grès et Marnes Gris à Gypse sus-jacents.
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          Au moins 12 m au nod de la plaine de l'Orbe (Jordi 1995). Environ 20 m dans le sondage Noréaz-1 (Berger et al. 1986).
          Ressaut formé par le Grès de Mathod au sommet des Marnes bariolées s.l., à la transition avec les Grès et marnes gris à gypse sus-jacents (Ependes, coord. 2536410 / 1176770 ; 22.04.2015 – A. Morard).
          Ressaut formé par le Grès de Mathod au sommet des Marnes bariolées s.l., à la transition avec les Grès et marnes gris à gypse sus-jacents (Ependes, coord. 2536410 / 1176770 ; 22.04.2015 – A. Morard).
          Alternance de bancs gréseux et d'interbancs marneux des Grès de Mathod (Ependes, coord. 2536410 / 1176770 ; 22.04.2015 – A. Morard).
          Alternance de bancs gréseux et d'interbancs marneux des Grès de Mathod (Ependes, coord. 2536410 / 1176770 ; 22.04.2015 – A. Morard).
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Marnes bariolées» s.str. Vue détaillée

          Origine du nom
          -
          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Série de marnes bigarrées (rouges, violettes, vert olive ou gris-bleu) comprise entre les Grès de Goumëns (ou passant latéralement à ceux-ci) et le Grès de Mathod. Vers le haut, minces niveaux de calcaire d'eau douce bitumineux et de marnes charbonneuses palustres.
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          130-200 m dans la région d'Yverdon, épaisseur plus faible vers le sud où le faciès des Grès de Goumoëns est plus développé (Jordi 1995). 45 m dans la marnière de Calamin (Jordi 1955).
          Extension géographique
          Westschweiz, südlich bis über Genf hinaus.
          Région-type
          Umgebung von Yverdon (VD)
          Commentaire
          -
        • Grès de Goumoëns Vue détaillée

          Origine du nom

          Goumoëns-le-Jus (VD)

          Rang
          Membre lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Grès massifs à stratification entrecroisée formant des niveaux lenticulaires dans la partie inférieure de la Molasse rouge. Rares intercalations conglomératiques à galets de calcaires («gompholite»).
          Âge
          Chattien précoce - Chattien précoce
          Epaisseur
          120-180 m dans le secteur du Talent (Jordi 1995), environ 100 m au sud de Bavois (Maurer 1983). 60 m dans le sondage Noréaz-1 (Berger et al. 1986).
          Extension géographique
          -
          Région-type
          Gorges du Talent (VD)
          Commentaire
          -
          • niveau fossilifère Talent-13 Vue détaillée

            Origine du nom
            vallon du Talent (VD)
            Rang
            horizon biostratigraphique
            Statut
            valide
            Nom à utiliser
            En bref
            Niveau fossilifère au sein du Grès de Goumoëns (Molasse rouge), avec une faune de micromammifères du Chattien précoce (MP25).
            Âge
            Chattien précoce - Chattien précoce
            Epaisseur
            -
            Extension géographique
            -
            Région-type
            -
            Commentaire
            -
        • «Molasse Rouge basale» Vue détaillée

          Origine du nom
          -
          Rang
          Membre lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Marnes rouges et calcaires lacustres de la base de l'USM, situés sous le premier intervalle gréseux (Grès de Goumoëns). Présence locale de gompholithes.
          Âge
          Rupélien tardif - Chattien précoce
          Epaisseur
          30-40 m dans le vallon du Talent, réduit à 3-4 m dans la région d'Yverdon (Jordi 1995). 30 m dans le sondage Coudray-Dessous (Weidmann in Jordi 1995).
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
          • niveau fossilifère Talent-7 Vue détaillée

            Origine du nom
            vallon du Talent
            Rang
            horizon biostratigraphique
            Statut
            valide
            Nom à utiliser
            En bref
            Niveau fossilifère situé dans un mince horizon calcaire et charbonneux palustre situé juste sous la base des Grès de Goumoëns s.str. (Molasse rouge basale). Daté par sa faune de micromammifères du passage Rupélien/Chattien (MP24).
            Âge
            Rupélien tardif - Chattien précoce
            Epaisseur
            -
            Extension géographique
            -
            Région-type
            -
            Commentaire
            -
          • «Calcaires d'eau douce inférieurs» Vue détaillée

