• OSM du Jura (OSM-J) Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Formations à faciès lacustre au sein desquelles s'intercalent des dépôts conglomératiques ou sableux dans les zones marginales (Juranagelfluh, Vogesen-, Glimmersand- et Hörnli-Schüttung).
    Âge
    Burdigalien tardif - Tortonien précoce
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Formation du Bois de Raube Vue détaillée

      Origine du nom

      Bois de Raube = Bois de Robe (JU), WNW Develier

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Succession locale de l'OSM sommitale du Jura, constituée de cailloutis et sables pris dans une matrice sablo-limoneuse.
      Âge
      Miocène moyen - Miocène tardif
      Epaisseur
      Max. 120-130 au Bois de Raube, env. 80-110 m au Montchaibeux, max. 50-60 m en Ajoie (Kälin 1997a). Au total, la formation a probablement atteint plus de 300 m.
      Extension géographique
      Bassin de Delémont (uniquement les 2 membres inférieurs) et Ajoie (totalité de la Formation).
      Région-type
      -
      Commentaire
      L'âge de la formation diffère sensiblement entre le bassin de Delémont (Miocène moyen) et l'Ajoie (Miocène tardif) (Kälin 1997).
      • Membre d'Ajoie Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Cailloutis dépourvus de galets calcaires accompagnés de sables, marnes, argiles et dépôts sidérolithiques, caractérisant le sommet de la Formation du Bois de Raube en Ajoie. La teneur en grenat et épidote et significativement réduite, tandis que celle en zircon est nettement plus élevée.
        Âge
        Tortonien - Tortonien
        Epaisseur
        Max. env. 50-60 m (Kälin 1997a)
        Extension géographique
        Membre uniquement présent en Ajoie (JU).
        Région-type
        Ajoie (JU)
        Commentaire
        -
        • «Hipparionsande von Charmoille» Vue détaillée

          Origine du nom

          Site fossilifère à Hipparion gracile (Kaup) = Hippotherium primigenium de Charmoille (JU)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme incorrect (abandonné)
          Nom à utiliser
          En bref
          Feine braune und gelbe fluviatile Sande mit Mergellinsen und typische Vogesen-Kleingerölle.
          Âge
          Serravallien - Tortonien
          Epaisseur
          ca. 20 m
          Extension géographique
          -
          Région-type
          Ajoie (JU)
          Commentaire
          -
      • Membre du Bois de Raube Vue détaillée

        Origine du nom

        Bois de Raube = Bois de Robe (JU), WNW Develier

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Cailloutis, sables et marnes de la partie supérieure de la Formation du Bois de Raube, comprenant à la fois des niveaux sans galets calcaires (cailloutis de type Ajoie) et des niveaux à galets mélangés (Mischschotter). Haute teneur en grenat et épidote, de même qu'en zircon et tourmaline.
        Âge
        Miocène moyen - Miocène moyen
        Epaisseur
        Env. 90 m (Kälin 1997a)
        Extension géographique
        Bassin de Delémont (JU).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Membre du Montchaibeux Vue détaillée

        Origine du nom

        Flanc sud du Montchaibeux = Mont Chaibeux (JU), SE Rossemaison

        Rang
        Membre lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Sables et marnes rouges de la partie inférieure de la Formation du Bois de Raube, caractérisés par l'absence de niveaux à cailloux vosgiens, ce qui les distingue des niveaux sus-jacents.
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        Env. 110 m (Kälin 1997a)
        Extension géographique
        Bassin de Delémont (JU).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • «Dinotherium-Sande»

          Origine du nom
          Dinotherium bavaricum Myr.
          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme incorrect (abandonné)
          Nom à utiliser
          En bref
          Sables fluviatiles à Dinotherium de la région de Delémont.
          Âge
          Miocène tardif - Miocène tardif
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          Delsberger Becken, Freiberge.
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Rote Mergel des Mont Chaibeux» Vue détaillée

          Origine du nom

          Flanc sud du Montchaibeux = Mont Chaibeux (JU), SE Rossemaison

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Marnes sableuses bariolées contenant des galets de Calcaires delémontiens et des galets vosgiens, ainsi que des fragments d'huîtres, de pectinidés et d'hélicidés.
          Âge
          Burdigalien - Burdigalien
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          Unité restreinte au Montchaibeux et aux environs de Rossemaison.
          Région-type
          Delsberger Becken
          Commentaire
          -
    • «Jüngere Juranagelfluh» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Sous-groupe lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Lokale fluvioterrestrische Konglomerathorizonte der subjurassischen OSM, die durch schlecht sortierte und oft sehr grosse Gerölle charakterisiert sind. Die Gerölle stammen überwiegend aus dem Malm (Villigen-Fm.) und dem Dogger (Hauptrogenstein).
      Âge
      Langhien - Tortonien précoce
      Epaisseur
      Rinnenfüllung von 0,5 bis 5 m Mächtigkeit und bis zu 100 m seitliche Ausdehnung. (Evtl. bis 400 m bei Hohenstoffeln im Hegau ; Geyer et al. 2003)
      Extension géographique
      In Hegau am stärksten entwickelt. Zu Beginn der Zeit der OSM erodierten die ersten Flüsse der Juranagelfluh-Schüttung von NW her Schluchten in das Hochgebiet NW der Graupensandrinne. Südgrenze entlang der Linie Brugg – Schaffhausen – Singen.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Randen-Hegau-Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Nagelfluhhorizont der OSM, welcher hauptsächlich aus Kalkareniten, arenitischen Mergeln und gipsführenden Mergeln mit bituminösen Süsswasskalk-Einlagerungen besteht.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Hegau
        Région-type
        -
        Commentaire
        Seitlich verzahnen sich diese Ablagerungen mit Deckentuffen und Tuffiten der Hegau-Vulkane.
        • Büttenhardt-Juranagelfluh Vue détaillée

          Origine du nom

          Büttenhardt (SH)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Nagelfluh mit lokalen Geröllen (Trias, Lias, Dogger, Malm) und einer kalksandigen bis sandig-mergeligen Matrix, die auch geröllfreie Zwischenlagen bildet.
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          Randen (SH)
          Commentaire
          -
      • «Mergeldominierte Fazies der Jüngeren Juranagelfluh» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Feinklastische Beckenfazies der Jüngeren Juranagelfluh: ockergelber bis gelbbrauner (manchmal auch grauer oder rötlicher) siltig-feinsandiger Mergel. Einzelne Konglomeratbänke treten lokal vor.
        Âge
        Langhien - Tortonien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Aargauer Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom

        Kanton Aargau (AG)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Nagelfluhhorizont der OSM, der durch Malm- (Villigen-Fm.) und Doggergerölle (Hauptrogenstein) charakterisiert ist. Im Gegensatz zur Basler Juranagelfluh fehlen aber Muschelkalk- und Buntsandsteingerölle.
        Âge
        Langhien - Serravallien
        Epaisseur
        Bis 80 m, zusammen mit den Heliciden-Mergel.
        Extension géographique
        Östlich des Wölfinswiler Baches. Westgrenze entlang der Linie Wölflinswil – Kienberg (AG).
        Région-type
        Bözbergplateau (AG)
        Commentaire
        Die Schüttung der Aargau-Juranagelfluh verzahnt sich in Richtung Süden (Bözberggebiet) mit der beckenaxialen Glimmersandschüttung der mittelländischen OSM.
        • Herznach-Juranagelfluh Vue détaillée

          Origine du nom

          Herznach (AG)

