Formation des Etiollets

Zur Übersicht

Darstellung, Status

Index
i7E
CMYK-Farbe
35 / 0 / 0 / 0
RGB-Farbe
R: 175 G: 225 B: 250
Rang
lithostratigraphische Formation
Gebrauch
Element ist in Gebrauch
Status
gültiger formeller Begriff
SKS-Notiz
-
SKS-Datum
-
Kommentar
Equivalent faciologique de la Formation du Burghorn du Jura argovien.

Nomenklatur

Deutsch

Etiollets-Formation

Französisch

Formation des Etiollets

Italienisch
Formazione dell'Etiollets
Englisch

Etiollets Formation

Herkunft des Namens

Falaise des Etiollets extrémité méridionale du Grand-Salève

Historische Varianten
Formation des Etiollets (Deville 1990, Jenny et al. 1995, Charollais et al. 1998)
Nomenklatorischer Kommentar
-

Synonyme

Synonyme
Nicht-Synonyme
Verwechslungsgefahr

Beschreibung

Beschreibung

Faciès très variés exprimant des milieux de récifs construits (patch-reefs), de débris péri-récifal, de lagons, et de barres bioclastiques et oolithiques (Meyer 2000). Au Salève, elle est dominée par des altenances entre calcaires micritiques, calcarénites, et constructions coralliennes isolées. La base contient surtout des bioclastes tandis que la part des organismes constructeurs en position de vie augmente vers la haut (Deville 1990). Aux Rochers de Pierre Lente, Conrad (dans Arn et al. 2005) décrivent de bas en haut: ca. 20 m de Membre de Couvaloup (Couches à Céphalopodes), ca. 30 m de calcaires plaquetés parfois dolomitiques, et ca. 40 m de calcaires bioclastiques et récifaux (coraux, hydrozoaires, rudistes). Surtout la partie supérieure de la Formation des Etiollets se manifeste typiquement comme falaise de calcaire clair.

Geomorphologischer Ausdruck
falaise
Mächtigkeit
166 m au Salève, environ 90 m aux Rochers de Pierre Lente

Komponenten

Lithologien
-
Mineralien
-
Fossilien
-

Hierarchie und Abfolge

Übergeordnete Einheit
Untergeordnete Einheiten
Laterales Äquivalent
Obergrenze
-
Untergrenze
-
Stratigraphische Diskussion
Vers le NE, la Fm. des Etiollets est remplacée par la Fm. de Reuchenette, dont la variablité des faciès est silimaire. Cependant, la Fm. des Etiollets contient le Membre de Couvaloup à sa base, plus de constructions récifales, et moins de signes d'émersion.

Alter

Alter Top
Spätes Kimméridgien
Bermerkungen zu Top
-
Alter Basis
Frühes Kimméridgien
Bermerkungen zu Basis
-
Datierungsmethode

Au Salève, il n'y a pas de datation biostratigraphique directe mais un âge Kimméridgien supérieur est suggéré par l'échinide Cidaris glandifera et le foraminifère Alveosepta jaccardi qui se trouvent dans les <1399>Calcaires de Tabalcon sous-jacents (Deville 1990, 1991). Dans le Jura vaudois, le <1405>Membre de Couvaloup est daté par ammonites au Kimméridgien inférieur (zones à Platynota, Hypselocyclum, Divisum, Acanthicum p.p.) (Conrad, dans Arn et al. 2005). En France, au SW de la Feuille 1261 Nyon, la partie calcaire de la formation a fourni Lithacoceras progenia, indiquant un âge Kimméridgien supérieur (Conrad, dans Arn et al. 2005). Transition latérale vers le NE à la <1155>Formation de Reuchenette, datée généralement du Kimmérdigien sensu gallico (Gygi 2000, Jank 2004). Dans le Jura méridional français (région de St-Germain-de-Joux), des faciès comparables sont datés du Kimméridgien supérieur (zones à Eudoxus et Beckeri) (Bernier 1984). Base et sommet de la Formation des Etiollets sont probablement diachrones.