            Origine du nom
            -
            Rang
            Sous-groupe lithostratigraphique
            Statut
            terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
            Nom à utiliser
            En bref
            Affleurements isolés de calcaire d'eau douce à la base de la Molasse Rouge du Pied-du-Jura, souvent associés à des brèches/gompholites et/ou aux dépôts sidérolithiques.
            Âge
            Rupélien tardif - Chattien précoce
            Epaisseur
            0 à env. 10 m (Donzeau et al. 1997)
            Extension géographique
            Pied-du-Jura. Biseautage en direction du SE.
            Région-type
            -
            Commentaire
            -
            • Calcaire d'eau douce de Trois Rods Vue détaillée

              Origine du nom

              Ferme de Trois Rods (NE)

              Rang
              unité lithostratigraphique
              Statut
              terme local (informel)
              Nom à utiliser
              En bref
              Calcaire d'eau douce à Helix (Wenzia) ramondi et charophytes, présent à la base de la Molasse Rouge dans la région de Boudry.
              Âge
              Chattien précoce - Chattien précoce
              Epaisseur
              -
              Extension géographique
              -
              Région-type
              -
              Commentaire
              -
            • Calcaire d'eau douce d'Orbe Vue détaillée

              Origine du nom

              Orbe (VD)

              Rang
              unité lithostratigraphique
              Statut
              terme local (informel)
              Nom à utiliser
              En bref
              Calcaire bitumineux, très dur et compact, à interlits marneux renfermant des Characées. Le toit de l'unité montre des traces d'érosion et est recouvert d'une couche terreuse jaune et ferrugineuse.
              Âge
              Eocène tardif - Oligocène précoce
              Epaisseur
              -
              Extension géographique
              Unité restreinte à l'anticlinal d'Orbe.
              Région-type
              Pied du Jura vaudois.
              Commentaire
              -
            • Calcaire d'eau douce de Grilly Vue détaillée

              Origine du nom

              Grilly (France), SW Divonne-les-Bains

              Rang
              Formation lithostratigraphique
              Statut
              terme local (informel)
              Nom à utiliser
              En bref
              -
              Âge
              Rupélien - Rupélien
              Epaisseur
              1m à la localité-type (Jayet 1964), 18 m dans le sondage Messery-1 (Arn et al. 2005)
              Extension géographique
              Occurence sporadique à Grilly (voie ferrée au SW et route de Mourex) et Arbère.
              Région-type
              -
              Commentaire
              -
      • Molasse Rouge de Lutry Vue détaillée

        Origine du nom

        Lutry (VD)

        Rang
        sous-formation lithostratigraphique (nom local)
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Annemasse-La-Roche?
        Région-type
        Vallon de la Lutrive (VD).
        Commentaire
        -
      • Molasse Rouge de Vevey Vue détaillée

        Origine du nom

        Vevey (VD)

        Rang
        sous-formation lithostratigraphique (nom local)
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Unité basale de l'USM subalpine, constituée principalement de marne bariolée (dominance rouge violacée à grise), micacée, silteuse à finement sableuse. De petits niveaux de grès marneux et de concrétions calcaires s'y intercalent.
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        Entre 40 m (Seeuferwald) et plus de 400 m (Gürschbach) au Rigi (Stürm 1973, Hantke 2006): ; environ 300 m plus à l'est (Ochsner 1935, Habicht 1943 et 1945).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Vallée de la Veveyse (VD).
        Commentaire
        La Molasse rouge de Vevey comprend beaucoup moins d'argile et plus d'assises gréseuses que son équivalent distal, la Molasse rouge de Lutry.
      • Molasse Rouge de Monthey Vue détaillée

        Origine du nom

        Monthey (VS)

        Rang
        sous-formation lithostratigraphique (nom local)
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Schistes bariolés de vert et de rouge avec quelques niveaux de grès rubéfiés ou gris à ciment calcaire.
        Âge
        -
        Epaisseur
        Plus de 300 m (Lugeon & Gagnebin 1941). 150 à max. 200 m (Schroeder & Ducloz 1955).
        Extension géographique
        Massongex, Monthey, Val d'Illiez (Vièze de Morgins et région de Troistorrent).
        Région-type
        -
        Commentaire
        Absence d'éléments pyroclastiques dans les grès.
    • Horw-Sandstein Vue détaillée