          Rang
          Banc lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Basaler, diamiktischer Teil der Aargauer Juranagelfluh, der ausnahmsweise (und nur lokal) Buntsandstein- und Kristallingerölle enthält.
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Basler Juranagelfluh Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Kalknagelfluh der OSM des Juragebirges, in welcher Gerölle des Muschelkalks und des Doggers dominieren. Untergeordnet treten Sandstein, Siltstein und Mergel auch vor.
        Âge
        Burdigalien - Langhien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Das Vorkommen der Juranagelfluh im Kanton Baselland fällt ungefähr mit dem Einzugsgebiet der Ergolz zusammen (westlich des Hauenstein-Tunnels). Ostgrenze entlang der Linie Gelterkinden – Zeglingen.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Juranagelfluh des Beckens von Laufen Vue détaillée

        Origine du nom

        Südöstlicher Teil des Laufen-Beckens (BL)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Konglomerat mit variablem Geröllspektrum (Quarzite, Buntsandsteine, Muschelkalke, Kristallingesteine), wechsellagernd mit Sand und Mergel.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Als Hauptverbreitungsgebiet kommt das Laufenbecken östlich der Lüssel, sowie die Ostumrandung des Beckens in Frage; ferner zieht sich ein langgezogener Streifen als Kern der Mulde zwischen Eichberg — Homberggewölbe und dem Kienberg — Brand von Fehren bis NW Bretzwil. Westlich der Lüssel sind nur die kleinen Vorkommen südlich von Wahlen bekannt.
        Région-type
        Laufen-Becken (BL)
        Commentaire
        -
        • Nebelberg-Süsswasserkalk Vue détaillée

          Origine du nom

          Hof Nebelberg (SO)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Fossilreicher grauer Süsswasserkalk innerhalb der Juranagelfluh des Beckens von Laufen.
          Âge
          Tortonien - Tortonien
          Epaisseur
          Ca. 50 m (Becker 2003).
          Extension géographique
          -
          Région-type
          Solothurner Jura (SO)
          Commentaire
          -
        • Tonilöchli-Juranagelfluh Vue détaillée

          Origine du nom

          Käselbach nördlich von Tonilöchli (SO)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Lokales Vorkommen der Juranagelfluh des Beckens von Laufen. Gilt als Typlokalität.
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Gompholite du Crêt-du-Locle Vue détaillée

        Origine du nom

        Le Crêt-du-Locle (NE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Marnes rouges et/ou conglomérat riche en blocs (pouvant atteindre 4-5 mètre cube) de calcaire mésozoïque.
        Âge
        Miocène - Miocène
        Epaisseur
        au moins 25 m (Waibel & Burri 1961)
        Extension géographique
        Unité restreinte au synclinal du Locle et La Chaux-de-Fonds, peut-être également dans le synclinal des Ponts-de Martel.
        Région-type
        Région du Locle (NE)
        Commentaire
        -
    • Molasse d’eau douce du Locle («Oehningien») Vue détaillée

      Origine du nom

      Le Locle (NE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaires d'eau douce crayeux, marnes, argiles grises et lignites.
      Âge
      Langhien - Serravallien
      Epaisseur
      Env. 92 m
      Extension géographique
      Synclinaux du Locle et de laChaux-de-Fonds.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Couches à feuilles» Vue détaillée

        Origine du nom
        Nom dérivé de la richesse de l'unité en feuilles fossiles.
        Rang
        faciès régional
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau riche en feuilles de la partie supérieure de la Formation d'eau douce supérieure du Locle.
        Âge
        Miocène - Miocène
        Epaisseur
        12 m (Jaccard 1869)
        Extension géographique
        Unité restreinte à la partie centrale à nord-occidentale du vallon du Locle, en particulier aux alentours de la gare.
        Région-type
        vallon du Locle (NE)
        Commentaire
        -
      • «Marnes à Melanopsis» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        faciès régional
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Alternance de marne foncée bitumineuse et de calcaire marneux tendre plus clair, localement riche en coquilles brisées ou entières de mollusques terrestres ou d'eau douce.
        Âge
        Miocène - Miocène
        Epaisseur
        40 m à la Combe Girard, épaisseur moindre en direction du nord (Jaccard 1869)
        Extension géographique
        -
        Région-type
        vallon du Locle (NE)
        Commentaire
        -
      • Bentonite de la Combe Girard Vue détaillée

        Origine du nom

        Combe Girard, au SE du Locle (NE)

        Rang
        Banc lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau de cendres volcaniques présent localement à la base de l'Oehningien du Jura.
        Âge
        Langhien - Langhien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Région du Locle (NE).
        Commentaire
        -
    • «Marne à ossements de la Chaux-de-Fonds» Vue détaillée

      Origine du nom

      Place Neuve à La Chaux-de-Fonds (NE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Marne calcaire sombre présente de manière très discontinue au sommet de la Formation d'eau douce du Locle et contenant des niveaux charboneux, des débris de coquilles de gastéropodes et des ossements fossiles (Listriodon, Dinotherium).
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce de Vermes Vue détaillée

      Origine du nom

      Vermes (JU), Val Terbi

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaire d'eau douce caverneux, gris clair, micritique et biodétritique, contenant typiquement de grosses oncolites. Interlits marno-calcaires ou marneux.
      Âge
      Burdigalien - Langhien
      Epaisseur
      Jusqu'à 70 m (Pfirter et al. 1997). L'épaisseur diminue vers l'ouest (Berchenaux) en même temps que les oncolites se raréfient.
      Extension géographique
      Bassin de Delémont, Freiberge
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce de Soulce (OSM) Vue détaillée

      Origine du nom

      Soulce (JU), Haute-Sorne

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaire d'eau douce poreux, jaunâtre, à intraclastes arrondis.
      Âge
      Miocène moyen - Miocène moyen
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce du Golat Vue détaillée

      Origine du nom

      Le Golat (BE), Sorvilier

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Série de calcaires d'eau douce gris-brun clair, poreux et bitumineux, à interlits de marnes sableuses, de marnes grises et de sables gris et bruns.
      Âge
      Miocène moyen - Miocène moyen
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Synclinal de Tavannes.
      Région-type
      -
      Commentaire
      Présence locale d'un poudingue calcaire à la base (Antenen 1973).
  • «Marnes rouges et Gompholithes» (équivalents terrestres de l'OMM-J) Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Dépôts marneux et conglomératiques de nature terrestre, saumâtre et marine, caractéristique du passage entre OMM et OSM du Jura.
    Âge
    Langhien - Serravallien précoce
    Epaisseur
    environ 30 m (faciès marneux), environ 25-50 m (faciès gompholithique)
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • «Mittlere Juranagelfluh» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Nagelfluhhorizonte der oberen OMM, die durch einen hohen Anteil an Malm- und Doggergeröllen charakterisiert sind.
      Âge
      Burdigalien - Langhien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Kleinen Randen
      Commentaire
      -
    • «Graupensande» Vue détaillée

