Graviers de la Basse Mentue

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 230 G: 250 B: 175
Rang
Formation lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme local (informel)
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
-

Nomenclature

Allemand
Basse-Mentue-Schotter
Français
Graviers de la Basse Mentue
Italien
-
Anglais
-
Origine du nom
Vallée inférieure de la Mentue
Variantes historiques
graviers tardiglaciaires de la Basse Mentue (Aubert 1981)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
-
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
-

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
Repose sur la moraine ou, localement, directement sur la molasse.
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Pléistocène tardif
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Pléistocène tardif
Note sur la base
-
Méthode de datation
Axis de renne (Weidmann 1974).

Géographie

Extension géographique
Vallée inférieure de la Mentue, entre La Tuilière/Oppens et La Mauguettaz.
Région-type
-
Localité-type
-
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
-
Conditions de formation
-
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Niederterrasse
Métamorphisme
-
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Aubert Daniel (1981): Géomorphologie du Gros-de-Vaud. , Mém. SVSN 17/2, 57-116

p.61: Les graviers tardiglaciaires de la Basse Mentue (fig. 6), superposés à la moraine. p.76: D'importants gisements graveleux s'allongent sur 15 km dans la vallée inférieure de la Mentue. Leur emplacement est clairement indiqué sur l'Atlas des résistivités électriques (Inst. Géoph., 1973). Toutefois leurs limi¬ tes ne sont pas partout précises en raison de la rareté des affleurements et d'une morphologie par places peu caractéristique. Sur la planche et la figure 6, leurs contours reproduisent ceux de Butty (1970) et de Parriaux (1969), complétés ou modifiés par quelques observations personnelles. De toute façon ils ne correspondent plus aux dimensions initiales de ces dépôts dont une partie non négligeable a dû disparaître, emportée par la Mentue et ses affluents. L'observation précise de leur structure n'est possible que dans les deux exploitations de la Tuilière et du Lombrax, dite aussi de Donneloye, encore en activité. Ailleurs on a dû se borner à relever quelques coupes occasionnelles ou à récolter des échantillons dans d'anciennes gravières et dans les déblais des terriers de renards. En général ces matériaux reposent sur la moraine, par endroits directe¬ ment sur la molasse. Weidmann (1974) signale qu'on y a découvert un axis de renne et un os long non identifié. D'après sa description cette trouvaille se situe dans l'ancienne exploitation de Bois-de-Plan, indiquée sur la figure 6 un peu en amont du confluent du Sauteruz (coord. 543,85/143,30).
Révision
-
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-
  • Graviers inférieurs Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Graviers et sables de caractère deltaïque (fluvio-lacustre, plutôt que glacio-lacustre).
    Âge
    Pléistocène tardif - Pléistocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Vallée inférieure de la Mentue.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Sables de Pré Forna Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Sables fins, uniformes, à peine stratifiés, avec galets et blocs isolés.
    Âge
    Pléistocène tardif - Pléistocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Graviers de la Tuilière Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Dépôts glacio-lacustres constitués d'une succession stratifiée mais irrégulière de niveaux sableux continus, parfois un peu argileux, de lentilles de graviers et d'amas de blocs. Ondulations et déformations complexes liées à la fusion de glace morte enfouie sous les graviers.
    Âge
    Pléistocène tardif - Pléistocène tardif
    Epaisseur
    Environ 15 m (Aubert 1981).
    Extension géographique
    Vallée du Sauteruz, entre La Tuilière et Donneloye.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Graviers de Donneloye Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Terrasse glacio-lacustre formée de gravier et de sable régulièrement stratifiés, avec des blocs hétérométriques.
    Âge
    Pléistocène tardif - Pléistocène tardif
    Epaisseur
    -
    Extension géographique
    Versants de la vallée inférieure de la Mentue entre Donneloye et Niédens.
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
  • Graviers supérieurs à 550 m Vue détaillée

    Origine du nom
    -
    Rang
    Membre lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Dépôts fluvioglaciaires (terrasses de kame) avec matériel morainique lavé et remanié, associé à des graviers stratifiés, déposé en bordure du Glacier valaisan lors de son retrait.
    Âge
    Pléistocène tardif - Pléistocène tardif
    Epaisseur
    30-40 m à Bioley-Magnoux (Parriaux 1969)
    Extension géographique
    Versants E de la Mentue autour de Bioley-Magnoux et Donneloye (avec prolongement en profondeur vers l'E).
    Région-type
    -
    Commentaire
    -