      Origine du nom

      Horw (LU)

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Harte, gebankte bis z.T. plattige Abfolge aus blau- oder dunkelgrauem, gut sortiertem, parallel laminiertem, fein- bis mittelkörnigem Glimmer-führendem Kalksandstein mit Einschaltungen von grauem und buntem Mergel. An manchen Aufschlüssen können Wellenrippeln beobachtet werden. Weiter finden sich im unteren Teil Pflanzenreste und dm-dicke Kohleschmitze.
      Âge
      Rupélien moyen - Rupélien tardif
      Epaisseur
      10 - 25 m im Gebiet Farnere-Beichlen (Holliger 1955), 21 - 50 m im Gebiet Beichlen-Lochsitenberg (Fröhlicher 1933).
      Extension géographique
      Zentral- und Westschweiz (regional als Vaulruz-Sandstein bezeichnet).
      Région-type
      Um Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      -
    • Grisigen-Mergel Vue détaillée

      Origine du nom

      Grisige (LU), Horw

      Rang
      Membre lithostratigraphique
      Statut
      terme formel valide
      Nom à utiliser
      En bref
      Rauchgrauer bis olivgrauer, Ostrakoden-führender, schiefriger Mergel mit muscheligem Bruch. Im obersten Teil setzen dünnplattige, glimmerreiche Kalksandsteinbänke, z.T. mit Pflanzenresten und Fischschuppen («Meletta»), ein.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien moyen
      Epaisseur
      400 - 600 m
      Extension géographique
      Ganze Subalpine Molasse von Genfersee bis Bodensee (sonst nur in Bohrungen nachgewiesen).
      Région-type
      Umgebung von Horw (LU), im Westen zwischen Steinibach und Widenbach, im Osten auf der Biregg-Halbinsel.
      Commentaire
      Gilt als inkompetenter Abscherungshorizont für die Schuppen der Subalpine Molasse.
  • écaille du Gérignoz - La Roche Vue détaillée

    Origine du nom

    Ruisseau Le Gérignoz (FR), 5 km NNW Bulle

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • écaille de la Gisettaz Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      écaille tectonique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Molasse à Charbon Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Succession cyclique de grès calcaires, grès marneux, marnes, argiles charboneuses et calcaires d'eau douce.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      Environ 500 m dans le bassin charbonnier Belmont-Paudèze et le sondage Savigny-1 ; environ 600 m dans le ruisseau de St Amour (sommet non visible).
      Extension géographique
      Région Belmont-Paudèze. Vers le NE on distingue deux alignements parallèles: zone du Flon (Châtillens, Oron) et zone de la Mionnaz (Rochette, Moulin Monod, Rivaz, Semsales).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Grand Filon»

        Origine du nom
        -
        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Terme de carrier désignant le filon principal exploité dans la Molasse à Charbon de Paudex-Belmont.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        24 cm (Zollikofer 1853), 10 cm en moyenne (Ritter 1925).
        Extension géographique
        Paudex-Belmont (VD).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Petit Filon»

        Origine du nom
        -
        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Terme de carrier désignant le mince filon de lignite inférieur de la Molasse à Charbon de la région de Paudex-Belmont.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        9 cm (Zollikofer 1853)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Formation du Gérignoz»

      Origine du nom

      Ruisseau Le Gérignoz = Le Gérigno (FR), 5 km NNW Bulle

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Série tectonisée de l'écaille du Gérignoz, comprenant des marnes bigarrées avec intercalations régulières de grés micacé grumeleux (tendant à disparaître vers le haut), ainsi que des passées locales de charbon associé à des calcaires d'eau douce.
      Âge
      Chattien tardif - Aquitanien précoce
      Epaisseur
      2000-3000 m (Mornod 1945) ; épaisseur apparente de plus de 2000 m (Boegli 1972).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Gibloux (FR)
      Commentaire
      Mornod (1945) englobe dans cette unité l'ensemble du «Chattien supérieur» (Molasse à charbon incluse) de la Molasse subalpine entre le Léman et la Sarine. Ce terme désigne donc la partie supérieure de l'USM-I, au-dessus de la Molasse rouge. Au sens strict, et en se basant sur la coupe-type, elle ne comprend que les niveaux compris entre la Molasse rouge de Chaffa et la Molasse à charbon véritable, soit uniquement la «Formation du Gérignoz moyenne» de de Beaumont & Weidmann 1981).
      • «Formation du Gérignoz supérieure»