      Origine du nom
      Graupen (orge perlé), wegen den eckigen bis (rund)kantigen Kieselkörnern genannt.
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Geringmächtiger, schräggeschichteter, sandiger Feinkies der Brackwassermolasse, welcher als Füllung der Graupensandrinne abgelagert wurde.
      Âge
      Burdigalien tardif - Burdigalien tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Nur im tieferen, nördlichen Teil der Graupensandrinne (nördlich der Albstein-Schwelle).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Helicidenmergel» (s.l.) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Ziegelroter Mergel bis dunkelroter kalkarmer Tonstein, der meist Steinkerne von Landschnecken (Heliciden) enthält. Einwehungen von vulkanischem Staub (wahrscheinlich Kaiserstuhl-Vulkanismus ; Hofmann 1961), sowie Juranagelfluh-Bänke und Süsswasserkalke treten auch auf.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      max. 100 m
      Extension géographique
      Basler und Aargauer Tafeljura, Randen (nördlichen Kanton Schaffhausen), sowie Schwäbischer Jura.
      Région-type
      Aargauer Jura
      Commentaire
      Moesch (1857) benutzt die Bezeichnung der Helicidenmergel exklusiv für das darüberliegende Niveau der Juranagelfluh, im Gegensatz zu den Roten Mergeln ("roter Übergangshorizont" von Leuze 1921) darunter. Es gibt jedoch nur kleine Differenzen in der Fauna zwischen diesen zwei unterschiedlichen Niveaus (Joos 1922). Rote Mergel und Jurakalke wechseln sich häufiger vertikal als lateral ab.
      • «Oberer Heliciden-Mergel» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Oberer Teil der Heliciden-Mergel s.l., welcher mit der Jüngeren Juranagelfluh verzahnt ist oder diese überlagert und deshalb zur OSM-J gehört.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Mittlerer Tafeljura zwischen Gelterkinden und Teglingen im Westen, zwischen Wölfinswil und Kienberg im Osten.
        Région-type
        Tafeljura (AG/BL).
        Commentaire
        -
      • «Unterer Heliciden-Mergel» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Albstein Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Weisslich-hellroter und hellgrauer bröcklig-knolliger Krustenkalk (Caliche) der OMM-II/OSM im Hegau und der Schwäbischen Alb, typischerweise mit Microcodium elegans Glück.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Von der südlichen Ulmer Gegend über den Bodensee möglicherweise bis in die Gegend von Winterthur (Bolliger 1999).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Roterkalk mit Landschnecken» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Marnes calcaires rouges saumâtres, à gastéropodes terrestres.
      Âge
      Langhien - Serravallien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Laufen Becken
      Commentaire
      -
    • Gompholite du Crêt-du-Locle Vue détaillée

      Origine du nom

      Le Crêt-du-Locle (NE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Marnes rouges et/ou conglomérat riche en blocs (pouvant atteindre 4-5 mètre cube) de calcaire mésozoïque.
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      au moins 25 m (Waibel & Burri 1961)
      Extension géographique
      Unité restreinte au synclinal du Locle et La Chaux-de-Fonds, peut-être également dans le synclinal des Ponts-de Martel.
      Région-type
      Région du Locle (NE)
      Commentaire
      -
    • «Marnes rouges et vertes à Helix» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Marne argileuse rouge à concrétions calcaires blanches irrégulière et petits galets, avec intercalations de niveaux gompholithiques. Présence de rares veines et nodules de pyrite et de lentilles de gypse.
      Âge
      Langhien - Serravallien précoce
      Epaisseur
      10-15 m
      Extension géographique
      Unité restreinte au synclinal du Locle – La Chaux-de-Fonds.
      Région-type
      La Chaux-de-Fonds (NE)
      Commentaire
      Passage latéral et vertical à la Gompholite.
    • «Marnes rouges de Corban» Vue détaillée

      Origine du nom

      Flanc N de la colline de l'église de Corban (JU), Val Terbi

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Miocène - Miocène
      Epaisseur
      Max. 30 m (Rollier 1898, Liniger 1925).
      Extension géographique
      Affleurements restreints aux environs immédiats de Corban et Courrendlin (Bassin de Delémont).
      Région-type
      Val Terbi (JU)
      Commentaire
      -
    • «Rote Mergel des Mont Chaibeux» Vue détaillée

      Origine du nom

      Flanc sud du Montchaibeux = Mont Chaibeux (JU), SE Rossemaison

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Marnes sableuses bariolées contenant des galets de Calcaires delémontiens et des galets vosgiens, ainsi que des fragments d'huîtres, de pectinidés et d'hélicidés.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Unité restreinte au Montchaibeux et aux environs de Rossemaison.
      Région-type
      Delsberger Becken
      Commentaire
      -
  • OMM du Jura (OMM-J) Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Molasse marine supérieure (OMM), de faciès généralement côtier et d'épaisseur réduite, préservée de manière discontinue dans les synclinaux du Jura.
    Âge
    Burdigalien - Burdigalien
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    La transgression miocène ne dépasse pas au nord le synclinal du Locle et de la Chaux-de-Fonds.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • «Marnes vertes à Ostrea crassissima»

      Origine du nom

      Nom associant la lithologie et l'huître fossile caractéristique Ostrea crassissima Lamarck = Crassostrea gryphoides (Schlotheim) = Ostrea helvetica Defrance.

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Faciès de transition présent localement entre les conglomérats marins de l'OMM et les niveaux continentaux saumâtres des «Marnes rouges et vertes à Helix».
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Unité restreinte au synclinal du Locle – La Chaux-de-Fonds (canal de la Ronde et secteur de la gare / Crêtets).
      Région-type
      Environs du Locle et de La Chaux-de-Fonds (NE).
      Commentaire
      -
    • «Melanien-Sandstein» Vue détaillée

      Origine du nom

      Namengebendes Fossil: Gastropodengattung Melania, insb. der Arte Brotia "Melania" escheri Brongniart.

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Gelber bis hellgrauer Feldspat- und Muskovit-führender, fein- bis mittelkörniger Quarzsandstein.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      Max. 25 - 30 m entlang des Südabhangs des Kleinen Randen; keilt gegen NW aus (Graf 1991, Geyer et al. 2003).
      Extension géographique
      Klettgau, Randen
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Randen-Grobkalk Vue détaillée

      Origine du nom

      Randen (SH und Deutschland)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Gelbes, schräggeschichtetes und grobsandiges Muschelagglomerat (Schalentrümmerkalk) mit 10-30 % Quarz-Grobsand bis -Feinkies. Aufgearbeitete Gerölle aus der Älteren Juranagelfluh treten an der Basis vor.
      Âge
      -
      Epaisseur
      Bis 10 m (Habicht 1987, Geyer et al. 2003).
      Extension géographique
      Nordwestliche Randfazies der OMM im Hegau und Randengebiet (Tengen, Bargen, Merishausen, Wiechs), die sich aber in grundsätzlich gleicher Ausbildung über den westlich anschliessenden Tafeljura (Aargau, Baselland) bis in den Neuenburger Jura fortsetzt.
      Région-type
      Randen (ZH/SH)
      Commentaire
      -
    • Tenniken-Muschelagglomerat Vue détaillée

      Origine du nom

      Tenniker Fluh = Tennikerflue (BL), oberhalb Tenniken

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Lokale Küstenfazies der OMM im Juragebirge, bestehend aus Muschel bzw. Milioliden führendem (Kalk-)Sandstein mit konglomeratischer Basis.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      6–8 m (Geyer et al. 2003, Baier 2013).
      Extension géographique
      Nur als lokale, reliktische Vorkommen: Tenniker Fluh, Rüti (N Wittinsburg), Hübstel (NW Herznach), SW des Prinzenhofes bei Lampenberg, Nebelberg (N Nunningen). Etwas kalkigere Fazies am Mettenberg (E Rümlingen ; Stumm 1964).
      Région-type
      Basler Tafeljura (BL)
      Commentaire
      Weiteste OMM-Transgression.
    • «Poudingue polygénique» (OMM-J) Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Poudingue polymicte considéré comme marqueur de la base de l'OMM-II dans le Jura.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Mulde von Tavannes, Delsberger Becken, Freiberge.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Poudingue polygénique de Corban Vue détaillée

