Formation de Vions

Zur Übersicht

Darstellung, Status

Index
c1V
CMYK-Farbe
60/5/70/0
RGB-Farbe
R: 120 G: 180 B: 110
Rang
lithostratigraphische Formation
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
gültiger formeller Begriff
SKS-Notiz
-
SKS-Datum
-
Kommentar
Présence caractéristique de sable de quartz très fin, qui lui vaut parfois le nom d'«Unité Supérieure Gréseuse» (Steinhauser & Charollais 1971).

Nomenklatur

Deutsch

Vions-Formation

Französisch

Formation de Vions

Italienisch

Formazione di Vions

Englisch

Vions Formation

Herkunft des Namens

Molard de Vions (FR-01), au nord du Lac du Bourget

Historische Varianten
Formation de Vions (Steinhauser & Lombard 1969, Blondel 1990, Médus & Mojon 1991, Donzeau et al. 1997, Conrad in: Arn et al. 2005, Charollais et al. 2013), Vions Formation (Strasser et al. 2016, Brentini 2018)
Nomenklatorischer Kommentar
-

Synonyme

Beschreibung

Beschreibung
-
Geomorphologischer Ausdruck
Forme souvent une vire au sein des calcaires compacts des Fm. de Pierre-Châtel et de la Chambotte ou une combe prononcée, généralement herbeuse et déboisée. Dans le Jura neuchâtelois, cette unité ne se distingure guère de la Fm. de Pierre-Châtel sous-jacente.
Mächtigkeit
19 à max. 39 m (forage du Morand, Jan du Chêne et al. 2016).

Komponenten

Lithologien
  • Kalkstein
Intrabiomicrite, intrabiosparite, biomicrite, wackestone à packstone.
Mineralien
-
Fossilien
  • Holz
  • Spurenfossilien
  • Reptilien
  • Ostrakoden
  • Arthropoden

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Untergeordnete Einheiten
Laterales Äquivalent
Obergrenze
-
Untergrenze
-
Stratigraphische Diskussion
-

Alter

Alter Top
Spätes Berriasien
Bermerkungen zu Top
-
Alter Basis
Spätes Berriasien
Bermerkungen zu Basis
-
Datierungsmethode

Ammonites (Mazenoticeras broussei, Picteticeras aff. moesica), association d'ostracodes du Berriasien supérieur [Oertli & Steinhauser, 1969] , quelques foraminifères (Pseudotextulariella courtionesis Brönnimann 1966 et Pavlocina allobrogensis Steinhauer et al. 1969 à la base), calpionelles (Tintinnopsella carpathica, T. longa, Calpionellopsis oblonga, Lorenziella hungarica), charophytes, dinokystes.

Geografie

Paläogeografie
Observable au S dès la cluse de Chailles (W des Echelles, Jura méridional, France), jusque dans la région de Saint Cergues et du col du Marchairuz (Jura vaudois, Suisse). Des passées finement quartzeuses sont encore présentes dans la région de Bienne, sans toutefois que la Fm. de Vions y ait été individualisée.
Typusregion
Typlokalität
  • Molard de Vions (Ain, France)
Typusprofil
  • Molard de Vions (Ain, France), colline à 3km au SE de Culoz, carrière sur le chemin vicinal reliant Molard-dessus au pont du chemin de fer
Referenzprofile
-
Point of interest
-

Paläogeografie und Tektonik

Paläogeografie
-
Herkunftstyp
  • sedimentär
Bildungsbedingungen
Faciès «wealdien» (marécages côtiers, lagon peu profond), riche en quartz détritique fin. Présence d'Ostracodes marins accompagnés de formes saumâtres et même lacustres. L'abondance à certains niveaux d'oogones de Characées souligne le caractère saumâtre.
Sequenz
-
Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Jura
  • Süddeutschland
  • Schwarzwald
  • Jura méridional
  • Vogesen
Metamorphose
unmetamorph
Metamorphosefazies
-
Bemerkung zur Metamorphose
-

Referenzen

Erstdefinition
Steinhauser N., Lombard A. (1969): Définitions des unités lithostratigraphiques dans le Crétacé inférieur du Jura méridional (France) , C.R. Séances Soc. Phys. Hist. nat. Genève N.S. 4/1, 100–113

Morphologie: Sur le terrain, la formation de Vions est souvent couverte en partie et forme une vire herbeuse et boisée encadrée par les deux barres calcaires des formations de Pierre-Châtel et de la Chambotte. Lithologie: L'hétérogénétié de la lithologie constitue un caractère marquant de cette formation: argiles, marnes gréseuses, calcaires marneux ou oolithiques, micrites etc. Cette formation se distingue des formations sus- et sous-jacentes par: 1° des sédiments de couleur généralement sombre due à la présence de matière organique abondante (traces charboneuses, végétaux fossiles), 2° une teneur élevée en oxydes et hydroxydes de fer, 3° la présence quasi-permanente de traces d'organismes fouisseurs, de surfaces de bancs "taraudées", 4° une abondance de quartz détritique anguleux à sub-arrondi d'un diamètre moyen compris entre 0,2 et 0,05mm.

Wichtige Publikationen
-

Material und Varia

Anwendungen
-
Echantillons et lames minces conservées au Muséum d'histoire naturelle de Genève [Steinhauser 839 à 903].

La Formation de Vions forme des niveaux un peu plus tendres entre les barres calcaires des Formations de Pierre-Châtel et de la Chambotte qui l'encadrent.
La Formation de Vions forme des niveaux un peu plus tendres entre les barres calcaires des Formations de Pierre-Châtel et de la Chambotte qui l'encadrent.
La Formation de Vions au Salève, encadrée par la Formation de Pierre-Châtel (petite barre et talus herbeux en bas à gauche) et la Formation de la Chambotte (barre calcaire massive sommitale) (La Corraterie, coord. 502000 / 110000 ; 16.05.2006 – M. Quartier-la-Tente).
La Formation de Vions au Salève, encadrée par la Formation de Pierre-Châtel (petite barre et talus herbeux en bas à gauche) et la Formation de la Chambotte (barre calcaire massive sommitale) (La Corraterie, coord. 502000 / 110000 ; 16.05.2006 – M. Quartier-la-Tente).
  • «Unité Supérieure Gréseuse» (USG)

    Herkunft des Namens
    -
    Rang
    lithostratigraphische Einheit
    Status
    inkorrekter Begriff (nicht mehr verwendet)
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Terme informel désignant (la partie basale de) la Formation de Vions.
    Alter
    -
    Mächtigkeit
    -
    Geografische Verbreitung
    -
    Typusregion
    -
    Kommentar
    -