        Origine du nom

        Ruisseau Le Gérignoz (FR), 5 km NNW Bulle

        Rang
        unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Série lacustre grise de la partie externe (NNW) de l'écaille du Gérignoz, principalement argileuse, avec quelques chenaux de grès fins et de minces niveaux de charbon et de calcaire d'eau douce.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Formation du Gérignoz moyenne»

        Origine du nom

        Ruisseau Le Gérignoz (FR), 5 km NNW Bulle

        Rang
        unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Série fluviatile marno-gréseuse beige de la partie interne (SSE) de l'écaille du Gérignoz, avec nombreux paléosols.
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        Correspond aux niveaux de la coupe-type originale et doit donc seule être considérée pour la définition de la Formation du Gérignoz s.s.
      • «Formation du Gérignoz inférieure»

        Origine du nom

        Ruisseau Le Gérignoz (FR), 5 km NNW Bulle

        Rang
        unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Série fluviatile beige à légèrement rougeâtre, principalement gréseuse, de la partie médiane de l'écaille du Gérignoz, avec rares paléosols marno-gréseux noirs.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Couches de Chaffa» Vue détaillée

      Origine du nom

      Ruines du château de Chaffa (FR)

      Rang
      unité lithostratigraphique délimitée tectoniquement
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Molasse rouge subalpine, constituée de marnes bariolées (jaune, violet et orange), avec grès subordonnés (parfois grossiers). Absence de véritables niveaux de conglomérat, de calcaire et de charbon.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      Plus de 400 m dans la région-type (Boegli 1972), jusqu'à 1000 m au pied de la Berra (Emmenegger 1962).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Basse Gruyère (région de Bulle, FR).
      Commentaire
      -
  • écaille de Vevey-Evian Vue détaillée

    Origine du nom
    Vevey (VD)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    L'écaille de Vevey-Evian est consitutée exclusivement de Molasse Rouge de Vevey. Son front, la faille de la Veveyse, recoupe successivement les écailles du Mont Pèlerin, de Lavaux et de Cully. Elle est séparée du front des unités préalpines par deux étroites écailles d'UMM.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    L'Ecaille de Vevey-Evian s'étend jusqu'au SE d'Evian (F), où elle est reprise à la fois par le front de chevauchement des nappes de Flyschs et l'Accident Trossy - Dranse - Publier. Au NE...?
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Molasse Rouge de Vevey Vue détaillée

      Origine du nom

      Vevey (VD)

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Unité basale de l'USM subalpine, constituée principalement de marne bariolée (dominance rouge violacée à grise), micacée, silteuse à finement sableuse. De petits niveaux de grès marneux et de concrétions calcaires s'y intercalent.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      Entre 40 m (Seeuferwald) et plus de 400 m (Gürschbach) au Rigi (Stürm 1973, Hantke 2006): ; environ 300 m plus à l'est (Ochsner 1935, Habicht 1943 et 1945).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Vallée de la Veveyse (VD).
      Commentaire
      La Molasse rouge de Vevey comprend beaucoup moins d'argile et plus d'assises gréseuses que son équivalent distal, la Molasse rouge de Lutry.
  • écaille du Mont Pèlerin Vue détaillée

    Origine du nom

    Mont Pèlerin (VD)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    L'écaille du Mont Pèlerin est constituée de Molasse Rouge de Vevey et de Poudingue du Mont Pèlerin. Elle est séparée de l'écaille de Lavaux par la faille du Bois du Tey à sa base (au NW), tandis que la faille de la Veveyse la sépare de l'écaille de Vevey-Evian à son sommet (au SE).
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Poudingue du Mont-Pèlerin Vue détaillée

      Origine du nom

      Mont Pèlerin (VD), voir aussi Parc géologique (Gymnase intercantonal de la Broye)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      statut inconnu
      Nom à utiliser
      En bref
      Poudingue calcaire de l'épandage homonyme, formé de bancs épais de 1 à 10 m et latéralement très continus, alternant avec des marnes silteuses et de fins niveaux de grès argileux.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien tardif
      Epaisseur
      L'épaisseur de la formation doit dépasser 1000 m en secteur proximal, environ 400 m sont visibles sur la feuille Lausanne. (Weidmann 1988)
      Région-type du poudingue du Mont-Pèlerin
      Région-type du poudingue du Mont-Pèlerin
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Grès d'Attalens