        Origine du nom

        Rive gauche de la Scheulte à l'W de Corban (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Poudingue polygénique à galets d'origine vosgienne (quartzites, porphyres, Buntsandstein) et locale (Hauptrogenstein, calcaires du Malm), passant vers le haut à un sable marin grossier.
        Âge
        Miocène moyen - Miocène moyen
        Epaisseur
        3,2 m
        Extension géographique
        Affleurements restreints aux environs immédiats de Corban (Bassin de Delémont).
        Région-type
        Val Terbi (JU)
        Commentaire
        -
      • Poudingue polygénique de Mettemberg Vue détaillée

        Origine du nom

        Mettembert (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Poudingue polygénique à galets d'origine vosgienne (quartzites, porphyres) et locale (calcaires du Malm, Hauptrogenstein).
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Poudingue polygénique d'Undervelier Vue détaillée

        Origine du nom

        Collines du Mentois (= Montois) à Undervelier (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Poudingue polygénique à galets d'origine vosgienne (quartzites et porphyres) et matrice sableuse. Diminution des galets vers le haut et passage à un grès jaunâtre à verdâtres à bryozoaires et bivalves.
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        Env. 6 m
        Extension géographique
        Régions d'Undervelier, Corban et Vermes (Devant la Melt).
        Région-type
        Jura bernois (BE)
        Commentaire
        -
      • Poudingue polygénique de Sorvilier Vue détaillée

        Origine du nom

        Sorvilier (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Poudingue polygénique à galets d'origine alpine (essentiellement des quartzites) et martrice grossière constituée de sable micacé jaunâtre. Un arrangement chaotique de blocs de grès coquilliers est présent à la base.
        Âge
        -
        Epaisseur
        15 m ; jusqu'à 25 m (Pfirter 1997)
        Extension géographique
        Synclinaux de Tramelan, Tavannes (Court, Sorvilier) et Moutier (Cremines, Corcelles).
        Région-type
        Jura bernois (BE)
        Commentaire
        -
    • «Turritellenbrekzien von Le Noirmont, Chaux-d'Abel, Pré Petitjean u.a.O.»

      Origine du nom

      Namengebendes Fossil (Gastropodengattung): Turritella sp., insb. der Art Turritella turris Mayer.

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      -
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Delsberger Becken, Freiberge
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Graue Molasse» (OMM-J)

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Basaler Teil der OMM-J (Äquivalent der OMM-I): gelblich grauer glimmerhaltiger Sandstein mit dünne tonige Einschaltungen, lokal mit Knauerbildung.
      Âge
      Burdigalien - Burdigalien
      Epaisseur
      45-50 m (Pfirter 1997)
      Extension géographique
      Mulde von Tavannes-Chaluet (vergleichbar mit die Chnebelburg-Schichten. der Seeländische Hügelzone).
      Région-type
      -
      Commentaire
      Nicht mit die liegende Molasse grise de Lausanne (USM-II) zu verwechseln.
      • Grès coquillier des Condémines Vue détaillée

        Origine du nom

        Les Condémines (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Grès coquillier fin à niveaux marneux du sommet de la «Molasse grise».
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Grès coquillier de Chaindon (OMM-J) Vue détaillée

        Origine du nom

        Forêt de Chaindon (BE), W Reconvilier

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Grès coquillier grossier et glauconieux intercalé au sein de la «Molasse grise».
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        Env. 9 m (de Beaumont et al. 1984)
        Le Grès coquillier de Chaindon (OMM-I) est recoupé par la route au nord-ouest de Tavannes (Forêt de Chaindon, coord. 2581160 / 1231220 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Grès coquillier de Chaindon (OMM-I) est recoupé par la route au nord-ouest de Tavannes (Forêt de Chaindon, coord. 2581160 / 1231220 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Grès coquillier de Chaindon est un grès grossier et glauconieux, riche en débris de coquilles, typique de l'OMM-I du Jura (Pâturage des Sagnes, coord. 2581040 / 1231205 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Grès coquillier de Chaindon est un grès grossier et glauconieux, riche en débris de coquilles, typique de l'OMM-I du Jura (Pâturage des Sagnes, coord. 2581040 / 1231205 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Grès coquillier de Chaindon est un grès grossier et glauconieux, riche en débris de coquilles, typique de l'OMM-I du Jura (Pâturage des Sagnes, coord. 2581040 / 1231205 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Les niveaux de grès coquillier peuvent se suivre dans la topographie tout autour de la colline de Chaindon (Pâturage des Sagnes, coord. 2581040 / 1231205 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Les niveaux de grès coquillier peuvent se suivre dans la topographie tout autour de la colline de Chaindon (Pâturage des Sagnes, coord. 2581040 / 1231205 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Grès coquillier de Sur Frête Vue détaillée

        Origine du nom

        Sur Frête (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Grès coquillier grossier à conglomératique, verdâtre de la base de la «Molasse grise».
        Âge
        Burdigalien - Burdigalien
        Epaisseur
        Env. 1 m (Antenen 1973)
        Extension géographique
        Synclinal de Tavannes–Court.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • USM du Jura (USM-J) Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    Oligocène tardif - Aquitanien
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • «Ältere Juranagelfluh» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Konglomeratgefüllte Rinnen in der subjurassischen, oberen USM. Das Konglomerat besteht vorwiegend aus grossen Malmkalkblöcken und -geröllen, sowie gelbbraunem Mergel.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Vorwiegend im Hegau nachweisbar. Anzeichen dafür finden sich aber auch weiter im Westen (Schreiner 1965: 324, Hauber 1960a: 27): Rekingen (AG) und Villnachern (AG) (siehe Bitterli-Dreher et al. 2007).
      Région-type
      Hegau
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce de La Chaux Vue détaillée

      Origine du nom

      La Chaux-de-Ste-Croix (VD)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaire crayeux blanchâtre, pisolitique, de l'USM du Jura vaudois.
      Âge
      Aquitanien - Aquitanien
      Epaisseur
      Env. 10 m (Rittener 1902)
      Extension géographique
      Jura vaudois dans la région de Ste-Croix (Mont de la Chêvre, Crêt de la Limasse, la Vraconne, la Haute-Gittaz, Buttes).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Molasse Alsacienne Vue détaillée

      Origine du nom

      Alsace (France)

      Rang
      Groupe lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Partie inférieure de la Molasse d'eau douce (USM-I) dans le Jura, constituée d'une succession gréso-marneuse à débris de plantes. On y trouve des marnes bariolées, des siltites et des grès gris-brun riches en mica. Des calcaires d'eau douce s'intercalent à différents niveaux, en particulier au sommet de l'unité.
      Âge
      Rupélien tardif - Aquitanien précoce
      Epaisseur
      170-190 m dans la région de Lörrach, et jusqu'à 350 m dans la région de Bâle (Geyer et al. 2003). Env. 300 m dans le synclinal de Balsthal, env. 500 m à Oensingen (sous le chevauchement en retour du Weissenstein).
      Extension géographique
      Nord-ouest de la Suisse : chaîne du Jura et Rhin Supérieur dans la région de Bâle.
      Région-type
      Sud de l'Alsace (France)
      Commentaire
      Le grès micacé caractéristique nʼapparaît pas uniquement dans la partie inférieure marneuse de la Molasse alsacienne, mais aussi dans le Calcaire dʼeau douce de Delémont constituant le sommet de l'unité (Rothpletz 1933). En raison de nombreuses découvertes de feuilles fossiles, la Molasse alsacienne a aussi été dénommée «Molasse à feuilles» («Blättermolasse»).
      • Calcaire d'eau douce de Delémont Vue détaillée

