«Croûte minéralisée à structure stromatolitique»

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 220 G: 230 B: 90
Rang
Banc lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme incorrect (mais utilisé de manière informelle)
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
Hable (1997) regroupe ce niveau avec le Hardground de Rotter Sattel, avec lequel il se confond.

Nomenclature

Allemand
Chenaux-rouges-Mineralkruste
Français
«Croûte minéralisée à structure stromatolitique»
Italien
-
Anglais
-
Origine du nom
-
Variantes historiques
amas de fer mamelonné (Favre & Schardt 1887, au pied de la Gummfluh), couche très ferrugineuse et remplie de rognons siliceux rouges (Favre & Schardt 1887, au pied de la Chaîne de Cray), couche à forte teneur en hématite à caillou roulé de granite verdâtre (Jeannet 1918), brèche à dents de poissons (Chatton 1947), horizon minéralisé au sommet des Calcaires Plaquetés néocomiens (Bertrand & Weidmann 1979, vallée de l'Hongrin), Croûte minéralisée à structure stromatolitique des Chenaux Rouges (Guillaume 1986)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
-
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
2-7 cm, max. 10-20 cm pour les niveaux conglomératiques (Guillaume 1986).

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unité hiérarchiquement supérieure
Unités hiérarchiquement subordonnées
Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
Affecte le toit de la Fm. des Forclettes (Montbovon, Malatraix, Hochmatt, E Diemtigtal, Tours d'Aï, Gummfluh) ou celui de la Fm. de Rote Platte (W Diemtigtal). Repose localement sur la Fm. de l'Intyamon, la Fm. des Sciernes d'Albeuve ou la Fm. de la Dorfflüe.
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Eocène précoce
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Paléocène
Note sur la base
-
Méthode de datation
Foraminifères en assemblages mélangés et remaniés (Guillaume 1986)

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
  • Torrent des Chenaux Rouges (VD)
    Particularités du site
    • upper boundary
    • lower boundary
    • typical facies
    Coordonnées
    • (2578125 / 1150380)
    Note
    • Guillaume 1986
Coupe-type
  • Torrent des Chenaux Rouges (VD)
    Particularités du site
    • upper boundary
    • lower boundary
    • typical facies
    Coordonnées
    • (2578125 / 1150380)
    Note
    • Guillaume 1986 fig. 30 : base de la coupe à l'altitude 1420 m
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
-
Conditions de formation
Genèse complexe impliquant plusieurs phases de dépôt (tapissage stromatolitique, agrégation et concentration minérale) intrecoupées de phases d'érosion ou de remaniement.
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
nappe des Préalpes Médianes
  • Préalpes Médianes Plastiques
  • Préalpes Médianes Rigides
  • klippes de Suisse centrale
Métamorphisme
-
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Guillaume Maria (1986): Révision stratigraphique des Couches Rouges de la Nappe des Préalpes Médianes Romandes. , Thèse no. 910, Université de Fribourg, 153 pages
Révision
Braillard Luc (2015): Blatt 1226 Boltigen , Geol. Atlas Schweiz 1:25 000, Erläut. 143

S.36: Die Basis der Chenaux-Rouges-Formation besteht aus der oben beschriebenen mineralisierten stromatolithischen Kruste. Sie ist zwischen 1 cm und 15 cm dick und enthält stellenweise kalkarenitische Linsen (Hochmatt-Kalkarenit, GUILLAUME 1986, S. 74). Mineralisationen verleihen der Kruste einen bemerkenswerten metallischen Glanz (GUILLAUME 1986, S. 72). Diese Mineralisationen entstanden im späten Paleozän. Sie werden von BERTRAND & WEIDMANN (1979) ebenfalls in der Region vom Hongrin, wo sie auf der Sciernes-d’Albeuve-Formation liegen, beschrieben.
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-