        Origine du nom

        Attalens (FR)

        Rang
        indéfini
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau de grès grossier dur intercalé dans le Poudingue du Mont-Pèlerin.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        Exploité comme pierre à pavés et pierre de construction.
    • Molasse Rouge de Vevey Vue détaillée

      Origine du nom

      Vevey (VD)

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Unité basale de l'USM subalpine, constituée principalement de marne bariolée (dominance rouge violacée à grise), micacée, silteuse à finement sableuse. De petits niveaux de grès marneux et de concrétions calcaires s'y intercalent.
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      Entre 40 m (Seeuferwald) et plus de 400 m (Gürschbach) au Rigi (Stürm 1973, Hantke 2006): ; environ 300 m plus à l'est (Ochsner 1935, Habicht 1943 et 1945).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Vallée de la Veveyse (VD).
      Commentaire
      La Molasse rouge de Vevey comprend beaucoup moins d'argile et plus d'assises gréseuses que son équivalent distal, la Molasse rouge de Lutry.
  • écaille de Lavaux Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    L'écaille de Lavaux, constituée de Grès de la Cornalle, est séparée de l'écaille de Cully par la daille de Riex-Bahyse à sa base, tandis que la faille du Bois du Tey la sépare de l'écaille du Mont Pèlerin à son sommet.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Vers le nord, la faille de Riex–Bahyse semble contourner et déterminer le pied nord-ouest du promontoire de la Tour de Gourze, et pourrait constituer la suite, ou un relais, de la faille Mionne–Grenet (feuille Châtel-St-Denis, WEIDMANN et al. 1993), qui est également jalonnée de lambeaux de Molasse rouge à la base des Grès de la Cornalle. L'écaille peut être suivie sous le lac sur 6-7 km jusqu'au large de Maxilly-Lugrin (F), où elle est coupée obliquement selon une direction E-W par un accident plus interne.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès de la Cornalle Vue détaillée

      Origine du nom

      La Cornalle (VD)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Le Grès de la Cornalle représente un faciès intermédiaire de l'épandage du Pèlerin, entre le Poudingue du Mont-Pèlerin lui-même (proximal) et la Molasse à charbon (distale). Il comprend une alternance de marnes plus ou moins silteuses et de grés calcaires bien cimentés en bancs métriques.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      environ 750-1000 m en position distale ou latérale, plus de 1200 m en position proximale (la base et le sommet de la formation n'affleurent pas) (Weidmann 1988)
      Grès de la Cornalle à la localité-type
      Grès de la Cornalle à la localité-type
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      Wurde wahrscheinlich in der geologischen Literatur teilweise der Molasse à Charbon (M. à Lignites) (e.g. HEER 1859, RITTER 1924 und 1925) zugerechnet oder teilweise als Molasse rouge kartiert (SCHARDT et al. 1899: Karte) oder als solche erwähnt (HEER 1859, JACCARD 1869, SCHARDT 1900).
  • écaille de Cully Vue détaillée

    Origine du nom
    Cully (VD)

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    L'écaille de Cully est constituée de Grès de la Cornalle (Chattien tardif) chevauchant vers le NW sur la Molasse Rouge de Lutry (Chattien précoce) de l'écaille de Lutry-Thonon par l'intermédiaire de la faille de Grandvaux. La faille de Riex-Bahyse la sépare vers le haut (au SE) des Grès de la Cornalle de l'écaille de Lavaux.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Extension jusqu'au NNW d'Evian, où l'Ecaille est recoupée obliquement selon une direction E-W par un accident plus interne. Vers l'ouest, il vient buter latéralement contre le secteur élargi de l'écaille de Lutry-Thonon, par l'intermédiaire de l'Accident Trossy - Dranse - Publier (décrochement sénèstre).
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès de la Cornalle Vue détaillée