        Origine du nom

        Delémont = Delsberg (JU)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Membre sommital de la Molasse Alsacienne, où les bancs de calcaire d'eau douce prennent le dessus sur les marnes sableuses.
        Âge
        Chattien tardif - Aquitanien précoce
        Epaisseur
        Jusqu'à 300 m à Reconvilier (Aufranc et al. 2016)
        Dans le membre sommital de la Molasse Alsacienne, les bancs de calcaire d'eau douce prennent le dessus sur les marnes sableuses (Saicourt, coord. 2582700 / 1232520 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Dans le membre sommital de la Molasse Alsacienne, les bancs de calcaire d'eau douce prennent le dessus sur les marnes sableuses (Saicourt, coord. 2582700 / 1232520 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Vue rapprochée de la surface d'un banc de Calcaire d'eau douce de Delémont (Saicourt, coord. 2582700 / 1232520 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Vue rapprochée de la surface d'un banc de Calcaire d'eau douce de Delémont (Saicourt, coord. 2582700 / 1232520 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Calcaire d'eau douce de Delémont forme des crêtes allongées dans les cuvettes synclinales du Jura (Craveçon, NW Tavannes, coord. 2581350 / 1231060 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Le Calcaire d'eau douce de Delémont forme des crêtes allongées dans les cuvettes synclinales du Jura (Craveçon, NW Tavannes, coord. 2581350 / 1231060 ; 07.04.2020 – A. Morard).
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Bassin de Delémont
        Commentaire
        -
      • «Marnes pisolitiques à Helix ramondi» Vue détaillée

        Origine du nom
        Namengebendes Fossil (Gastropoda): Helix (Plebecula/Wenzia) ramondi Brongniart
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        1 à 2 m dans le bassin de Delémont (Liniger 1925)
        Extension géographique
        Jura bernois et soleurois.
        Région-type
        Jura bernois
        Commentaire
        Niveau du Chattien tardif caractérisé par Helix (Plebecula) ramondi Brgt. et Helix (Cepaea) rugulosa Zieten, tandis que Helix rubra Nicolet = Cepaea eversa larteti Boissy est une forme de l’Helvétien (Miocène).
      • «Marnes bigarrées» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        -
        Âge
        -
        Epaisseur
        7-10 m
        Extension géographique
        Jura soleurois et bernois.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Untere Bunte Molasse» (subjurassiche USM-I) Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Fossilarmer, mässig zementierter, häufig knaueriger Sandstein mit zahlreichen Zwischenlagen von rotem oder bunt (ocker, rostrot bis grün) geflecktem, z.T. sandigem Mergel. Die Sandsteinbänke zeigen teilweise eine erosive Basis und können im mittleren Abschnitt der Abfolge gelegentlich auch Bitumen führen (Ölsandstein). Innerhalb der Sandstein-Mergel-Serie sind weiter Siltlagen, schwarzer Tonmergel, feine Kohlesplitter sowie typische pedogene Horizonte mit Karbonatkonkretionen (Caliche) anzutreffen.
        Âge
        Chattien tardif - Chattien tardif
        Epaisseur
        EWS-Bohrung Oftringen: ca. 340 m, Tiefbohrung Altishofen: ca. 270 m ; 150 m im Norden bis ca. 300 m im SW (Gerber & Wanner 1984, Bitterli et al. 2011).
        Extension géographique
        Subjurassische Molasse zwischen Solothurn und Aarau.
        Région-type
        Westschweiz
        Commentaire
        -
        • «Kalksandstein-Serie» (von Aarwangen) Vue détaillée

          Origine du nom

          Murgtal (BE) NE Aarwangen

          Rang
          Formation lithostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Trennende, glimmerreiche Abfolge zwischen der Unteren und Oberen Bunten Molasse, bestehend aus gelbgrauem Kalksandstein mit zwischengelagertem, grauem und buntem, geschichtetem, oft schieferigem Mergel. Charakteristisch für diese Abfolge sind dunkle, sandige Mergellagen.
          Âge
          Chattien tardif - Chattien tardif
          Epaisseur
          Ca. 100 m (Bitterli et al. 2011).
          Extension géographique
          An der Aare bei Meiniswil (BE) und dem Elektrizitätswerk Bannwil (BE), entlang der Murg zwischen Kiltberg (BE) und Hohwart (AG), in Seitenbächen der Aare bei Murgenthal (AG) und Riken (AG).
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • «Murgenthaler Ölsande» Vue détaillée

          Origine du nom

          Aareufer bei Murgenthal (AG)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          Ölimprägnierter Sandstein der mittleren Unteren Bunten Molasse, ca. 100 - 200 m über der Aarwanger Molasse.
          Âge
          -
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          Murgenthal, Wolfwil, Fulenbach.
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Matzendorf-Süsswasserkalk Vue détaillée

        Origine du nom

        «Im Rohr» ob Matzendorf (SO) im Dünnerntal

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Bänke aus Süsswasserkalk, die sich gelegentlich lokal in die sandig-mergelige Elsässer Molasse einschalten.
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Jura südlich des Rhein-Grabens («Raurische Sencke» nach Baumberger). Die Verteilung dieser Ablagerung ist jedoch sehr sporadisch und es existiert kein kompletter Aufschluss.
        Région-type
        Solothurner Jura.
        Commentaire
        -
      • Aarwangen-Blättermolasse Vue détaillée

        Origine du nom

        Aarwangen (BE)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Während der untere Abschnitt der Aarwangen-Molasse aus meist graugrünem, untergeordnet weinrotem bis violettem oder gelblichem, fossilführendem Kalkmergel mit dünnen Süsswasserkalkbänken an der Basis (lokal u.a. Boninger Süsswasserkalk) besteht, dominiert im oberen Abschnitt knaueriger Sandstein häufig mit linsenförmigen konglomeratischen Lagen. Letztere werden meist von Mergel-, Ton-, Sandstein- sowie Süsswasserkalkgeröllen aufgebaut und führen oft Fossilien. Der Übergang vom unteren zum oberen Abschnitt verläuft graduell.
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        150 m im Durchschnitt (Erni & Kelterborn 1948), 150-180 m (Bitterli et al. 2011)
        Extension géographique
        Entlang der Aare oberhalb des Elektrizitätswerkes Wynau (BE; heute grossenteils überflutet), nordöstlich Aarwangen (BE) im Steinbruch Mühlebühl und in Bachrunsen gegen Buechwald und Höchi, an beiden Aareufern nördlich Wynau (BE) nahe der Einmündung der Murg in die Aare, östlich und westlich des Dorfes Boningen (SO), am Südfuss des Borns (SO), am Jurasüdfuss bei Oberbuchsiten (SO) und Egerkingen (SO). Vers l’E, l’Aarwanger Molasse n’atteint pas Olten (Hofmann 1968, Picot 2002). + Bohrungen Altishofen-1 (Maurer et al. 1982), Ruppoldsried-1 und Tschugg-1 (Schlancke et al. 1978).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • Boningen-Süsswasserkalk Vue détaillée

          Origine du nom

          Boningen (SO)

          Rang
          Couches
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Süsswasserkalkhorizont innerhalb der Aarwangen-Molasse, der Reste einer Säugetierfauna und Gastropoden enthält.
          Âge
          Chattien précoce - Chattien précoce
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
        • Fossilhorizonte Wynau-1/2 Vue détaillée

          Origine du nom

          Kellenbodenwald nördlich von Wynau (BE)

          Rang
          horizon biostratigraphique
          Statut
          terme informel
          Nom à utiliser
          En bref
          Säugetierfundstellen der Basis der Aarwanger Molasse, nur wenig über den Wynau-Süsswasserkalk.
          Âge
          Chattien précoce - Chattien précoce
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Oensingen-Süsswasserkalk Vue détaillée