Geografie

Paläogeografie
Salève, Jura vaudois
Typusregion
Typlokalität
Typusprofil
-
Referenzprofile
-
Point of interest
-

Paläogeografie und Tektonik

Paläogeografie
-
Herkunftstyp
  • sedimentäre
Bildungsbedingungen
-
Sequenz
-
Tektonische Einheit (bzw. Überbegriff)
Jura
  • Süddeutschland
  • Schwarzwald
Metamorphose
unmetamorph
Metamorphosefazies
-
Bemerkung zur Metamorphose
-

Referenzen

Erstdefinition
-
Neubearbeitung
-
Wichtige Publikationen
-

Material und Varia

Anwendungen
-
  • «Complexe récifal» Detailanzeige

    Herkunft des Namens
    -
    Rang
    lithostratigraphisches Member
    Status
    inkorrekter Begriff (jedoch informell gebraucht)
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Altenances de calcaires micritiques, calcarénites, et constructions coralliennes isolées (surtout dans la partie supérieure). La partie inférieure de l'unité présente de rapides passages latéraux de faciès, d'importantes variations d'épaisseur, des imbrications de faciès complexes et un fort diachronisme.
    Alter
    Mittleres Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
    Mächtigkeit
    Variable suivant les secteurs (Schardt 1894, Charollais et al. 2013). Max. environ 200 m.
    Geografische Verbreitung
    -
    Typusregion
    Jura méridional français
    Kommentar
    Dans le Jura méridional français, les constructions coralliennes prennent plus d'ampleur.
    • Calcaire de Landaize Detailanzeige

      Herkunft des Namens

      Landaize (Ain, France), au pied sud du Grand Colombier

      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      lokaler Begriff (informell)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaire bioclastique (grainstone bien trié) blanc, à litage bien marqué, avec abondance d'algues, de foraminifères complexes et de Cladocoropsis sp.
      Alter
      Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
      Mächtigkeit
      Epaisseur variable, pouvant atteindre une quinzaine de mètres. 18,5 m à la localité-type ; jusqu'à 48 m à Fort l'Ecluse ; 6,5 m au Mont de Barie.
      Geografische Verbreitung
      Haute-Chaîne (Landaize, Vions, Pierre-Châtel, Mont de Barie) et Salève.
      Typusregion
      Jura méridional français
      Kommentar
      -
    • Couches de Prapont supérieures

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      späteres Synonym (nicht mehr verwendet)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaire graveleux, avec dolomie laminée à traces de végétaux à la base.
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      15 m à la localité-type et au Chailley, max. 70 m au Cirque des Avalanches (Bernier 1984).
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
      • Couches de Molinges Detailanzeige

        Herkunft des Namens
        -
        Rang
        lithostratigraphisches Member
        Status
        informeller Begriff
        Gültiger Name
        Kurzbeschreibung
        Niveau d'émersion du sommet des Couches de Prapont supérieures (= Couches de Valfin), avec brèche à cailloux noirs.
        Alter
        Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
        Mächtigkeit
        -
        Geografische Verbreitung
        -
        Typusregion
        -
        Kommentar
        -
    • «Calcaires plaquetés» Detailanzeige

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      inkorrekter Begriff (jedoch informell gebraucht)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaires à litage très fin et débit en plaquettes ou en feuillets (laminites bitumineuses, à évaporites ou dolomitiques) remplaçant latéralement les faciès récifaux au sein de la Formation des Etiollets.
      Alter
      -
      Mächtigkeit
      Peut atteindre presque 200 m là où ils remplacent les Calcaires récifaux.
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
      • Calcaires lithographiques de Cerin Detailanzeige

        Herkunft des Namens
        -
        Rang
        lithostratigraphische Formation
        Status
        lokaler Begriff (informell)
        Gültiger Name
        Kurzbeschreibung
        Calcaires en plaquettes très fossilifères intercalés localement dans les Calcaires de Landaize. Laminites bitumineuses à la base.
        Alter
        Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
        Mächtigkeit
        Env. 10 m à la localité-type.
        Geografische Verbreitung
        Cerin, Crey, Morestel.
        Typusregion
        Jura méridional français
        Kommentar
        -
    • Calcaires de la Sémine Detailanzeige