      Origine du nom

      La Cornalle (VD)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Le Grès de la Cornalle représente un faciès intermédiaire de l'épandage du Pèlerin, entre le Poudingue du Mont-Pèlerin lui-même (proximal) et la Molasse à charbon (distale). Il comprend une alternance de marnes plus ou moins silteuses et de grés calcaires bien cimentés en bancs métriques.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      environ 750-1000 m en position distale ou latérale, plus de 1200 m en position proximale (la base et le sommet de la formation n'affleurent pas) (Weidmann 1988)
      Grès de la Cornalle à la localité-type
      Grès de la Cornalle à la localité-type
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      Wurde wahrscheinlich in der geologischen Literatur teilweise der Molasse à Charbon (M. à Lignites) (e.g. HEER 1859, RITTER 1924 und 1925) zugerechnet oder teilweise als Molasse rouge kartiert (SCHARDT et al. 1899: Karte) oder als solche erwähnt (HEER 1859, JACCARD 1869, SCHARDT 1900).
  • écaille de Lutry-Thonon Vue détaillée

    Origine du nom

    Excavations autoroutières de Lutry (VD), E Lausanne

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    Dans sa partie suisse, l'écaille de Lutry-Thonon est constituée uniquement de Molasse Rouge. Elle est séparée de l'écaille de Belmont par la faille de la Lutrive à sa base (au NW), tandis que la faille de Grandvaux la sépare de l'écaille de Cully à son sommet (au SE). Dans sa partie française elle semble être l'unique écaille de la Molasse subalpine et comprend, en plus de la Molasse Rouge, les Grès et Marnes Gris à Gypse et la Molasse Grise de Lausanne.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Extension au SW jusqu'à, le front de l'écaille traverse Annemasse (F), et est reprise par un accident décrochant au niveau d'Annecy (F). Extension au NE...?
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Molasse grise de Lausanne Vue détaillée

      Origine du nom

      Lausanne (VD)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      USM-II de Suisse occidentale, constituée d'une succession de séquences chenalisées, latéralement discontinues, avec alternance de grès tendres à ciment calcaréo-argileux et de marnes silteuses subordonnées, souvent bariolées («Grès et marnes bigarrés»). Présence locale de calcaires d'eau douce et d'un niveau de bentonite (Bois-Genoud).
      Âge
      Aquitanien - Burdigalien précoce
      Epaisseur
      800 m en secteur distal, jusqu'à 1030-1100 m en secteur proximal (Weidmann 1988)
      Molasse grise de Lausanne, carrière de Bois-Genoud
      Molasse grise de Lausanne, carrière de Bois-Genoud
      Molasse grise de Lausanne, carrière de Bois-Genoud
      Molasse grise de Lausanne, carrière de Bois-Genoud
      Molasse grise de Lausanne
      Molasse grise de Lausanne
      Extension géographique
      Suisse occidentale (de Genève à Morat, en passant par Yverdon et Wallenried). La Molasse grise subalpine dessine une longue bande subverticale depuis la Paudèze jusqu'à Moudon).
      Région-type
      Région lausannoise (Flon lausannois, Tunnel, Borde Signal de Sauvabelin, Bois-de-Vaux, Bois-Genoud) et Jorat
      Commentaire
      -
      • Bentonite de Bois-Genoud Vue détaillée

        Origine du nom

        carrière de Bois-Genoud, Romanel-sur-Lausanne (VD)

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Aquitanien - Aquitanien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Grès de Clamagnaulaz

        Origine du nom

        Fin de Clamagnaulaz (FR), Montagny

        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Faciès à prédominance gréseuse (remplissage de chenaux) de la Molasse grise de Lausanne (principalement dans la partie supérieure de la formation selon Rumeau 1954 et Becker 1972).
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        Terme à abandonner (Berger 1985): la séparation des Couches de l'Arbogne, plus marneuses, ne se justifie pas, les concentrations de grès étant dues à la présence locale de chenaux.
      • Couches de l'Arbogne

        Origine du nom

        Pont de l'Arbogne, Montagny (FR)

        Rang
        faciès pétrographique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Faciès à prédominance marneuse de la Molasse grise de Lausanne, composé d'une alternance de marnes bariolées, grès marneux et grès calcaires durs (principalement dans la partie inférieure de la formation selon Rumeau 1954 et Becker 1972).
        Âge
        Aquitanien - Aquitanien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Le long de l'Arbogne entre Corcelles-près-Payerne (VD) et Montagny (FR)
        Commentaire
        Terme à abandonner (Berger 1985): la séparation des Grès de Clamagnaulaz, plus gréseux (présence locale de chenaux), ne se justifie pas.
      • Grès de Cuarny Vue détaillée