        Origine du nom

        Oensingen (SO)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Süsswasserkalkbänke an der Basis der sandig-mergeligen Elsässer Molasse, die eine sehr reichhaltige Mollusken- und Säugetierfauna führen.
        Âge
        Oligocène tardif - Oligocène tardif
        Epaisseur
        Nördlich von Oensingen: 16,7 m Mergelabfolge mit 2,5 m dicken Süsswasserkalkbänken an der Basis
        Extension géographique
        Am Jurasüdfuss bzw. am Fuss der Ravellen-Malmkalkwand nördlich von Oensingen (SO).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Wynau-Süsswasserkalk Vue détaillée

        Origine du nom

        Wynau (BE)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Schichtfolge aus dicken Süsswasserkalkbänken mit Einschaltungen von feinklastischem Material, insbesondere an der Basis.
        Âge
        Rupélien tardif - Chattien précoce
        Epaisseur
        20 - 30 m (Martin 1906, Erni & Kalterborn 1948, Gerber & Wanner 1984, forage RB-5, Picot 2002), bis 50 - 55 m (Heim & Hartmann 1919, Bitterli et al. 2011).
        Extension géographique
        In der Gegend von Wynau (BE): an der Nordflanke der Höchi sowie entlang des Aareufers beim heutigen Elektrizitätswerk in Oberwynau und östlich von Wynau; keilt ostwärts und nordwärts gegen synsedimentäre Hochlagen aus.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Cyathulabank» Vue détaillée

      Origine du nom

      Namengebendes Fossil: Austernart Ostrea cyathula Lamarck.

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Heterochroner Horizont reich an Cyathula, welcher die Cyrenenmergel zwischen Basel und Laufen von der oberen Elsässer Molasse trennt.
      Âge
      Priabonien - Rupélien
      Epaisseur
      ca. 2 - 3 m (Picot 2002).
      Extension géographique
      Von Basel bis zum Tertiärbecken von Laufen.
      Région-type
      Basler Tafeljura (BL).
      Commentaire
      -
    • «Cyrenenmergel» Vue détaillée

      Origine du nom

      Namengebendes Fossil: Cyrena spp.

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Brackisch-marine Ablagerung. Die Cyrenenmergel bestehen aus Mergeln die teilweise etwas sandig, bunt (grau, ocker, rötlich und grünlich) sind, oder aus gelb-braunem Glimmersand (ab und zu auch Sandstein), wobei letzterer lithologisch mit den Sandsteinen der oberen Elsässer Molasse verwechselt werden kann.
      Âge
      Chattien - Chattien
      Epaisseur
      25 - 30 m im Birsigtal
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
  • UMM du Jura (UMM-J) Vue détaillée

    Origine du nom
    UMM III (Berger et al. 2010)
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    -
    Âge
    Rupélien - Oligocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Septarienton Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Blaugrauer, Glimmer-führender, mergeliger Tonstein mit sandigen Einlagerungen (Molasseschüttungen) gegen oben hin.
      Âge
      Rupélien - Oligocène tardif
      Epaisseur
      max. 150 m (Picot 2002) ; bis 350 m (Geyer et al. 2003).
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Allschwil-Sandstein Vue détaillée

        Origine du nom

        Allschwill (BL), südwestlich von Basel (siehe Schweizer Geotop Nr. 4)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Lokaler Sandsteinknauer-Horizont im Dach des Septarientones (Blauer Letten), welcher reich an fossilen Blättern ist und den Übergang zum Cyrenenmergel bildet.
        Âge
        -
        Epaisseur
        8 m in Allschwil.
        Extension géographique
        Nur in der näheren Umgebung von Basel deutlich erkennbar.
        Région-type
        Basler Tafeljura (BL)
        Commentaire
        -
    • Fischschiefer (UMM) Vue détaillée

      Origine du nom

      Enthält Fischschuppen und -gräten.

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Mariner, schwärzlichgrauer, feinschichtiger bis schiefriger, siltig-feinsandiger, sapropelitischer Tonstein und Tonmergel.
      Âge
      Rupélien - Rupélien
      Epaisseur
      3 - 10 m im Norden der Schweiz, 20 m im Norden des Elsass.
      Extension géographique
      Südlicher Oberrheingraben. Lokale Ausgrabungen in Witterswil, Hofstetten, Ettingen, beim Schloss von Pfeffingen (VONDERSCHMITT 1941), und Bohrungen von Alliswil, Neuwiler, Leymen und Witterswil.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Foraminiferenmergel» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Mariner, grünlichgrauer, sandig-glimmeriger Mergel mit zahlreichen weissschaligen Foraminiferen.
      Âge
      Rupélien - Rupélien
      Epaisseur
      5 - 10 m (Geyer et al. 2003).
      Extension géographique
      Südlicher Oberrheingraben.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Meeressand» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Litorale Ablagerungen von Quarz-führendem Kalksandstein und lokalem Konglomerat mit Geröllen von Malmkalk.
      Âge
      Rupélien - Oligocène tardif
      Epaisseur
      Bis zu 40 m (Picot 2002).
      Extension géographique
      Rheintal-Flexur, Südrand des Oberrheingrabens.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Brislach-Kalk Vue détaillée

        Origine du nom

        Brislach (BL)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Lokale, kalkige und fossilreiche Ausbildung des Meeressandes.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        0.5-1.5 m
        Extension géographique
        Berner Jura nördlich der Mont-Terrikette (Ajoie: Bressaucourt et Courgenay), sowie Becken von Laufen (Brislach).
        Région-type
        Laufen-Becken (BL)
        Commentaire
        -
      • «Meeressandkonglomerat»

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
        Nom à utiliser
        En bref
        Lokale, konglomeratische Ausbildung des Meeressandes.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
  • «Formations de la base de l'USM-J» Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Ce terme regroupe informellement les unités situées à la base de l'USM du Jura et du Pied-du-Jura, comprises entre le Sidérolithique et l'incursion marine de l'UMM-J. En l'absence de cette dernière, seuls quelques niveaux peu épais de calcaires lacustres («Calcaires inférieurs») sont rattaché à la partie basale de l'USM sur des critères d'âge essentiellement.
    Âge
    Priabonien - Oligocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • «Calcaires d'eau douce inférieurs» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Sous-groupe lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Affleurements isolés de calcaire d'eau douce à la base de la Molasse Rouge du Pied-du-Jura, souvent associés à des brèches/gompholites et/ou aux dépôts sidérolithiques.
      Âge
      Rupélien tardif - Chattien précoce
      Epaisseur
      0 à env. 10 m (Donzeau et al. 1997)
      Extension géographique
      Pied-du-Jura. Biseautage en direction du SE.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • Calcaire d'eau douce de Trois Rods Vue détaillée

        Origine du nom

        Ferme de Trois Rods (NE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce à Helix (Wenzia) ramondi et charophytes, présent à la base de la Molasse Rouge dans la région de Boudry.
        Âge
        Chattien précoce - Chattien précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce d'Orbe Vue détaillée

        Origine du nom

        Orbe (VD)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire bitumineux, très dur et compact, à interlits marneux renfermant des Characées. Le toit de l'unité montre des traces d'érosion et est recouvert d'une couche terreuse jaune et ferrugineuse.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Unité restreinte à l'anticlinal d'Orbe.
        Région-type
        Pied du Jura vaudois.
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce de Grilly Vue détaillée

