Poudingue de La Sapallaz

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
-
Couleur RGB
R: 215 G: 200 B: 135
Rang
Banc lithostratigraphique
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme local (informel)
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
-

Nomenclature

Allemand
Sapallaz-Nagelfluh
Français
Poudingue de La Sapallaz
Italien
-
Anglais
-
Origine du nom

Ferme de La Sapala (FR), à l'ouest du Gibloux

Variantes historiques
Poudingue de La Sapallaz (Mornod 1949, Habicht 1987, Gabus 2000), Poudingue de la Sapala (Boegli 1972)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
Pétrographie des galets: quarzite, grès quartzeux, silex, radiolarite, grès du flysch, calcaire siliceux et Conglomérat de la Mocausa
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
35 m à la localité-type, voire davantage au sommet du Gibloux (Mornod 1949).

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
  • ostréidés
  • bivalves

Hiérarchie et succession

Unité hiérarchiquement supérieure
Unités hiérarchiquement subordonnées
Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
Limite nette avec les Grès du Mont-Olivet.
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Burdigalien
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Burdigalien
Note sur la base
-
Méthode de datation
-

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
  • La Sapallaz (FR)
    Particularités du site
    • lower boundary
    • typical facies
    Coordonnées
    • (2566575 / 1169600)
    Note
    • Habicht 1987
Coupe-type
  • La Molaire (FR)
    Particularités du site
    • lower boundary
    • typical facies
    Coordonnées
    • (2567430 / 1169683)
    Note
    • Boegli 1972 Fig. 29, Habicht 1987
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
-
Type de protolithe
-
Conditions de formation
-
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Molasse du Plateau
Métamorphisme
-
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Définition
Mornod Léon (1949): Géologie de la région de Bulle (Basse Gruyère) - Molasse et bord alpin. , Mat. Carte géol. Suisse (N.S.) 91, 119 p.

p.9: d) Horizon IV: Poudingue de La Sapallaz C'est l'horizon le plus important, non seulement dans notre région, mais dans toute la partie supérieure du Gibloux auquel il donne son ossature. Il comprend de gros bancs de poudingues à quartzites, très grossiers, entrecoupés de bancs de grès secondaires qui reposent sans transition sur les Grès du Mont-Olivet. Nous pouvons estimer à 35 m l'épaisseur de ce complexe dans notre région; pers le N. il s'élève jusqu'au poilu cnhninant du Gibloux et accuse une plus grande puissance. Malgré sa dureté, malgré le relief prononcé, l'horizon se prête mal à l'observation, car une couche graveleuse provenant de la décomposition du poudingue recouvre la roche; la forêt y prospère généralement, mais l'abondance des quartzites si caractéristiques qui jonchent le sol des pâturages et des forêts trahit la présence du rocher à une faible profondeur. Nous rattachons à cet horizon les poudingues du promontoire molassique de Larailler, coté 997, la butte et le ravin situés immédiatement à l'W de Champ-Perrin et la croupe qui porte le P. 954; tous ces affleurements se trouvent à l'E du Châtelard. L'horizon est visible à la carrière (le La Sapallaz (169,72/566,65), dont il tire son nom, ouverte dans une croupe rocheuse, 2 km. à l'E du Châtelard. De La Sapallaz, P. 1030, où les couches plongent de 11° vers le NW, le Poudingue s'élève sur l'arête pour couronner la croupe cotée 1116; un chemin forestier, récemment ouvert au NWV de ce point, a mis la roche à nu qui accuse un pendage de 28° vers le NW. Lithologie du poudingue. La grandeur des galets caractérise déjà le niveau par rapport au Poudingue du Châtelard. Les éléments roulés de 20 à 30 cm. prédominent dans les parties grossières. Un calcaire gréseux atteint 60 cm. (le diamètre à la carrière de La Sapallaz. Nous avons trouvé dans le petit ravin, à l'W de Champ-Perrin (coord. géogr. 169,69/565,56), un grand bloc anguleux de calcaire gréseux, jaunâtre, plaqueté, noyé dans la masse des galets, atteignant 1,20 ni. de longueur sur 60 cm. d'épaisseur. Nous avons signalé le même type de roche dans les horizons inférieurs. [...]
Révision
Habicht J. K. A. (1987): Schweizerisches Mittelland (Molasse). , Internationales Stratigraphisches Lexikon Vol.1 Fasc.7b

Poudingue de La Sapallaz (OMM ; Helvétien s. l.) Mornod, L. (1949): Géologie de la Region de Bulle (Basse Gruyère): Molasse et bord alpin. - Mat. Carte geol. Suisse [n.s.] 91, p.9. Originalzitat: «C'est l'horizon le plus important, non seulement dans notre région, mais dans toute la partie supérieure du Gibloux auquel il donne son ossature. II comprend de gros bancs de poudingues à quartzites, très grossiers, entrecoupés de bancs de grès secondaires qui reposent sans transition sur les Grès du Mont-Olivet. Nous pouvons estimer à 35 m l'épaisseur de ce complexe dans notre région; vers le N, il s'élève jusqu'au point culminant du Gibloux et accuse une plus grande puissance.» Mornod 1949: 9. Synonyma: La Sapala, Poudingue de, Boegli 1972: 80. Typlokalität: N des Bauernhofs La Sapallaz (neue Schreibweise: La Sapala), LK-Blatt 1224 Moudon, Koord. 566.575/169.600. Typusprofil: Fig. 29 in Boegli (1972: 82) NE La Molaire. Koord. 567.430/169.683. Formale Einheit. Hiermit festgelegt. Lithologie: Konglomerat (Quarzitnagelfluh), z.T. grobgeröllig, in welchem Quarzite, Quarzsandsteine, Hornsteine, Radiolarite, Flyschsandsteine, Kieselkalke und Mocausa-Konglomerat vorherrschen. Ferner sind Konglomeratsandsteine, Sandsteine und Mergel vertreten. Eine sehr eingehende Beschreibung der Lithologie und Sedimentologie verdankt man Boegli (1972: 83ff.). Fossilinhalt und Alter: Im ganzen Schichtstoss finden sich Austernbruchstücke, Balaniden, von Pholaden angebohrte Gerölle, Chlamys sp., Crassostrea gryphoides Schloth. («Ostrea crassissima» in Boegli). Eine von O. Büchi nahe dem Gipfel des Mont Gibloux gesammelte Molluskenfauna wurde vom Verfasser bestimmt. Eine Korrelation mit den Belpberg-Schichten (Helvétien s.l.) kann als gesichert gelten. Literatur: Boegli 1972: 80; Mornod 1949: 9.
Principales publications
-

Matériel et divers

Utilisations
-