        Origine du nom

        Cuarny (VD), près d'Yverdon

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau gréseux à microconglomératique situé à la base de la Molasse grise de Lausanne, à la transition avec les Grès et marnes gris à gypse (GMGG) sous-jacents: grès micacés riches en épidote, plaquetés, à stratification entrecroisée.
        Âge
        Aquitanien - Aquitanien
        Epaisseur
        30-40 m dans la région d'Yverdon (Jordi 1995)
        Le Grès de Cuarny forme un ressaut à la base des «Grès et marnes bigarrés» (= Molasse grise de Lausanne), à la transition avec les Grès et marnes gris à gypse sous-jacents. (Gressy/VD, coord. 2538650 / 1177650 ; 22.04.2015 – A. Morard)
        Le Grès de Cuarny forme un ressaut à la base des «Grès et marnes bigarrés» (= Molasse grise de Lausanne), à la transition avec les Grès et marnes gris à gypse sous-jacents. (Gressy/VD, coord. 2538650 / 1177650 ; 22.04.2015 – A. Morard)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Grès et Marnes Gris à Gypse» (GMGG) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Molasse gypsifère de la partie médiane de l'USM de Suisse occidentale, caractérisée par la prédominance de marnes grises contenant du gypse fibreux. Des grès fins bien lités sont intercalés, de même que de minces bancs de calcaire lacustre et de dolomie, avec quelques filonnets de charbon.
      Âge
      Chattien tardif - Aquitanien précoce
      Epaisseur
      60-70 m au SE de la plaine de l'Orbe (Jordi 1955), 153 m dans le forage de Cuarny (121 m sans les calcaires d'eau douce et dolomie), au moins 173 m dans la Morges (Vernet 1956), environ 235 m dans le forage Romanens-I (Maurer & Nabholz 1980), 291 m dans le forage de Thônex (Jenny et al. 1995), max. 200-300 m (Kissling 1974).
      Niveaux de gypse dans les Grès et marnes gris à gypse (Moulin de Gressy, coord. 2539020 / 1178130 ; 22.04.2015 – A. Morard).
      Niveaux de gypse dans les Grès et marnes gris à gypse (Moulin de Gressy, coord. 2539020 / 1178130 ; 22.04.2015 – A. Morard).
      Extension géographique
      Ensemble de la Suisse occidentale (région genevoise et France voisine, vallons du Talent et de la Morges, plaine de l'Orbe et région d'Yverdon, région neuchâteloise) jusqu'au NE de Berne (Bohrung Ruppoldsried, Schlanke et al. 1978). Les influences saumâtres au sein de l'USM sont donc limitées à la partie sud-occidentale de la Molasse du Plateau.
      Région-type
      Région d'Yverdon (VD).
      Commentaire
      Les variations de faciès observées entre les forages Chapelle, Courtion, Romanens, Sorens et Linden illustrent les difficultés de corrélation entre régions distales et proximales. Cela explique en partie les divergences quant à l'épaisseur et à la position en profondeur du «Chattien supérieur» selon les auteurs.
      • «Marnes à gypse supérieures»

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Partie supérieure des «Grès et Marnes Gris à Gypse» (au-dessus de l'horizon repère des Couches de Tillerée), plus pauvre en gypse.
        Âge
        -
        Epaisseur
        30-40 m dans la région d'Yverdon (Gabus et al. 1974)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Couches de Tillerée Vue détaillée

        Origine du nom

        Tillerée / Ruisseau de la Mottaz (VD), 1 km S Ependes

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Horizon repère sombre d'extension locale constitué de marnes argileuses, charbonneuses ou silteuses, avec pyrite finement dispersée et abondants mollusques d'eau douce. Il sépare les Grès et Marnes Gris à Gypse en deux niveaux gypso-marneux, l'inférieur étant plus riche en gypse.
        Âge
        -
        Epaisseur
        1-1,4 m dans la région d'Yverdon (Gabus et al. 1974).
        Extension géographique
        SE de la Plaine de l'Orbe
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Marnes à gypse inférieures»