        Origine du nom

        Grilly (France), SW Divonne-les-Bains

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire gris mat de la base de la Molasse d'eau douce inférieure (USM) du pied du Jura, reposant directement, en le remaniant, sur l'«Urgonien» (Fm. de Vallorbe).
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        1m à la localité-type (Jayet 1964), 18 m dans le sondage Messery-1 (Arn et al. 2005)
        Extension géographique
        Occurence sporadique à Grilly (voie ferrée au SW et route de Mourex) et Arbère.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Ältere Krustenkalke» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Geringmächtiger, gelblicher bis rötlich-brauner Krustenkalk mit Malmkalk- und Bohnerz-Komponenten.
      Âge
      Eocène tardif - Oligocène précoce
      Epaisseur
      0 - 1 m
      Extension géographique
      Schaffhausen.
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • «Terre jaune» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Argiles jaunes mêlées de grains de Bohnerz et d'Huppersand, avec intercalation de minces niveaux lenticulaires de conglomérat et de calcaire d'eau douce.
      Âge
      Eocène tardif - Oligocène précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Raitsche» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce pré-molassique du Jura bernois.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        1-5 m
        Extension géographique
        Partie centrale du Bassin de Delémont et Jura bernois.
        Région-type
        Bassin de Delémont (JU)
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce de Courcelon Vue détaillée

        Origine du nom

        Courcelon (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau de calcaire d'eau douce le plus élevé (et seul affleurant) au sein de la Terre Jaune.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Affleurements limités le long de La Scheulte entre Courcelon et Courroux.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Hobel-Süsswasserkalk Vue détaillée

      Origine du nom

      Hobel = Hochwald (SO), SSE Basel

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaire blanc à faiblement jaunâtre, riche en Planorbes. Localement imprégnations de bitume.
      Âge
      Eocène moyen - Oligocène précoce
      Epaisseur
      environ 10 m
      Extension géographique
      Documentés localement à Hobel (Hochwald), Lausen (Kohlholz) et Aesch (Lenzberg), de même qu'à Arlesheim (Jura bâlois), à Hollenreben au sud du château de Birseck, et édans le forage d’Allschwil à Bâle.
      Région-type
      Solothurner Jura
      Commentaire
      -
    • Calcaire lacustre du Lac Ter Vue détaillée

      Origine du nom

      Lac Ter (VD), Vallée de Joux

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Calcaire pâle à gastéropodes d'eau douce (limnées, planorbes) et microconglomérat.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Uniquement connu à la localité-type (aujourd'hui invisible).
      Région-type
      Vallée de Joux (VD)
      Commentaire
      -
    • Gompholite du Lieu Vue détaillée

      Origine du nom

      Le Lieu (VD), directement au NW du Lac Ter

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Conglomérat grossier à éléments calcaires (issus principalement des unités du Crétacé), de taille centimétrique à décimétrique, et de forme anguleuse à angles émoussés.
      Âge
      Rupélien - Rupélien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Vallée de Joux (VD)
      Commentaire
      -
  • Sidérolithique du Jura Vue détaillée

    Origine du nom

    sideros = Eisen / fer

    Rang
    Groupe lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Residualbildungen des Eozäns, die durch körnige oder pisolithische Eisenmineralien charakterisiert sind, äolische Quarzsande treten häufig auf.
    Âge
    Lutétien tardif - Rupélien précoce
    Epaisseur
    Üblicherweise als Spalten- und Taschenfüllung. 1-22 m (Jordan et al. 2011).
    Les dépôts résiduels du Sidérolithique témoignent d'une intense phase d'altération et d'érosion au passage Mésozoïque-Cénozoïque. Ils se présentent généralement sous forme de poches et de remplissage de fissures au sein des calcaires du Crétacé, voire du Jurassique.
    Les dépôts résiduels du Sidérolithique témoignent d'une intense phase d'altération et d'érosion au passage Mésozoïque-Cénozoïque. Ils se présentent généralement sous forme de poches et de remplissage de fissures au sein des calcaires du Crétacé, voire du Jurassique.
    Remplissage sidérolithique dans une fissure au sein de la Formation de Vallorbe (gare d'Eclépens, coord. 2532160 / 1167850 ; 26.11.2013 – A. Morard).
    Remplissage sidérolithique dans une fissure au sein de la Formation de Vallorbe (gare d'Eclépens, coord. 2532160 / 1167850 ; 26.11.2013 – A. Morard).
    Extension géographique
    im ganzen Jura
    Région-type
    -
    Commentaire
    Wird aufgrund rein lithologischer Basis unterteilt.
    • «Calcaires d'eau douce de Moutier»

      Origine du nom

      Moutier (BE)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (abandonné)
      Nom à utiliser
      En bref
      Plusieurs affleurements ponctuels de calcaires d'eau douce ont été décrits à Moutier, en particulier à La Charrue et Champ Vuillerat au nord (au pied du Mont Raimeux) ainsi qu'à La Verrerie au sud-ouest. Les relations stratigraphiques et les âges respectifs de ces divers niveaux ne sont pas encore clairement élucidés.
      Âge
      Eocène tardif - Oligocène précoce
      Epaisseur
      Max. 15 m (Pfirter 1997)
      Extension géographique
      Synclinal de Moutier et tunnel ferroviaire du Grenchenberg.
      Région-type
      Région de Moutier (BE)
      Commentaire
      Terme confus du fait de la présence de calcaires d'eau douce à plusieurs niveaux distincts dans la région de Moutier, certains intercalés dans le Sidérolithique, d'autres à son sommet ou à la base des unités molassiques sus-jacentes.
      • Calcaire d'eau douce de la Charrue Vue détaillée

        Origine du nom

        La Charrue (actuel hôtel des Gorges), Moutier (BE)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce blanc à beige, micritique, finement lité.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        4-52 m (Greppin 1855), voir 2-140 m (Picot 2002)
        Extension géographique
        Unité restreinte au flanc ouest de la «Basse Montagne», ainsi qu'au N et NW de Moutier (partie centrale du synclinal de Delémont): du stand de tir au Droit-du-Creux, à La Charrue et au Trondai. Egalement au NE de Belprahon et au NW de Grandval.
        Région-type
        Moutier (BE)
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce de Champ-Vuillerat Vue détaillée

        Origine du nom

        Champ-Vuillerat (BE), NNW Moutier

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce de la base de la Molasse d'eau douce inférieure du Jura.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Moutier (BE)
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce inférieur de la Verrerie Vue détaillée

        Origine du nom

        Quartier de la Verrerie, SW Moutier (BE)

        Rang
        Formation lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau de calcaires friables et poreux à interlits marneux situé au sein des dépôts du Sidérolithique.
        Âge
        Rupélien - Rupélien
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • «Terre jaune» Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
      Nom à utiliser
      En bref
      Argiles jaunes mêlées de grains de Bohnerz et d'Huppersand, avec intercalation de minces niveaux lenticulaires de conglomérat et de calcaire d'eau douce.
      Âge
      Eocène tardif - Oligocène précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Raitsche» Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce pré-molassique du Jura bernois.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        1-5 m
        Extension géographique
        Partie centrale du Bassin de Delémont et Jura bernois.
        Région-type
        Bassin de Delémont (JU)
        Commentaire
        -
      • Calcaire d'eau douce de Courcelon Vue détaillée

        Origine du nom

        Courcelon (JU)

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Niveau de calcaire d'eau douce le plus élevé (et seul affleurant) au sein de la Terre Jaune.
        Âge
        Eocène tardif - Oligocène précoce
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Affleurements limités le long de La Scheulte entre Courcelon et Courroux.
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Erzmatt-Krustenkalk Vue détaillée

