Formation du Grand Essert

Zur Übersicht

Darstellung, Status

Index
c3
CMYK-Farbe
45/15/75/0
RGB-Farbe
R: 160 G: 180 B: 95
Rang
lithostratigraphische Formation
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
gültiger formeller Begriff
SKS-Notiz
nom approuvé
SKS-Datum
16.11.2013
Kommentar
-

Nomenklatur

Deutsch

Grand-Essert-Formation

Französisch

Formation du Grand Essert

Italienisch
Formazione del Grand Essert
Englisch

Grand Essert Formation

Herkunft des Namens

Le Grand Essert (FR-01), Chézery-Forens (Valserinne) [feuille IGN 3329 Ouest: 871,98 / 2140,07]

Historische Varianten
Grand Essert Formation (Strasser et al. 2016, Brentini 2018), Formation du Grand Essert (Strasser et al. 2018)
Nomenklatorischer Kommentar
-

Synonyme

Synonyme
Nicht-Synonyme
Verwechslungsgefahr

Beschreibung

Beschreibung
Mouty 1966: description lithologique et paléontologique détaillée (p. 82-85) de la coupe relevée sur rive gauche de la Valserine, dénommée « Champfromier » (p. 74), et attribuée à l’Hauterivien. Charollais et al. 2008: Les nombreuses données paléontologiques et le découpage séquentiel de la Formation du Grand Essert permettent de subdiviser cette formation en deux Membres principaux, souvent cartographiables au 1:25'000, et de les dater avec précision (voir Charollais et al., fig. 3, p. 202).
Geomorphologischer Ausdruck
-
Mächtigkeit
90 m à la localité-type (88 m dans le forage du Morand, Jan de Chêne et al. 2016), réduite à une vingtaine de mètres dans le Jura neuchâtelois

Komponenten

Lithologien
  • Kalkstein
  • Mergelstein
Mineralien
-
Fossilien
-

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Untergeordnete Einheiten
Laterales Äquivalent
Obergrenze
-
Untergrenze
-
Stratigraphische Diskussion
-

Alter

Alter Top
Hauterivien
Bermerkungen zu Top

début de l'Hauterivien tardif

Alter Basis
Spätes Valanginien
Bermerkungen zu Basis
-
Datierungsmethode

Biostratigraphie: dans la coupe-type : ammonites, échinides, brachiopodes, ostracodes (Mouty 1966 , Clavel et al. 2007) , dans les régions voisines (Salève, Vuache, Mont de Musièges) : ammonites, échinides, brachiopodes, ostracodes, dinokystes, nannoflore (de Loriol 1861 , Schardt 1891 , Joukowsky & Favre (1913) , Burri 1957 , Guillaume 1959 , Mouty 1966 , Clavel 1989 , Oertli 1989 , Manivit 1989 , Fauconnier 1989 , Middelmis 1989 , Bartenstein 1989 , Blondel 1990 , Charollais et al. 1983, 1989, 2013
Analyse séquentielle : Clavel & Charollais 1989 , Charollais et al. 2008, 2013

Geografie

Paläogeografie
Jura méridional, vaudois et neuchâtelois.
Typusregion
Typlokalität
Typusprofil
Referenzprofile
-
Point of interest
-

Paläogeografie und Tektonik

Paläogeografie
-
Herkunftstyp
  • sedimentär
Bildungsbedingungen
-
Sequenz
-
Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Jura
  • Süddeutschland
  • Schwarzwald
  • Jura méridional
  • Vogesen
Metamorphose
unmetamorph
Metamorphosefazies
-
Bemerkung zur Metamorphose
-

Referenzen

Neubearbeitung
Strasser André, Clavel Bernard, Monteil Eric, Charollais Jean, Piuz André, Mastrangelo Bruno (2018): La Formation du Grand Essert (Jura franco-suisse ; Valanginien supérieur p.p. à Hauterivien supérieur basal). , Archives des Sciences 70, 205-282
Wichtige Publikationen
  • Charollais J., Clavel B., Busnardo R. (2008): Biostratigraphie et découpage séquentiel des formations du Crétacé inférieur de la plate-forme jurassienne (France, Suisse) , A Terra. O conflitos Ordem. Homenagem ao Professor Ferreira Soares, 197-207
  • Schardt Hans (1893): Sur l'origine des Préalpes romandes. , Arch. Sci. Phys. Nat., Genève 30, 570-583
  • Mouty M. (1966): Le Néocomien dans le Jura méridional. , Thèse Univ. Genève no. 1369, 256 pages

Material und Varia

Anwendungen
-
La Formation du Grand Essert regroupe les niveaux marneux du Membre d'Hauterive (à la base) et les calcaires jaunes du Membre de Neuchâtel (au sommet).
La Formation du Grand Essert regroupe les niveaux marneux du Membre d'Hauterive (à la base) et les calcaires jaunes du Membre de Neuchâtel (au sommet).
  • Membre de Neuchâtel Detailanzeige

    Herkunft des Namens

    Neuchâtel (NE), lithologie historique très utilisée comme pierre de taille

    Rang
    lithostratigraphisches Member
    Status
    informeller Begriff
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Ensemble supérieur de la Formation du Grand Essert, composé de calcaires échinodermiques à stratification oblique, glauconieux à la base, finement oolitiques vers le haut.
    Alter
    Frühes Hauterivien - Spätes Hauterivien
    Mächtigkeit
    70 m au Salève (Deville 1990), env. 30 m au Mont de Chamblon (Remane et al. 1989), 49,50 m à la localité-type et 44 m dans le forage du Morand (Jan du Chêne et al. 2016).
    La Pierre Jaune en ville de Neuchâtel
    La Pierre Jaune en ville de Neuchâtel
    Geografische Verbreitung
    Jura méridional, vaudois et neuchâtelois. En direction du NE, les derniers affleurements se situent au niveau du Landeron / La Neuveville.
    Typusregion
    Jura neuchâtelois (historiquement) et Jura méridional (Formation du Grand Essert).
    Kommentar
    Parfois difficile à distinguer de la Formation des Gorges de l'Orbe sus-jacente.
    • «Pierre Jaune Supérieure»