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (abandonné)
        Nom à utiliser
        En bref
        Partie médiane des «Grès et Marnes Gris à Gypse» (entre la «Série des calcaires d'eau douce et dolomie» et l'horizon repère des Couches de Tillerée), relativement riche en gypse.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • Grès de Belmont Vue détaillée

          Origine du nom

          Belmont-sur-Yverdon (VD)

          Rang
          Banc lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Grès à éléments gypseux situé dans la partie inférieure des Grès et Marnes Gris à Gypse, sous les Couches de Tillerée.
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          Région d'Yverdon (VD).
          Commentaire
          Le contenu pétrographique et la position stratigraphique des Grès de Belmont permettent à Jordi (1955) de les rattacher aux Grès et Marnes Gris à Gypse. Ils ne se corrèlent donc pas aux Grès de Cuarny, comme le pensaient Althaus (1947) et Heim & Hartmann (1919).
      • Grès de St-Sulpice

        Origine du nom

        St-Sulpice (VD)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Série des calcaires d'eau douce et dolomie» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Episode lacustre intercalé entre la Molasse rouge et les Grès et Marnes Gris à Gypse dans le Gros-de-Vaud.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        20-35 m (Jordi 1995)
        Extension géographique
        Gros-de-Vaud
        Région-type
        Gros-de-Vaud
        Commentaire
        -
        • Couches à cyrènes du Moulin d'Eclagnens Vue détaillée

          Origine du nom

          Moulin d'Eclagnens (VD)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          Chattien précoce - Chattien précoce
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • Calcaire d'eau douce de Sous-Vélaz Vue détaillée

          Origine du nom
          -
          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
    • Molasse Rouge de Lutry Vue détaillée

      Origine du nom

      Lutry (VD)

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Annemasse-La-Roche?
      Région-type
      Vallon de la Lutrive (VD).
      Commentaire
      -
  • écaille de Belmont Vue détaillée

    Origine du nom

    Tunnels autoroutiers de Belmont (VD), E Lausanne

    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    valide
    Nom à utiliser
    En bref
    L'écaille de Belmont, constituée de Molasse Rouge et de Molasse à Charbon, est délimitée à sa base (au NW) par l'accident de la Paudèze qui constitue le front de la Molasse subalpine. A son sommet (vers le SE), elle est séparée de l'écaille de Lutry-Thonon par la faille de la Lutrive.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Terminaison occidentale de l'écaille au large (NW) de Thonon (F), liée à celle de l'accident de la Paudèze. Raccord vers le NE avec l'écaille du Gérignoz-La Roche.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Molasse à Charbon Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Succession cyclique de grès calcaires, grès marneux, marnes, argiles charboneuses et calcaires d'eau douce.
      Âge
      Chattien tardif - Chattien tardif
      Epaisseur
      Environ 500 m dans le bassin charbonnier Belmont-Paudèze et le sondage Savigny-1 ; environ 600 m dans le ruisseau de St Amour (sommet non visible).
      Extension géographique
      Région Belmont-Paudèze. Vers le NE on distingue deux alignements parallèles: zone du Flon (Châtillens, Oron) et zone de la Mionnaz (Rochette, Moulin Monod, Rivaz, Semsales).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Grand Filon»

        Origine du nom
        -
        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Terme de carrier désignant le filon principal exploité dans la Molasse à Charbon de Paudex-Belmont.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        24 cm (Zollikofer 1853), 10 cm en moyenne (Ritter 1925).
        Extension géographique
        Paudex-Belmont (VD).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Petit Filon»

        Origine du nom
        -
        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Terme de carrier désignant le mince filon de lignite inférieur de la Molasse à Charbon de la région de Paudex-Belmont.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        9 cm (Zollikofer 1853)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Molasse Rouge de Lutry Vue détaillée

      Origine du nom

      Lutry (VD)

      Rang
      sous-formation lithostratigraphique (nom local)
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Chattien précoce - Chattien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Annemasse-La-Roche?
      Région-type
      Vallon de la Lutrive (VD).
      Commentaire
      -
  • Melchterli-Schuppe Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    écaille tectonique
    Statut
    -
    Nom à utiliser
    En bref
    Lokal verstelltes Teilstück des Biltener Antiklinal-Südschenkels westlich der Linthebene.
    Âge
    -
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Westlich der Linthebene.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -