«Pecten-Bank» (des Effingen-Mb.)

Zur Übersicht

Darstellung, Status

Index
-
CMYK-Farbe
siehe Effingen-Member
RGB-Farbe
R: 190 G: 195 B: 185
Rang
lithostratigraphische Bank
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
informeller Begriff
SKS-Notiz
-
SKS-Datum
-
Kommentar
Die nicht in situ Korallen-führende Pecten-Bank wurde manchmal mit den stratigraphisch höheren, im Verbund wachsenden Korallen der Günsberg-Formation verwechselt und als Basis des «Séquaniens» betrachtet (z.B. Ziegler 1956). Die Pecten-Bank grenzt lokal direkt an die Günsberg-Formation durch Auskeilen des oberen Teil des Effingen-Members.

Nomenklatur

Deutsch
«Pecten-Bank» (des Effingen-Mb.)
Französisch
«Banc à Pecten» (du Membre d'Effingen)
Italienisch
«Strato di Pecten» (di Membro d'Effingen)
Englisch
«Pecten Bed» (from the Effingen Mb.)
Herkunft des Namens

Namengebendes Fossil (Bivalvia): Pecten solidus Roem.

Historische Varianten
Calcaires à Pecten solidus (Rollier 1888a), Pectenbank (Rothpletz 1933 S.22), dernières traces du Rauracien (Bourquin 1946 p.10), Pecten-Bank (Aufranc et al. 2017)
Nomenklatorischer Kommentar
-

Synonyme

Synonyme
Nicht-Synonyme
Verwechslungsgefahr

Beschreibung

Beschreibung

grauweisser, oolithischer Kalk mit Pecten solidus Roem.

Geomorphologischer Ausdruck
Einige Meter nördlich von Tramelan, 10 m in Montoz und erreicht mehr als 20 m an der Montagne du Droit (Aufranc et al. 2017).
Mächtigkeit
4-5 m (Bourquin 1946); 0 - 22 m

Komponenten

Lithologien
  • oolithischer Kalk
  • Kalkstein
  • Mergelkalk
  • mikritischer Kalk
Mineralien
-
Fossilien
  • Ammoniten
  • Brachiopoden
  • Bivalven

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Untergeordnete Einheiten
Hangendes
    -
Liegendes
Laterales Äquivalent
Obergrenze
-
Untergrenze
-
Stratigraphische Diskussion
-

Alter

Alter Top
spätes Oxfordien
Bermerkungen zu Top
-
Alter Basis
spätes Oxfordien
Bermerkungen zu Basis
-
Datierungsmethode
-

Geografie

Paläogeografie
-
Typusregion
-
Typlokalität
-
Typusprofil
-
Referenzprofile
-
Point of interest
  • Mont-Tramelan (BE)
    Merkmale des Ortes
    • upper boundary
    • lower boundary
    • typical facies
    Zugänglichkeit des Ortes
    • mountain ridge
    Koordinaten
    • (2570910 / 1228025)
    Notizen
    • Aufranc et al. 2017: 22 m de calcaire micritique bien lité, pauvre en fossiles (mudstone/wackestone) avec des joints de marne et contenant à sa base des débris coralliens en petit nombre et de petites silicifications.

Paläogeografie und Tektonik

Paläogeografie
Aargauisches Becken,
Herkunftstyp
  • sedimentäre
Bildungsbedingungen
faciès subpélagique (Rollier 1888a)
Sequenz
-
Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Jura
  • Süddeutschland
  • Schwarzwald
Metamorphose
unmetamorph
Metamorphosefazies
-
Bemerkung zur Metamorphose
-

Referenzen

Erstdefinition
Rollier Louis (1888): Etude stratigraphique sur le Jura bernois: les facies du Malm jurassien. , Eclogae geol. Helv. 1, 3-88

p.40: Le village des Bois est bâti sur le calcaire blanchâtre à Pecten solidus dans lequel on trouve des blocs plus coralligènes à petits Gastéropodes (M. Mathey). En creusant les fondements d'une fabrique d'horlogerie, on a percé récemment ces mêmes calcaires qui m'ont en outre livré Chemnitzia athlela, d'Orb., Area Laufoncnsis, Et., Perisphinctes Achilles, d'Orb. Sous le calcaire à Pecten solidus, il y avait une marne feuilletée grise avec de belles Pholadomya paucicosta.
Neubearbeitung
Aufranc Jürg, Jordan Peter, Quiquerez Alain, Hofmann Beda, Andres Brigitte, Burkhalter Reto (2017): Feuille 1125 Chasseral. , Atlas géol. Suisse 1:25000, Notice expl. 155

«Banc à Pecten» (Rothpletz 1933): ce niveau particulier, plus calcaire, intercalé dans le Membre d’Effingen, a été reconnu en rapport avec la cartographie des feuilles de l’Atlas géologique adjacentes au nord et à l’ouest, à savoir Bellelay-Saignelégier (Aufranc et al. 2016a, b) et Les Bois. Cette succession de bancs durs souvent dégagés par l’érosion et constitués de calcaire micritique pauvre en fossiles n’est épaisse que de quelques mètres dans la chaîne des Places au nord de Tramelan (sur le territoire de la feuille Bellelay-Saignelégier). Elle s’épaissit fortement vers le sud, où elle peut dépasser 20 m, et forme une bande distincte autour de la colline du Georget ; ce ressaut morphologique devient encore plus net sur toute la Montagne du Droit. Dans le flanc nord de la chaîne du Montoz (anticlinal du Mont-Soleil), on peut relever le profil suivant au pt 1116 m au SSE du Mont-Tramelan (coord. 2570.910/1228.025), du nord au sud :
– Partie supérieure du Membre d’Effingen, formant une dépression marquée en avant de la Formation de Günsberg sus-jacente, env. 15 m.
– «Banc à Pecten»: calcaire micritique bien lité, pauvre en fossiles (mudstone/wackestone) avec des joints de marne. Il contient à sa base des débris coralliens en petit nombre et de petites silicifications. Crêt, env. 22 m d’épaisseur.
– Partie inférieure du Membre d’Effingen (pâturages).
Suite à l’attribution stratigraphique correcte du «Banc à Pecten», on constate que la surface occupée par le Membre d’Effingen sur la Montagne du Droit est plus grande que celle figurant sur la carte de Ziegler (1956). Cet auteur avait considéré le «Banc à Pecten», ne contenant localement que peu de débris coralliens, comme «Séquanien» basal.
Sur la colline du Georget au nord du Mont-Tramelan, un peu plus vers l’intérieur de la plateforme, la distance séparant le «Banc à Pecten» de la Formation de Günsberg est très faible. Plus à l’intérieur encore, près du Peuchapatte à environ 3 km au sud-ouest des Breuleux (feuille Les Bois), la Formation de Günsberg semble succéder directement au «Banc à Pecten». Au nord et au nord-ouest de là, le «Banc à Pecten» fait défaut, en premier lieu vraisemblablement en raison de l’amincissement en coin du Membre d’Effingen (Aufranc et al. 2016a, fig. 3, 5).

Wichtige Publikationen
-

Material und Varia

Anwendungen
-