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphisches Member
      Status
      inkorrekter Begriff (jedoch informell gebraucht)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Terme informel désignant la partie supérieure de la Pierre Jaune de Neuchâtel, au-dessus des Marnes des Uttins, plus ou moins glauconieuse et peu argileuse. Présence de fragments de petites huîtres et de tiges de crinoïdes.
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      Environ 22 m dans le forage du Morand (Jan du Chêne et al. 2016).
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      Privilégier l'expression: partie supérieure de la Pierre Jaune de Neuchâtel.
    • Marnes des Uttins Detailanzeige

      Herkunft des Namens

      Carrière des Uttins (VD), au Mont de Chamblon près d'Yverdon

      Rang
      lithostratigraphische Bank
      Status
      informeller Begriff
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Zone marneuse tendre située vers le milieu de la Pierre Jaune de Neuchâtel, riche en brachiopodes et échinoïdes.
      Alter
      Frühes Hauterivien - Frühes Hauterivien
      Mächtigkeit
      Environ 3 m à la localité-type du Mont de Chamblon (Schardt 1899 et 1900, Jordi 1955, Remane et al. 1989), contre une quinzaine de mètres au Grand Essert. L’épaisseur diminue régulièrement du SW au NE, elle se réduit à environ 30 cm dans le forage du Morand (Jan du Chêne et al. 2016).
      Carrière des Uttins
      Carrière des Uttins
      Carrière des Uttins
      Carrière des Uttins
      Carrière des Uttins
      Carrière des Uttins
      Geografische Verbreitung
      Jura méridional et vaudois
      Typusregion
      Mont de Chamblon (VD), près d'Yverdon
      Kommentar
      Les Marnes des Uttins subdivisent informellement la Pierre Jaune de Neuchâtel en deux: la «Pierre Jaune inférieure» et la «Pierre Jaune supérieure» (Jordi 1955).
    • «Pierre Jaune Inférieure»

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphisches Member
      Status
      inkorrekter Begriff (jedoch informell gebraucht)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Terme informel désignant la partie inférieure de la Pierre Jaune de Neuchâtel, au-dessous des Marnes des Uttins, caractérisée par de fréquents niveaux marneux centimétriques.
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      Environ 22 m dans le forage du Morand (Jan du Chêne et al. 2016).
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      Privilégier l'expression: partie inférieure de la Pierre Jaune de Neuchâtel.
  • Membre d'Hauterive Detailanzeige

    Herkunft des Namens

    Hauterive (NE)

    Rang
    lithostratigraphisches Member
    Status
    informeller Begriff
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Ensemble inférieur de la Formation du Grand Essert, composé de marnes gris-bleu ou jaune fossilifères (ammonites, brachiopodes) avec intercalations de calcaires échinodermiques glauconieux vers le haut. Une zone marno-calcaire forme souvent la transition vers la Pierre Jaune de Neuchâtel sus-jacente.
    Alter
    Spätes Valanginien - Frühes Hauterivien
    Mächtigkeit
    60 m au Salève, 20 m dans la région de St-Cergue (Arn et al. 2005), 43,30 m à la localité-type (44 m dans le forage du Morand, Jan du Chêne et al. 2016), 10-20 m dans la région du Locle - Les Brenets, 7 m à Valangin (réduction tectonique).
    Geografische Verbreitung
    Jura méridional, vaudois et neuchâtelois.
    Typusregion
    Jura neuchâtelois (historiquement) et Jura méridional (Formation du Grand Essert).
    Kommentar
    -
    • «Roches de l'Ecluse» Detailanzeige

      Herkunft des Namens
      Ravin de L'Ecluse (NE), au pied nord du Château de Neuchâtel.
      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      informeller Begriff
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Zone marno-calcaire au sommet des Marnes d'Hauterive, faisant transition avec la Pierre Jaune de Neuchâtel sus-jacente. Ce niveau comprend des calcaires jaunes souvent lumachelliques, av silex blancs vers le sommet.
      Alter
      Frühes Hauterivien - Frühes Hauterivien
      Mächtigkeit
      -
      Geografische Verbreitung
      Jura méridional, vaudois et neuchâtelois.
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
    • «Marnes bleues»

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      obsoleter Begriff (nicht mehr verwendet)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      -
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      -
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
    • «Couches de Censeau»

      Herkunft des Namens
      Censeau (France)
      Rang
      undefiniert
      Status
      unbekannter Status
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Faciès corraligène de l'E du Jura salinois, équivalent aux Marnes d'Hauterive.
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      -
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
    • «Marne jaune de Morteau» Detailanzeige

      Herkunft des Namens
      Morteau (Doubs, France)
      Rang
      lithostratigraphische Bank
      Status
      lokaler Begriff (informell)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Niveau local de marne argileuses jaune à la base de la Marne d'Hauterive. Remplacé par endroits par un niveau condensé marquant la limite entre la Formation du Vuache et la Formation du Grand Essert.
      Alter
      Spätes Valanginien - Spätes Valanginien
      Mächtigkeit
      20-30 cm ; 1-2 m (Jaccard 1869)
      Geografische Verbreitung
      Développement local dans les régions de Morteau et de Neuchâtel.
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -