épandage du Mont Pèlerin

Retour à l'aperçu

Représentation et statut

Index
-
Couleur CMYK
N/A
Couleur RGB
R: 232 G: 234 B: 236
Rang
paléogéographie
Usage
Ce terme est en usage.
Statut
terme informel
SCS note
-
SCS date
-
Commentaire
-

Nomenclature

Allemand
Mont-Pèlerin-Schüttung
Français
épandage du Mont Pèlerin
Italien
-
Anglais
Mont Pèlerin alluvial fan
Origine du nom

Mont Pèlerin (VD)

Variantes historiques
Delta du Rhône (de Girard 1901), Pèlerin fan = Eventail du Pèlerin (Trümpy et al. 1980), Mt. Pèlerin Schüttung (Maurer 1983), Pélerin fan (Platt 1992)
Remarques nomenclatoriales
-

Synonymie

Synonymes
Non synonymes
Risques de confusion

Description

Description
Caractérisé par la présence de galets de poudingue de la Mocausa?
Expression géomorphologique
-
Epaisseur
-

Composants

Lithologies principales
-
Minéraux particuliers
-
Fossiles principaux
-

Hiérarchie et succession

Unité hiérarchiquement supérieure
Unités hiérarchiquement subordonnées
Unités sus-jacentes
    -
Unités sous-jacentes
Équivalents latéraux
Limite supérieure
-
Limite inférieure
-
Discussion stratigraphique
-

Âge

Âge au sommet
Chattien tardif
Note sur le sommet
-
Âge à la base
Chattien précoce
Note sur la base
-
Méthode de datation
-

Géographie

Extension géographique
-
Région-type
-
Localité-type
-
Coupe-type
-
Coupes de référence
-
Point of interest
-

Paléogéographie et tectonique

Paléogéographie
Bassin d'avant-pays nord-alpin,
Type de protolithe
  • sédimentaire
Conditions de formation
-
Séquence
-
Unité tectonique (resp. catégorie générique)
Épandages molassiques
Métamorphisme
-
Faciès métamorphique
-
Remarque sur le métamorphisme
-

Références

Matériel et divers

Utilisations
-
  • Grès de la Cornalle Vue détaillée

    Origine du nom

    La Cornalle (VD)

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Le Grès de la Cornalle représente un faciès intermédiaire de l'épandage du Pèlerin, entre le Poudingue du Mont-Pèlerin lui-même (proximal) et la Molasse à charbon (distale). Il comprend une alternance de marnes plus ou moins silteuses et de grés calcaires bien cimentés en bancs métriques.
    Âge
    Chattien tardif - Chattien tardif
    Epaisseur
    environ 750-1000 m en position distale ou latérale, plus de 1200 m en position proximale (la base et le sommet de la formation n'affleurent pas) (Weidmann 1988)
    Grès de la Cornalle à la localité-type
    Grès de la Cornalle à la localité-type
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    Wurde wahrscheinlich in der geologischen Literatur teilweise der Molasse à Charbon (M. à Lignites) (e.g. HEER 1859, RITTER 1924 und 1925) zugerechnet oder teilweise als Molasse rouge kartiert (SCHARDT et al. 1899: Karte) oder als solche erwähnt (HEER 1859, JACCARD 1869, SCHARDT 1900).
  • Poudingue du Mont Pèlerin Vue détaillée

    Origine du nom

    Mont Pèlerin (VD), voir aussi Parc géologique (Gymnase intercantonal de la Broye)

    Rang
    Formation lithostratigraphique
    Statut
    statut inconnu
    Nom à utiliser
    En bref
    Poudingue calcaire de l'épandage homonyme, formé de bancs épais de 1 à 10 m et latéralement très continus, alternant avec des marnes silteuses et de fins niveaux de grès argileux.
    Âge
    Chattien précoce - Chattien tardif
    Epaisseur
    L'épaisseur de la formation doit dépasser 1000 m en secteur proximal, environ 400 m sont visibles sur la feuille Lausanne. (Weidmann 1988)
    Région-type du poudingue du Mont-Pèlerin
    Région-type du poudingue du Mont-Pèlerin
    Extension géographique
    -
    Région-type
    -
    Commentaire
    -
    • Grès d'Attalens

      Origine du nom

      Attalens (FR)

      Rang
      indéfini
      Statut
      terme local (informel)
      Nom à utiliser
      En bref
      Niveau de grès grossier dur intercalé dans le Poudingue du Mont-Pèlerin.
      Âge
      -
      Epaisseur
      -
      Extension géographique
      -
      Région-type
      -
      Commentaire
      Exploité comme pierre à pavés et pierre de construction.
  • Molasse Rouge de Vevey Vue détaillée

    Origine du nom

    Vevey (VD)

    Rang
    sous-formation lithostratigraphique (nom local)
    Statut
    terme informel
    Nom à utiliser
    En bref
    Unité basale de l'USM subalpine, constituée principalement de marne bariolée (dominance rouge violacée à grise), micacée, silteuse à finement sableuse. De petits niveaux de grès marneux et de concrétions calcaires s'y intercalent.
    Âge
    Chattien précoce - Chattien précoce
    Epaisseur
    Entre 40 m (Seeuferwald) et plus de 400 m (Gürschbach) au Rigi (Stürm 1973, Hantke 2006): ; environ 300 m plus à l'est (Ochsner 1935, Habicht 1943 et 1945).
    Extension géographique
    -
    Région-type
    Vallée de la Veveyse (VD).
    Commentaire
    La Molasse rouge de Vevey comprend beaucoup moins d'argile et plus d'assises gréseuses que son équivalent distal, la Molasse rouge de Lutry.