      Herkunft des Namens

      Vallée de la Semine (France), au NW de Bellegarde-sur-Valserinne

      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      lokaler Begriff (informell)
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaire à oncolithes de forme très irrégulière et de taille relativement modeste.
      Alter
      Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
      Mächtigkeit
      9-17 m, exceptionnellement 40 m aux Crozets (Bernier 1984).
      Geografische Verbreitung
      -
      Typusregion
      Jura méridional français
      Kommentar
      -
    • Couches de Prapont inférieures Detailanzeige

      Herkunft des Namens
      Moulin de Prapont, Saint-Germain-de-Joux (Ain)
      Rang
      lithostratigraphische Einheit
      Status
      informeller Begriff
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaires crayeux mal stratifiés à constructions coralliennes isolées.
      Alter
      Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
      Mächtigkeit
      -
      Geografische Verbreitung
      Saint-Germain-de-Joux, Le Chailley, Moulin de Prapont. Réduite à quelques mètres au Cirque des Avalanches (Champfromier).
      Typusregion
      -
      Kommentar
      -
    • Calcaires construits de la Haute-Chaîne Detailanzeige

      Herkunft des Namens
      -
      Rang
      lithostratigraphische Formation
      Status
      informeller Begriff
      Gültiger Name
      Kurzbeschreibung
      Calcaires massifs à Madréporaires, fortement recristallisés, de couleur jaunâtre caractéristique.
      Alter
      Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
      Mächtigkeit
      Epaisseur variable comprise entre 30 et 40 m ; max. 60 m à la Cluse du Fier ; min. 25 m à Fort l'Ecluse (Bernier 1984).
      Geografische Verbreitung
      Haute-Chaîne: Crêt de la Neige, Reculet, Crêt d'Eau (Cluse de Balme, Mollard de Vions, Cluse du Fier, Fort l'Ecluse, Narderant), ainsi qu'au Vuache. Vers le Nord jusque dans la région du Col de la Faucille.
      Typusregion
      Jura méridional français
      Kommentar
      -
  • Calcaire de Tabalcon Detailanzeige

    Herkunft des Namens

    Rochers du Tabalcon, Marchamp/Cerin (Ain, France), Bugey

    Rang
    lithostratigraphische Einheit
    Status
    lokaler Begriff (informell)
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Calcaires compacts beiges en gros bancs (50-80 cm), séparés par des joints discrets intercalés entre les «Couches à Céphalopodes» (Membre du Couvaloup) et le «Complexe récifal». Augmentation des bioclastes (spongiaires notamment) vers le haut. Souvent fortement dolomitisés.
    Alter
    Spätes Kimméridgien - Spätes Kimméridgien
    Mächtigkeit
    20 m ; Atteint 110 m à la base du Salève (Donzeau et al. 1997).
    Geografische Verbreitung
    Sud-Est du Jura méridional français (au Nord jusqu'au Cirque des Avalanches et à Fort l'Ecluse). Paroi basale du Salève au-dessus du hameau du Coin.
    Typusregion
    Haute-Chaîne du Jura méridional (France)
    Kommentar
    -
  • Membre du Couvaloup Detailanzeige

    Herkunft des Namens
    Alpage du Couvaloup de St-Cergue (VD), 3 km SW de St-Cergue.
    Rang
    lithostratigraphisches Member
    Status
    unbekannter Status
    Gültiger Name
    Kurzbeschreibung
    Alternance de marne et de calcaire micritique, riche en ammonites, à la base de la Formation des Etiollets.
    Alter
    Frühes Kimméridgien - Mittleres Kimméridgien
    Mächtigkeit
    L'épaisseur atteint 100 m près de Saint-Claude (Ain). Au Couvaloup de St-Cergue dans le Jura vaudois, seulement 20 m sont visibles.
    Geografische Verbreitung
    Jura méridional français et Jura vaudois
    Typusregion
    St-Cergue - La Givrine (VD)
    Kommentar
    Equivalent faciologique du Membre de Baden du Jura argovien.