      Origine du nom

      Erzmatt bzw. Hinter Flüeli (SO) südlich von Balsthal

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Krustenkalk innerhalb des Siderolithikums der Umgebung von Balsthal, der grosse eingelagerte Limonitkonkretionen enthält.
      Âge
      Eocène tardif - Oligocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Ehemaliges lokales Vorkommen der Erzmatt bei Balsthal (SO).
      Région-type
      Balsthal (SO)
      Commentaire
      Nirgendwo anstehend zu finden (Abraumreste des Eisenerz-Abbaus).
    • Oberdorf-Süsswasserkalk Vue détaillée

      Origine du nom

      Oberdorf (SO)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Gelber zuckerkörniger löcheriger Süsswasserkalk und dünnen Mergellagen innerhalb des Siderolithikums im Weissensteingebiet, mit Limneen und Characeen.
      Âge
      Rupélien précoce - Rupélien précoce
      Epaisseur
      Ca. 30 m (Bläsi et al. 2015).
      Extension géographique
      Lokales Vorkommen bei Oberdorf (SO), am Südportal des Weissensteintunnels.
      Région-type
      Weissenstein (SO)
      Commentaire
      -
    • Calcaire d'eau douce inférieur de la Verrerie Vue détaillée

      Origine du nom

      Quartier de la Verrerie, SW Moutier (BE)

      Rang
      Formation lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Niveau de calcaires friables et poreux à interlits marneux situé au sein des dépôts du Sidérolithique.
      Âge
      Rupélien - Rupélien
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Diegten-Süsswasserkalk Vue détaillée

      Origine du nom

      Hof Rüti bei Niederdiegten (BL)

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Lakustrischer Kalk reich an organischen Elementen mit Limnäen (Limnaeus longiscatus Brogn., Limnaeus fusiformis Sow.) und Planorben (Planorbis pseudodoammonius Schloth.).
      Âge
      Priabonien moyen - Priabonien tardif
      Epaisseur
      ca. 10 m
      Extension géographique
      Östlich Niederdiegten und Mitteldiegten (BL).
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Boluston Vue détaillée

      Origine du nom
      Bol(us) = früherer Name von Thonen, die zu medizinischen Zwecken und als braune und rote Farben benutzt wurden.
      Rang
      pétrographie
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Roter, sandiger Ton, reich an Kaolinit, der mehr oder weniger viele eisenhaltige Pisolithe enthält.
      Âge
      Bartonien - Priabonien précoce
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Bohnerzton Vue détaillée

      Origine du nom
      Ton mit Bohnen-förmigem Eisenerz.
      Rang
      pétrographie
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Brauner Ton, welcher schalig aufgebaute, bis haselnussgrosse Limonitkonkretionen enthält. Lokal treten auch krustenartige Bildungen.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
      • «Fleur de Mine»

        Origine du nom
        -
        Rang
        pétrographie
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Mince zone centimétrique à la base des Bohnerz-Tone, au contact avec les calcaires Mésozoïques, formée de silicates bleutés et de kaolinite.
        Âge
        Eocène - Eocène
        Epaisseur
        Quelques centimètres.
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Bassin de Delémont
        Commentaire
        -
    • Hupper Vue détaillée

      Origine du nom

      (siehe Schweizer Geotope Nr. 7)

      Rang
      pétrographie
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Gemisch aus weisser Tonerde (Kaolinit) und Quarzsand, welches zu Ziegeln geformt und, weil es grosse Hitze aushalten kann, zur Auskleidung des Feuerraumes in Hochöfen, Glasöfen und Eisengiessereien verwendet wird.
      Âge
      Eocène moyen - Eocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Umgebung von Lausen (BL)
      Commentaire
      -
      • Huppererde Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        pétrographie
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Weisser kaolinhaltiger Sand, mit > 20-10% Tonanteil und < 80-90% Sandsanteil (Baumberger 1923b). Oft gelblich bis bräunlich verfärbt.
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
        • «Huppererde von Lausen» Vue détaillée

          Origine du nom

          Ehem. Grube S von Lausen (BL)

          Rang
          unité lithostratigraphique
          Statut
          terme local (informel)
          Nom à utiliser
          En bref
          -
          Âge
          Eocène - Eocène
          Epaisseur
          -
          Extension géographique
          -
          Région-type
          -
          Commentaire
          -
      • Huppersand Vue détaillée

        Origine du nom
        -
        Rang
        pétrographie
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Toniger Quarzsand (Hupper) mit 80-90% Sandsanteil und 10-20% Tonanteil (Baumberger 1923b).
        Âge
        -
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
      • «Katzenköpfe»

        Origine du nom
        -
        Rang
        pétrographie
        Statut
        terme informel
        Nom à utiliser
        En bref
        Poröse Blöcke mit mesozoischen Fossilien im Hupper.
        Âge
        Eocène - Eocène
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Basler Tafeljura
        Commentaire
        -
      • Sable quartzeux du Mont Girod Vue détaillée

        Origine du nom

        Mont Girod (BE), WSW Moutier

        Rang
        unité lithostratigraphique
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Remplissage sidérolithique de poches karstiques dans les calcaires de la Fm. du Twannbach, formé principalement de sable quartzeux vitrifiable avec concrétions d'argile kaolinitique blanche d'aspect porcelainé (Huppererde/Huppersand).
        Âge
        Eocène - Eocène
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        -
        Région-type
        Jura bernois (BE)
        Commentaire
        Exploité comme sablière pour la verrerie de Moutier.
    • Glassand Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      pétrographie
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Heller, fast reiner quarzitischer Sand (Tonanteil noch niedriger als bei Huppersand).
      Âge
      Eocène - Eocène
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      -
    • Gompholithe de Daubrée Vue détaillée

      Origine du nom

      En hommage aux travaux de Gabriel Auguste Daubrée (1814-1896) sur les dépôts du Sidérolithique.

      Rang
      unité lithostratigraphique
      Statut
      terme informel
      Nom à utiliser
      En bref
      Poudingue à éléments généralement arrondis, de dimension et de nature très variables (max. 30 cm, issus principalement des unités du Malm), liés entre eux par un ciment calcaire, quelquefois siliceux, mais toujours ferrugineux et empâtant de nombreuses pisolithes de fer.
      Âge
      Eocène moyen - Eocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      Régions bordières du Bassin de Delémont (Glovelier, Soulce, vallée de Vermes, Moulin du Bourrignon), Jura bernois, soleurois (Dünnerntal, Guldental, Marchstein) et bâlois (E Passwang).
      Région-type
      Bassin de Delémont
      Commentaire
      -
      • Calcaire de Daubrée Vue détaillée

        Origine du nom

        En hommage aux travaux de Gabriel Auguste Daubrée (1814-1896) sur les dépôts du Sidérolithique.

        Rang
        pétrographie
        Statut
        terme local (informel)
        Nom à utiliser
        En bref
        Calcaire d'eau douce à pisolithes de fer représentant un faciès local temporaire de la Gompholithe de Daubrée.
        Âge
        Eocène moyen - Eocène moyen
        Epaisseur
        -
        Extension géographique
        Dünnerntal (à l’ouest de Matzendorf, à Aedermannsdorf et au SE d’Herbertswil), Guldental (au SE de la pente de la chaîne de Passwang), Moulin de Bourrignon, partie E du bassin de Delémont, entrée nord des gorges d’Envelier, partie W de Courfaivre, grotte de Ste Madeleine, La Channeté au NNW de Glovelier (Picot 2002).
        Région-type
        -
        Commentaire
        -
    • Bohnerz-Konglomerat Vue détaillée

      Origine du nom
      -
      Rang
      pétrographie
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      An der Basis des Siderolithikums, am Übergang zu den Schichten des Malms, können Lagen von in situ verwitterten Malmkalkblöcken auftreten.
      Âge
      Eocène moyen - Eocène tardif
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      Bassin de Delémont.
      Commentaire
      -